Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Une Saint-Valentin plus sucrée que prévu... [PV Atsushi Murasakibara]   Jeu 6 Mar - 0:43
Tatsuya Himuro
« »
avatar

✘ Date d'inscription :
23/01/2014
✘ Messages :
5
Membre du mois :
7

«Tatsuya? Viens ici s'il te plait!»

D'après la voix qui interpellait l'adolescant, il s'agissait de sa mère qui semblait bien de bonne humeur.
Habituellement, elle l'appelait d'une voix lasse et monotone sans la moindre émotion particulière, mais pas cette fois.
Himuro se leva de sa chaise, la puce à l'oreille, laissant mollement tomber son crayon et ses devoirs sur le bureau, les obligeant à attendre son retour.
Qu'est-ce qu'elle pouvait bien avoir d'intéressant à lui dire? Si ce n'était qu'elle était fière de l'avoir comme fils, avec en main dieu seul sait quel document lui procurant cette fierté ou encore qu'une de ses amies attendait un enfant ou allait se marier...bref, tout un tat de choses dont un adolescant de sexe masculin normal se moque habituellement.
Il descendit les marches à contrecoeur, attendant encore une fois une nouvelle ennuyante et c'est à mi-chemin qu'il deigna enfin démontrer sa présence.

«Oui? Qu'est-ce qui a ?» dit-t-il d'une voix peu enjouée.

La mère du jeune s'empressa de lui faire un geste rapide de la main pour qu'il la rejoigne.
Était-ce quelque chose qui en valait réellement la peine ou s'énervait-elle encore pour des imbécilités dont seuls les mères peuvent y avoir de l'intérêt?
Une fois dans le salon, elle ne perdit pas une seconde pour lui déchaîner son texte improvisé, de toute évidence submergée par la joie d'une idée de mère croyant avoir trouvée l'idée du siècle pour son fils.
Tout en laissant les émotions lui monter aux joues, sa mère ouvrit enfin la bouche pour montrer autre chose que ses dents.

«Tatsuya, tu vas être content! Aujourd'hui, une amie au travail m'a offert un coupon pour la Saint-Valentin...mais ton père et moi avions déjà prévu quelque chose pour ce jour, alors j'ai eu l'idée de te le donner!
Profites-en toi, c'est pour deux personnes! À ton age, je présume que tu devrais avoir plusieurs candidates à inviter, non?»


Elle lui fit alors un clin d'oeuil complice tout en émettant un gloussement qui ressemblait vaguement à un croisement entre le rire et l'excitation pendant qu'elle lui tendit le coupon.
Lorsqu'Himuro le prit, son visage habituellement si neutre se changea en sourire lorsqu'un ricanement sinique parcouru ses lèvres.

«Hahaha! Maman, Je ne suis pas si populaire que ça tu sais, et ce n'est pas parce que je suis jeune que j'ai forcément quelque chose à faire cette journée là, mais...»

Après avoir survolé le coupon Himuro cessa de parler aussitôt, ses yeux étant trop focusé sur le texte soudainement intéressant.
On pouvait y lire le nom du restaurant, et quelque chose qui attira l'oeuil de Tatsuya immédiatement.

«Le Restaurant Rêves vous présente ces plus sincères félicitations!
Vous êtes l'un des heureux couples chanceux à avoir gagné notre grande prime de la Saint-Valentin!
Préparez-vous, vous et votre douce moitiée, à passer une soirée magique en tête à tête.
Entre 17h et 20h, vous serez servi à notre table d'hôte tout au long de la soiré.
Pour le souper, notre cuisinier mettra les bouchées doubles pour vous offrir un repas des plus romantique.
De délicieuses bouchées qui vous fondera à la bouche, à un prix fructueusement abordable.
Et pour fleurire la soirée, notre section dessert vous est ouverte gratuitement tout au long de la soirée!
Nous sommes impatients de vous voir, vous et votre douce moitiée pour cette soirée inoubliable.»


Pour la première fois depuis des années, Tatsuya était réellement satisfait par l'une des idées de sa mère.
À partir de cet instant, le reste de sa soiré n'avait plus d'importance.
Pour une fois, il avait l'impression que cet évenement était spécialement fait pour lui!
Hors de question de laisser filer cette chance, après avoir enduré toutes les conneries roses bonbons et rouge passion, les petits coeurs brillants et les conversations des filles à propos de demain.
Sous le regard animé de sa mère, il remonta rapidement à sa chambre en la remerçiant sincèrement.
Avant de se rasseoir, il ne pu s'empêcher un regard vers son calendrier et de se sentir concerné par ce chiffre habituellement bannal à ses yeux : le 14 février.
Il devait vite s'assurer que son plan fonctionnerait. Sa main sauta sur son cellulaire, s'apprêtant à envoyer un message texte. Une seule pensée lui passait par la tête : «S'il devait être pris..!»
Soudainement, il cessa tout mouvement.
...
En y repensant, c'était impossible que ça foire. Himuro pouvait être sûr a 100% que son plan fonctionnerait.
Il se détendit donc et retourna faire ses devoirs. Saint-Valentin ou non, les professeurs le gronderaient s'il ne les rendait pas.
Il lui fallut plus de temps que d'habitude pour terminer ses devoirs puisqu'il ne pouvait s'empêcher de penser à sa journée de demain.
Une fois ses devoirs terminés, il ne restait désormais plus qu'à s'armer de patience et attendre.
Après tout, il devait l'avouer, il était plus qu'impatient d'y être.


---------------------------------------------------------------------------------------------



Ni trop beau, ni trop moche. Ni trop chaud, ni trop froid.
En ce mois de février il s'agissait d'une journée tout à fait ordinaire.
Lors de ce fameux jour de la Saint-Valentin, on apporte normallement des chocolats à l'école, mais Tatsuya, lui, avait une toute autre idée en tête.
Dans son sac reposait le coupon si précieux à ses yeux obtenu par sa mère la veille.
D'ailleurs, ce matin il avait vérifié 5 fois qu'il l'avait bel et bien mis à l'intérieur.
Dans l'enceinte de l'école, tout ce que l'on pouvait voir était les joues des filles aussi rose que l'énorme cœur à l'entrée de l'école.
Roses, non par le froid, mais par l'émotion que les petits paquets bien enveloppés qu'elles tenaient dans leurs mains leur apportaient.
Himuro se demenda un instant si, lui aussi, avait les joues rougient d'émotion. Mais il savait bien que ce n'était pas possible, vu son excellent contrôle de soi.
Du moins, pas avant que le moment décisif n'arrive...

Comme tout les matins, Himuro alla à son casier pour changer de chaussures mais lorsqu'il l'ouvrit, il se fit innonder de lettres.
Chacune était différentes, mais elles portaients toutes des coeurs, du rose, des boucles, bref, la totalle.
Certaines étaient même hornées de dentelle brodée.
Tatsuya ne pu s'empêcher de se dire que l'auteure de ces lettres y avait mis le paquet pour que sa lettre se démarque des autres...mais aujourd'hui, ces love letters semblaient toutes pareilles.
Inconsciament, Tatsuya regarda parmit les lettres, espèrant y voir une lettre de cette fameuse personne.
Comme un enfant dont les parent venait tout juste de gronder, le boureau des cœurs cessa tout de suite, sachant que c'était littéralement impossible.
Après avoir changé de chaussures, il remit les lettres dans son casier en laissant s'échapper un petit soupir, ne sachant pas trop quoi en faire.
C'est à ce moment que Himuro senti soudainement une forte énergie le saisir, sachant qu'il ne tarderait pas à le voir.
Et comme de fait, après seulement un couloir, le brun l'apperçu, étant très difficile à manquer.
Presque machinalement, il se dirigea vers lui pour lui parler, mais ce contenta de lui tapoter l'épaule pour attirer son attention et lorsque tourna la tête, accompagné d'un simple son quasi inaudible.
Sachant exactement quoi dire pour éveiller la curiosité de ce dernier, il lui débala son texte en pleine figure, le faisant presque sursauter.

«Atsushi! Je te réserve pour ce soir, attends moi après l'école. Tu ne seras pas déçu!»

Puis, ne laissant à peine une seconde au géant pour lui répondre quoi que se soit, il partit en direction opposé et se rendit à sa classe.
Il l'entendit néanmoins presque en sourdine lui répondre quelque chose.



--------------------------------------------------------------------------------------------



Toute la journée, Himuro reçu un nombre incalculable de lettres et de chocolats.
Il décida qu'il rangerait les lettres dans son sac, sachant bien qu'il les jetteraient en arrivant chez lui puisque, comme d'habitude, elles ne lui seront d'aucunes utilitées.
Pour les chocolats, il décida de les garder, se disant que ces derniers pourraient lui servir.
Après tout, il fallait bien tenter l'amateur de sucreries d'avantage pour pouvoir le trainer ou Tatsuya le voulait bien.
Du moins, il lui donnerait ceux qu'il ne serait pas capable de manger.
Il y a tout de même une limite au sucre qu'une personne peut ingurgiter en une journée mais...
Ce simple fait ne semble pas s'appliquer à Atsuhi.

Durant la pause dîner, Himuro fit de son mieux pour se cacher de Atsushi, au cas-ou il tenterait de le trouver et ensuite de l'interroger sur sa mystérieuse phrase.
Curieux comme il est, ca ne serait pas surprenant du tout!
D'ailleurs, Tatsuya se cacha durant toute les pauses aussi.
Si l'on considère la longueures de ses jambes, Atsushi ne doit pas prendre beaucoup de temps pour se rendre d'un bout à l'autre de l'école, d'autant plus qu'il devait être plutôt sur les nerfs!

Le soir venu, Himuro était plutôt surpris d'avoir réussit à échapper à Murasakibara et son fidèle caractère de merde.
Sachant parfaitement qu'après avoir fait languir Atsushi une journée complète, Tatsuya devait maintenant s'attendre à se faire intercepté à tout moment.
Le géant ne pouvait simplement pas être rentré chez lui sans demander son reste.
Cela pouvait sembler cruel, mais c'était presque le seul moyen d'être certain qu'il le suive sans trop montrer son sal caractère, qu'il disimule constament derrière son attitude de gamin.
L'élève ayant la plus haute glycémie ne pouvait simplement pas supporter le suspence que son ami lui infligea toute la journée et cou1ru après son tormenteur pour enfin obtenir une réponse.

Se sentant solide sur ses pieds, le brun se rendit à son casier, et pendant qu'il mettait les lettres dans son sac, il entendit en moins de quelques secondes des pas lourds et impatients se diriger vers lui. Il tourna la tête pour voir Atsushi s'approcher tout en l'interpellant de sa voix toujours aussi blazzée.
...C'est ce qu'aurait pensé Himuro mais, au contraire, Murasakibara semblait bel et bien impatient et plus que fatigué de ce jeu du chat et de la souris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une Saint-Valentin plus sucrée que prévu... [PV Atsushi Murasakibara]   Lun 24 Mar - 18:05
Atsushi Murasakibara
« Élève dans l'équipe de Yosen Gakuen »
avatar

Élève dans l'équipe de Yosen Gakuen
✘ Date d'inscription :
29/12/2012
✘ Messages :
42
Membre du mois :
3

Le jours de la saint-valentin était arriver. Jamais Atsushi n'aurrais peut s'attendre a ce qui allais arriver. La journée débordais de surprise. Premièrement sa mèere et sa soeur qui avais totalement enjoué par la journée d'aujourd'hui. Ses frère qui semblais plutôt embêter et son père qui semblais plutôt fier de lui. Atsushi était bien le seul qui n'avais aucun plant pour la soiré. Du moin c'est ce qu'il croyais.

Les plus grande surprise furent durent la journée.
La matiné a l'école semblais commencer tranquillement j'ursqu'au moment ou il se fit tapotter l'épaule. N'ayant pas le courage de dépencer de l'énergie a dire quoi que se soit le mauve se contentas d'un simple son faible provenent de sa gorge pour témoigner que le message s'était bien rendue au serveau. Au moment ou son visage croisas celui de son interlocuteur Atsushi fit presque le saut en se faisent balancer un tas d'information.

«Atsushi! Je te réserve pour ce soir, attends moi après l'école. Tu ne seras pas déçu!»

Tout le long qu'il se faisait parler il eut un air sérieux t'entent d'enrregister ce qu'on lui disait. Après tout Atsushi avais toujours été un énorme d'ormeur et n'avais jamais été du matin. La dernière frase fut la plus atirante. "Tu ne seras pas déçu" quoi de plus atrayant que ce faire dire ca! Murasakibara n'eut que le temps de dire une courte frase que son senpai avais déjà disparut dans la foule de jeunne fille affolé et de jeune garçon embarasser qui hornais le couloir.

"Que-ce que c'e..."

A la suite de la matiné le géant recut 4 boîte de chocola evidament cela étant loin de lui déplère. Il ne pouvais s'empêcher d'avoir la tête préocupper par ce que lui avait dit son meilleur amis. Mais de quoi pouvais t'il bien parler?!

Durent toute les pose, et leur du diner le géant cherchas son amis. De temps en temps il se fit intérompre par de jeune fille timide et légèrement éfrayé, il pris les chocolat qu'elles lui tendait mais malheureusement elle n'obtenure que des rejet car il ne pencais qu'a savoir de quoi son ainé parlais. Durent leur du diner il ne pris que deux minute a manger. Voulent mettre le plus de temps possible a sa recherche des plus importante. Le joueur du centre n'avais jamais aimer qu'on lui fasse se genre de coup car il n'avais jamais été quelqu'un de patient. Lui demander d'être patien était comme lui interdire de domire durent une journée de congé. C'était incosevable. Il avais beau tout faire, il ne le trouvais null part. Atsushi commencais a vraiment s'impatienté quand la 2em pose arrivas. Le roie de la torture qui se disait son meilleur amis était vraiment introuvable. Il avais beau demander a tout le monde qui le conaissait a chaque fois qu'on lui donnais une indication elle se trouvais a être fausse. Il commencais a croire qu'il avais embarquer tout le monde dans son jeux..

Durent le dernier court le mauve n'arrivas pas dutout a se concentré. Rien d'autre que la fameuse frase ne lui venais en tête. C'était de la pure torture. Mais au moin c'était après l'école qu'il lui avais donner rendez-vous. Les 15 dernière minute semblèrent duré des heure. Pour la première fois de sa vie Atsushi comptait les seconde. Ce qui finis par l'endormire sur son bureau et qui evidament déplut a son professeur. L'un des élève de sa classe a qui il n'avais jamais vraiment parler car s'était un soit disent rigolo, se crue drôle et t'appas sur son bureau pour le réveiller. Le sucre des chocolas que lui avais donner les fille avais due lui monté a la tête. Tout se qu'on entendi après le sons du coup fut:

"A qui il a fait sa?"
"Je croie que c'était le bureau de Murasakibara.."
"Mais il est fou"

Quelque seconde s'était écouler et tout ce que l'on entendit fut une mouche qui volais dans la classe. Le géant se levas lentement. On aurais crue une scene de filme d'horreur. Ses cheveux mauve lui cachais les yeux. Soudainement le jeune génie de la blague se fit attraper par le collet et soulever lentement. Malheureusement pour lui le professeur était déjà sortit de la classe. Il ne restait plus que 5 ou 6 élève dans la classe. Le jeune garçon était maintenent au bout du bras d'Atsushi. Celui si le fixais droit dans les yeux, lentement une courte frase se fit entendre dans le silence d'horreur qui reignais sur la classe, d'une voie basse et roque le géant lui demandas:

"Qu'es-ce que c'était que ca..?"

Le jeune garçon éffrayer ne s'avais pas quoi lui répondre. une minute s'écroulat. Seul les respire appeuré des élève se firent entendre. Au moment ou le jour de Basket craquas ses jointure en ferment le point, la fameuse frase lui revaint en tête. Atsushi laissa retomber le jeune au sol et fillas vers l'entré de l'école. Il fit d'énorme enjjambé pour y arriver le plus rapidement possible.

Enfin arriver, ses yeux se dirigèrent immédiatement vers son amis qui remettais tranquillement ses chausure. Au moment ou leur yeux se croisèrent le géant le fixas droit dans les yeux d'un regard des plus sérieux. Marchant droit vers lui sans dire un seul mots. Arriver devant lui, Murasakibara le fixais toujours droit dans les yeux. Son visage exprimais très bien son énorme impatience et sa frustration.
Tout ce qu'il attendais était les explication de son ami..

-------------------------------
Savourez la vie comme si elle était la dernière de vos sucrerie~!


Yousen arrive en force!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une Saint-Valentin plus sucrée que prévu... [PV Atsushi Murasakibara]   Ven 28 Mar - 17:10
Tatsuya Himuro
« »
avatar

✘ Date d'inscription :
23/01/2014
✘ Messages :
5
Membre du mois :
7

En voyant l'expression du géant, Tatsuya fit de son possible pour maintenir sa poker face habituelle,
bien qu'il se sentait rapetisser au fil des secondes qui passaient sous son imposante carrure.
Après un rire étant supposé camoufler sa nervosité, mais en vain, le brun deigna de satisfaire partiellement sa victime.
Il aimait torturer, certes, mais il n'était tout de même pas un sadique.
Fermant les yeux, il enchaina.


«Haha, Atsushi! Je t'attendais!» Il ouvrit ses yeux «Je sais que tu n'en peux plus d'attendre, mais je ne crois pas
que ce soit aproprié de t'expliquer ici, à l'école. Si tu veux bien me suivre, je t'expliquerais en chemin, qu'en penses-tu?»


Après quelques regards et chuchotements des autres autours qui n'en croyait pas leurs yeux ni leurs oreilles, Himuro étudia
en détail les traits du mauve.
Il semblait s'être calmé, puisqu'il aurait bientôt la réponse qui le tortura toute la journée,
mais son visage alternait visiblement entre l'impatience et l'antissipation.
Lorsque Murasakibara eu acquiéssé et changé de souliers, Tatsuya entraina son invité de choix en dehors de l'école, sous le regard de ses admiratrices choquées.

Plus impatient que jamais, Atsushi demanda un petits nombre de 47 fois ce que son ami voulait dire par «Tu ne seras pas déçu!» et bien d'autres
alternatives à cette question, toutes autant impatientes les unes que les autres.
Une fois assez loin de l'école et des autres, ne voulant pas que tout le monde entende ses plans, Himuro arrêta de marcher le temps de lui expliquer.


«Bon, on est assez loin des autres maintenant, je suppose que je peux t'expliquer maintenant, non?»

Le coeur serrant, nerveux à souhait, il fit de son possible pour parraître calme et posé pour ne pas faire douter Atsushi.
Après avoir étudier toutes les façons possible pendant qu'il marchait pour suciter son intérêt d'avantage, il choisi finnalement texte bien précis pour l'amateur de sucre.
Après un dernier son impatient et curieux du mauve, Himuro enchainat donc.
Du moins, c'est ce qu'il pense. Mais seuls les gens proches de lui ou qui le conaissent bien pourrait détecter les nuances dans sa voix, bien sûre.


«Vois-tu, j'ai en ma possession une invitation pour un restaurant, aujourd'hui.»

Il attendit deux ou trois secondes, histoire de le cuisiner d'avantage, et sortit le papier en question.
L'agitant sous le nez de Murasakibara, il continua.


«Disponible aujourd'hui seulement, j'ai du appeler ce matin pour réserver ce soir une place pour nous deux. Et sais-tu ce qui est bien avec ce coupon?»

Il émit un petit gloussement en voyant la curiosité augmenter dans ses yeux.

«Je vais t'épargner le reste du texte, cela ne t'intéressera pas de toute façon. Je vais, par contre, te lire la raison pourquoi je t'ai réservé ce soir, Atsushi.»

Maintenant certain d'avoir son attention, Tatsuya s'empressa de lire sur le papier rose écoeurant entre ses doigts.

«Je cite : «Et pour fleurire la soirée, notre section dessert vous est ouverte gratuitement tout au long de la soirée!» C'est ce qui est écrit sur le papier.»

Ça y est, le moment décisif.
Lorsque Himuro releva les yeux du papier pour regarder Murasakibara, il y vit encore une fois le papier.
Et oui, car Atsushi lui arracha des mains et relu le papier en entier 4 fois environ (si l'on suivait ses yeux on pouvait le voir).
Après avoir montré une expression faciale plus que satisfaite et avoir presque ordoné à Tatsuya de
l'emmener à ce restaurant en question, Himuro éclata de rire.


«Hahaha! Je me doutais bien que tu me suivrais! Allez, viens je t'y emmène.»

Il s'empressa donc de faire signe à Atsushi de le suivre et le conduit donc au restaurant, non sans être horriblement nerveux.
La poitrine serré, il ouvrit la porte du restaurant se disant qu'il devrait tout miser sur cette soirée, que c'était probablement sa seule chance.
Du moins, pas avant longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une Saint-Valentin plus sucrée que prévu... [PV Atsushi Murasakibara]   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

Une Saint-Valentin plus sucrée que prévu... [PV Atsushi Murasakibara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Bonne Saint-Valentin à tous
» Hagiographie de Saint Valentin
» [FANFIC] Harry Potter et le Groupe de Saint-Valentin 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Les Académies :: Yosen High-