Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]   Sam 27 Avr - 20:46
Invité
« Invité »
avatar




Kaetzu Nanami

« Qu'est ce que la vie ? C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit. C'est le souffle d'un bison en hiver. C'est la petite ombre qui court dans l'herbe et se perd au coucher du soleil. »

► Nom : Kaetzu ► Prénom : Nanami ► Surnom : Nana ► Groupe Sanguin : 0- (Oui, le donneur universel c'est moi et je me fais bien baiser) ► Orientation Sexuel : Hétérosexuelle ► Statut de Relation : Célibataire ► Age : 20 ans ► Date de Naissance : 3 mai 1992 ► Nationalité : Japonaise ► Classe Social : Moyenne ► Genre : Non mais ouvre les yeux, si j'descend ma culotte tu comprendras rapidement ~ ► Emploi : Journaliste mais personne ne doit le savoir (cf. histoire) ► Résidence : Un appartement ► Votre Lycée : Rakuzan High ► Faites vous partie de l'équipe de Basket de votre équipe? : Non ► Capacités : Physique ou Mentale ? Parce que le sport n'est pas mon passe temps favori mais je vais faire comme-ci et pour les cours disons que j'ai une bonne mémoire à court terme mais qui est très utile avant les contrôles ► Poste au basket : Aucun ► Taille : 1m62 ► Poids : 50 kilos ► Peau : Blanche ► Yeux : Marrons très clairs ► Cheveux : Noirs, courts avec une mèche très dégradée ► Accessoire : Porte de temps en temps des lunettes pour lire, regarder la télé ou devant l'ordi ► Particularité : Mis à part mes yeux particulièrement clairs dus à mes origines, rien ► Corpulence : Une bombe sexuelle Moyenne► Tatouage ou percing? : Oui mais à toi de découvrir où.




J'ai l'air banal mais en fait je suis...
« L'homme sans principes est aussi ordinairement un homme sans caractère, car s'il était né avec du caractère, il aurait senti le besoin de se créer des principes. »
Par quoi commencer ? Généralement on relève les points faibles avant de finir par une note positive mais dans mon cas on va débuter par les quelques qualités qui pourraient me caractériser … Il y en a si peu que ce serait ridicule de finir par celles-ci.

De nature ordonnée, perfectionniste et minutieuse, j’aime tout contrôler mais cela peut également se tourner à mon désavantage car lorsque tout ne se passe pas comme j’ai prévu, je peux me montrer très dure envers moi-même mais également envers les autres. Finalement, cette qualité n’en ai pas vraiment une mais il fallait bien que je trouve quelque chose …
Curieuse, j’aime apprendre et l’environnement me fascine. Photographie, lecture, écriture me permettent de me libérer du quotidien fade. Je suis loin d’être stupide mais je n’exploite pas toutes mes capacités, certainement car j’ai appris qu’il ne fallait jamais dévoiler toutes ses cartes. Je saurai vous surprendre mais non pas pour mes bons côtés comme ma sympathie mais plutôt par mon côté manipulateur mais lorsque vous vous en rendrez compte, il sera trop tard.

Passons aux adjectifs qui me correspondent réellement : manipulatrice, fourbe, menteuse, calculatrice, séductrice je saurai toujours m’adapter en fonction de mon interlocuteur pour le piéger. J’observe avant de conclure et de mettre en scène. Je ne révèle jamais mes véritables intentions, prétendant être quelqu’un que je ne suis pas juste pour plaire avant de disparaître. Briser les espérances, les illusions, les rêves sont mes passe-temps favoris. Après tout, pourquoi devrais-je être la seule à avoir été déçue et trahie ? Mon égoïsme et ma rancune dictent désormais ma vie. Je ne laisse plus de place aux sentiments mis à part la colère et la haine. Mon visage, vide de toutes expressions, saura se raviver mais uniquement dans un seul but : obtenir ce que je veux. Les amis ? Je n’y crois pas. Pessimiste ? Certainement. Soyons honnête, lorsqu’une personne en aide une autre ce n’est uniquement pour se donner bonne conscience et espérer la même chose. Elle ne le fait pas pour rendre service mais pour elle-même. L’amitié ? Quelle connerie.
Ma fierté et mon égo sont précieux, c’est tout ce qu’il me reste. Non pas que je sois fière de moi mais je ne laisserai plus personne m’écraser. Je préfère être seule que mal accompagnée et alors ?! Lorsque je veux baiser, je le fais. Je ne dis rien à personne, homme marié ou non je ne suis pas celle qui aura des scrupules à ce qu’un homme me caresse alors qu’il a la bague au doigt. Ce n’est pas moi la cocu et c’est pour cette raison que je ne veux plus d’homme dans ma vie. L’âme sœur ? Cette expression a été inventé par le gouvernement pour les individus se mettent en couple, emménagent ensemble, fassent des enfants avant de se rendre compte qu’il est préférable d’être seul et divorcent. Cela marche, la preuve, les agents immobiliers, les avocats, les juges en sont biens contents. Je ne crois en rien, pas même en Dieu. Nous sommes nés seuls et nous crèverons seuls.

Ne croyez pas que si je suis venue ici c’est pour me faire des amies, m’améliorer au basket et devenir super populaire. Méfiez-vous des apparences et mêlez-vous de vos affaires, c’est un conseil.

J'ai beaucoup malgré mon age...laisse moi te le montrer...
« Il est plus difficile de dissimuler les sentiments que l'on a que de feindre ceux que l'on n'a pas. »
Cadette de la famille, je suis née 4 ans après mon frère, Atzuo Kaetzu, de l’union de mes deux parents d’origine japonaise mais d’une grand-mère espagnol de qui j’ai hérité la couleur de mes yeux. Cheveux noirs, peau blanche comme la neige, il n’y avait pas de doute quant à la ressemblance entre mon grand frère et moi. Inutile de raconter mon enfance première je ne m’en rappelle pas et deuxièmement elle est tout ce qu’il y a de plus banale bien que j’en garde quelques souvenirs tel que ma première bataille de boule de neige avec ma famille, nos premières vacances tous ensembles … Que de bons moments inoubliables et pourtant tout ce qu’il y a de plus normaux.

Ayant grandi avec un grand frère protecteur mais pas pour autant très sage, il fut mon modèle durant mon enfance mais également mon adolescence. J’avais beau essayer de me chercher, je voulais toujours plus lui ressembler au point que nos parents désespérèrent et passèrent leur temps à l’engueuler car ils avaient compris que s’il changeait, je changerai. Grand sportif dans l’âme, sa passion fut le basket. Matchs, entraînements, le rythme de notre famille était dicté par sa passion mais cela ne nous dérangeaient pas tant qu’il était heureux. C’est d’ailleurs grâce au basket que j’ai connu mon premier amour, un élève de mon frère qui avait désormais 18 ans et qui était devenu entraîneur pour les équipes plus jeunes. Quant à moi, j’étais devenue rédactrice d’une rubrique dans mon ancienne école. À chaque pause, je me plongeais dans un nouveau roman, entre deux sms l’un pour mon frère, l’autre adressé à mon copain. Ma vie était bien remplie mais je l’aimais. Des amies ? On s’était inscrites ensemble dans un club de photographie. À cette époque, je trouvais que cette combinaison d’activités était parfaite. Je prenais des photos lors des matchs de basket avant de rédiger un article dans le journal de l’école. Malheureusement mon idylle amoureuse ne dura que quelques mois car il dû changer d’établissement scolaire. Il est vrai que j’étais triste mais cette tristesse s’effaça rapidement avec le temps et grâce à une nouvelle motivation : devenir journaliste sportive. Mes parents furent heureux que j’ai enfin trouvé une voie qui me convienne alors ils furent le nécessaire, malgré nos moyens financiers, pour payer mes études ainsi que celles de mon frère.

Désormais je ne suis plus une ado, j’ai 18 ans et cela fait un an que j’ai intégré une grande école de journalisme. Je suis heureuse, je n’ai pas de copain mais je n’en ai pas besoin, mes amies sont très présentes ainsi que ma famille. De toute manière, même si j’en avais envie, je n’avais pas le temps pour les sorties amoureuses. Cependant, ce beau tableau se brisa en l’espace de quelques minutes. Des années passées ensembles presque oubliées face à la douleur de perdre cet être si chère. Je suffoquais face à la nouvelle, je ne voulais pas y croire mais le visage de mon entourage ne laissa pas place à une lueur d’espoir : Atzuo était décédé. Pourquoi ? Comment ? Un accident ? Lorsque les médecins vinrent nous annoncer la cause du décès, leurs mots résonnèrent dans ma tête comme un mensonge mais le diagnostic était sans appel : overdose. Cocaïne, amphétamine, stéroïdes anabolisants, hormones de croissance et que sais-je encore et pourtant je n’avais rien vu … Aurai-je pu l’en empêcher ? Celui qui m’a toujours protégé, qui a grandi avec moi et que j’ai observé pour ensuite imiter. Lorsque je ferme les yeux, je vois encore son visage souriant me caressais la tête avant chaque compétition. Lorsque je revois les clichés, il est toujours sérieux … Je ne savais pas qu’il avait autant de pressions.

Depuis, notre famille est en deuil. Le silence règne durant les repas, les soupirs veulent en dire long. Je ne supportais plus ces mots non-dits, ces reproches non exprimés, cette douleur cachée … C’était une véritable trahison. Je me suis peu à peu renfermée sur moi-même. Je ne quittais tout de même mon école mais l’implication était moindre, la motivation de même. Finalement, le désespoir eut raison de moi. Si, par le passé je rêvais d’être journaliste sportive, c’était uniquement pour me rapprocher de mon frangin alors cela n’avait plus de sens.

Quelques mois passèrent, sans changements. Je perdis contact avec mes « amies » parce que je n’étais plus assez amusante pour traîner avec elles, elles qui préféraient sortir en boite. La rancune s’accumula et je n’avais pas d’être moyen, je devais faire taire cette douleur. Pourquoi devais-je être la seule à souffrir ? Si le destin des autres n’était pas aussi douloureux que le mien, je m’en chargerai pour qu’il le soit et la descente aux enfers commença par voler les petits copains de toutes mes anciennes amies. Aguicheuse, sensuelle, je couchais avec chacun d’eux sans honte. Je pris soin de prendre une photo de chacun de mes ébats sexuels avant de leur envoyer dans un joli mms. Quant aux potes de mon frères, enfin, ses soi-disant amis vu qu’aucun n’a été capable de nous alerter ou encore de l’empêcher. Ils furent même les premiers à l’initier pour qu’il ait cette sensation d’exceller et d’être toujours meilleur. S’il n’avait pas subi une telle pression de la part de ses prof, il ne serait jamais décédé. La faiblesse des hommes, je l’avais bien compris. Je brisais tous les couples, tout le bonheur qu’ils pouvaient éprouver tandis que j’étais blessée. C’était leur faute, ils devaient payer pour la mort d’Atzuo. Je portais plainte contre des professeurs pour harcèlement sexuel, je payais des jeunes pour qu’ils les tabassent. Je rendais leur vie aussi misérable que la mienne et lorsque j’eus fini, je ne ressentis rien … aucun soulagement. Mon cœur me faisait toujours aussi mal, mes cauchemars m’empêchaient toujours de dormir paisiblement …

Finalement, je décidais de mener ma propre enquête. Durant mes études, j’ai appris à enquêter, à prendre des notes, à déduire, à analyser … Je voulais savoir ce que mon frère avait subi et si d’autres le subissaient également. Non pas pour les sauver mais pour reproduire le même schéma sur d’autres. Je veux que d’autres familles soient détruites même si cela n’apaise pas ma douleur. C’est dans ce but que je m’inscris à Rakuzan High en tant qu’élève mais secrètement journaliste. Un éditeur fut intéressé par mon projet et décida de me payer mon logement ainsi que mes études car le dopage est un sujet très tabou dans le sport. Mes parents ne savent rien de mes réelles intentions, se réjouissant de la nouvelle comme un nouveau départ mais ce n’est que la poursuite d’un cauchemar.



Mallorie
«Parce qu’il y a toujours un ange derrière un diable !»

► Prénom ou Pseudo : Mallorie ► Age : 19 ans ► Ou nous a tu trouver ? Topsite ► Comment tu trouve le forum : Plutôt cool sinon je serai pas venue, voyons ! ► Quelques chose d'autre a nous dire ? J'crois pas ► Ton Taux de présence sur le forum sur 10 : Tout dépendra de l'accueil que j'aurai ! Sinon, si tout se passe bien et que l'on m'offre un gâteau au chocolat je dirai 7/10 ► Est-tu un double compte ? Non ► Code : Il n'y en pas alors ne prend pas la peine de chercher ► Personnage de ton avatar : Inconnu mais créé par Id 679709




Dernière édition par Nanami Kaetzu le Dim 28 Avr - 18:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]   Sam 27 Avr - 22:45
Daiki Aomine
« »
avatar

✘ Date d'inscription :
19/08/2012
✘ Messages :
1999
Membre du mois :
2

Bienvenue ! :3
*Offre un gâteau au chocolat* Voilà t'es obligé de rester 8D

-------------------------------

Ma fiche de liens ~ Mes RPs'


Like a boss ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]   Dim 28 Avr - 6:20
Takumi Kumako
« »
avatar

✘ Date d'inscription :
07/04/2013
✘ Messages :
145
Membre du mois :
4

Bienvenue ♥

méfie toi du gâteau *fuiiiit*

-------------------------------


Spoiler:
 

Spoiler:
 

♥️ Un petit lien? ♥️ Ma fiche ♥️

Viens rejoindre la Secte des ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]   Dim 28 Avr - 18:59
Invité
« Invité »
avatar


Merciiiiiiiiiiii ♥️♥️
* Prend le gâteau et le mange en entier * Bha quoi, vous en vouliez ? Eh ben tant pis fallais le dire ... Enfin non même si vous l'aviez dit, je vous en aurai pas passé rock

Bon reste plus que l'histoire mouutonnn

Edit : Finiiiiiiie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]   Lun 29 Avr - 18:46
Invité
« Invité »
avatar


~ Bienvenue ! Hé ben, il y a une véritable invasion à Rakuzan ! xP





Toute nos félicitations tu es Validé(e)



₪ Je t'invite alors à recenser ton avatar si tu ne l'as pas encore fait ici :
₪ Ainsi qu'à approuver les règles ici : 
₪ Si tu as d'éventuelles questions ou tu as besoin d'information, le staff est disponible par MP (Message Privé) ou dès fois via la CB (Chat Box) ou bien les membres de ce forum peuvent aussi bien t'aider
₪ Si tu n'as pas trouvé de partenaire de RP et si tu en veux un, tu peux en demander un ici : 
₪ Faire ta fiche de lien ici : 
₪ Faire une fiche RP ici : 
₪ N'oublis pas les règlements du forum et sois actif ! Car au bout de 14 jours sans rp posté de ta part tu seras considéré(e) comme fantôme et tu verras peut-être ton compte supprimé...à part si tu as un motif justifié
₪ Une dernière chose.. Amuses-toi bien à nos côtés !



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

Un hasard n'est autre qu'un destin déguisé - Nanami Kaetzu [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le hasard nous entraîne vers le destin qui nous attend. [PV: Ethan Schwartz]
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Retrouvaille du hasard ou du destin ? ft. Thomas&Hayley
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Look at me :: Votre Personnage :: Votre Présentation :: Présentations Validées-