Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Hayato Shiroi, the Iced Fox [Fini o/]   Mar 14 Jan - 14:17
Hayato Shiroi
« Chieur professionnel ♥ »
avatar

✘ Date d'inscription :
18/09/2012
✘ Messages :
328
Membre du mois :
0





Hayato Shiroi
Can you see behind my smile ?
whispers wasted in the sand




✘Prénom: Hayato
✘Nom: Shiroi
✘Surnom: Haya-chan, Shishi, Haya
✘Age: 20 ans ou presque
✘Statut de relation: En couple (pendez moi ToT)
✘Date de naissance: 21 janvier 1994
✘Classe Sociale: Plutôt basse
✘Genre: Masculin
✘Emploi: Serveur dans un bar et étudiant
✘Lycée: anciennement Rakuzan
✘Orientation Sexuel: Bisexuel





Je ne suis qu'un serpent de glace


✘ Particularité: Albinos et très menu on lui donne souvent moins que son âge
✘ Yeux: Bleu glacé très clair
✘Cheveux: Blanc gris
✘Peau: blanche, teint très pâle voire maladif
✘Taille: 1m63
✘Poids: 55 kg
✘Autres: Tatouage d'un petit dragon chinois derrière l'oreille
✘ Capacité sportive : Si j'en avais ça se saurait...



Qui du renard ou de la vipère est le plus à craindre ?


J’aimerais dire que j’ai eu une enfance totalement normale, le genre avec des parents aimant et peut-être des amis qui viennent à la maison après l’école. J’ai eu quelque chose d’approchant si on admet le fait que mes seuls amis étaient à peu près imaginaires et que si mes parents m’aimaient ils ne me l’ont jamais montré autrement que par du dégoût.
Ca ne m’a jamais vraiment posé problème, j’étais quelqu’un de solitaire et je n’aimais pas la compagnie des autres, les trouvant toujours trop hypocrites quand ils n’étaient pas méchants. Je ne me sentais pas seul, pas vraiment. J’avais mon sourire.
Je ne sais pas trop quand j’ai commencé à faire ça, arborer ce sourire amusé et moqueur comme une armure pour me protéger des autres. Ou pour protéger les autres de moi ? A force qu’on me dise que j’étais un monstre peut-être avais-je fini par le croire ? Il ne me restait que ça pour me défendre quand les autres tentaient de me frapper ou de m’insulter. Je me réfugiais derrière ce masque comme si rien ne pouvait m’atteindre. Et ça marchait plutôt bien… Jusqu’à ce que je La rencontre.

~**~

Je m’en souviens très bien, j’étais en deuxième année au collège et je cherchais une occupation en trainant dans les rues un après-midi. Je m’ennuyais comme un rat mort et rentrer chez moi pour passer le reste de la journée enfermé dans ma chambre à attendre le repas ne me disais pas trop donc j’étais sorti.
Et puis je ne sais pas, je me rappelle de cette fille que j’avais vue à une terrasse qui courait, poursuivie par un homme en costume. Je m’étais dit que ça avait l’air intéressant et quand ils avaient tourné vers une impasse je les avais suivis. La fille était là, deux bonnes têtes de moins que lui, et elle le défiait du regard. Peut-être que c’est son regard qui m’a impressionné ou son sourire moqueur et assuré qui m’a rappelé le mien mais j’ai interpellé l’homme en lui disant que j’avais appelé la police et il est parti. La fille a éclaté de rire et m’a tendu une main que j’ai serrée.

-Merci pour le coup de main, je m’appelle Fukuda, Naoko Fukuda.

~**~

J’ai pas mal de « j’aurais jamais du » dans ma vie dont certains assez énormes mais celui-ci est certainement le plus atroce à mes yeux parce que je sais que j’aurais pu l’éviter. J’ai été un imbécile sur toute la ligne et si je ne pardonnerais jamais à Naoko de s’être servie de moi, je ne me pardonne pas non plus d’avoir été aveuglé à ce point par ce que je croyais être mes sentiments.
C’était si facile pour elle, il ne lui a fallu que quelques mois pour que je lui demande de sortir avec moi. Je savais comment elle se comportait avec les garçons, comment elle brisait leurs cœurs et se servait d’eux. Je ne me rendais pas compte qu’elle faisait la même chose avec moi. Peut-être parce que je pensais que notre différence d’âge me protégeait. Grossière erreur, dès l’instant où j’ai baissé ma garde elle s’est faufilée sous mon masque et l’a fait voler en éclat.
Je ne m’en souciais pas vraiment à l‘époque, j’étais heureux, d’un bonheur hypocrite et falsifié mais heureux. Tellement heureux que j’aurais été prêt à faire n’importe quoi pour elle, surtout n’importe quoi en fait. Je ne me doutais pas que ça irait aussi loin.
Elle m’a initié à la photo, au journalisme. Elle m’envoyait aux endroits où elle ne pouvait pas aller, parce qu’elle était déjà grillée ou parce que j’étais plus discret qu’elle – on ne se méfie pas d’un collégien avec un sourire innocent – et les avantages que je lui procurais elle me les remboursait… à crédit.
Les photos que je prenais étaient publiées sous son nom dans le journal de son lycée et les scoops qu’elle m’envoyait dénicher aussi. Je ne protestais pas, pour moi ça paraissait normal. Jusqu’à un certain point du moins.
J’aurais du me méfier quand elle m’a parlé de ce prof, vraiment. Je n’aurais pas du la croire quand elle m’a dit qu’il avait tenté de la violer. Je n’aurais jamais du essayé de la venger en demandant au prof en question de me retrouver dans une salle vide après les cours.
J’étais affreusement naïf et quand ce vieux pervers m’a sauté dessus je n’ai pas remarqué qu’elle était là, cachée derrière la porte entrouverte à prendre des photos. Je passerais sur les détails, ce n’est pas le genre de choses que j’aime raconter. Elle a publié ses photos dans le journal et le prof a été renvoyé. Et moi je suis resté enfermé dans un placard pendant toute une nuit, ligoté et bâillonné avec mes propres vêtements avec le corps dans un sale état.
Quand je lui ai demandé pourquoi elle ne m’avait pas sorti de là ou même interrompu le prof si elle avait pu prendre des photos elle a éludé la question, disant qu’elle m’expliquerait plus tard. Le plus tard en question, une semaine avant la remise des diplômes, j’ai trouvé une lettre chez elle, succincte, qui disait à quel point elle me méprisait pour l’avoir cru. Je l'ai retrouvé au lycée le soir-même alors que j’avais couru sous une pluie battante pour la voir là-bas. Je préfère oublier ce qu’elle m’a dit cette nuit. Ne pas me souvenir de son visage déformé par le mépris et de son sourire si haïssable.
Elle m’a brisé. J’ai pris conscience qu’elle avait toujours eu cette intention et je me suis enfui comme un lâche, laissant derrière moi la confiance que j’avais pu avoir. J’ai repris mon masque mais il ne cache plus qu’un cœur brisé, un cœur vide. Depuis ce jour je me suis juré de ne plus m’attacher à personne.

~**~

Il parait que lorsqu’on subit un traumatisme lié au sexe en étant enfant on réagit soit en reproduisant les gestes de son agresseur, soit en se plaçant de nouveau dans la position du traumatisme. En gros j’avais le choix entre devenir un allumeur ou un violeur. Je crois que la position du violé devait m’attirer plus.
J’étais en dernière année de collège quand ça s’est produit. J’ai passé mes années lycée comme un fantôme, je n’en garde pas de souvenirs précis, juste un enchainement de visages donc certains sont plus flous que d’autres. Beaucoup de coups d’un soir, de petites amies de passage, des gens qui passaient sans s’arrêter. J’ai déménagé dans un appartement à Kyoto dès ma rentrée au lycée. Mes parents m’aidaient pour le loyer et j’étais enfin loin de mon ancien collège qui me rappelait trop de mauvais souvenirs.
Je suis rentré au club journal de mon lycée la deuxième année, peut-être par nostalgie, surement par passion. La seule chose que je ne lui reprocherais pas c’est de m’avoir fait découvrir ça. Ça m’a permis de faire quelques rencontres intéressantes, notamment un certain basketteur aux yeux vairons particulièrement doué. Comment on en est arrivé à être "ensembles" (pour peu que le mot convienne) je crois que je préfère pas le savoir. Mais une chose est sure, je ne compte pas gâcher cette chance d'enfin en savoir plus sur lui.




behind the screen


YO ; moi c'est Haya-chan ou Haya ou tout simplement Hayato ; j'ai 20 PRINTEMPS & la moitié dans ma tête & puis c'est tout. Depuis le temps que j'y suis si j'avais une remarque je l'aurais dite donc non rien à dire sinon que j'adore le nouveau graphisme (mais j'aimerais bien qu'on ai des images différentes pour signaler les nouveaux post quand même ><) ♥


(c) MEI SUR APPLE SPRING


-------------------------------


Mes chéris ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hayato Shiroi, the Iced Fox [Fini o/]   Mar 14 Jan - 18:09
Dylan A. Kingslay
« Papa gâteau dans l'âme. »
avatar

Papa gâteau dans l'âme.
✘ Date d'inscription :
22/07/2012
✘ Messages :
527
Membre du mois :
4

Coucou Haya owo <3
Euh mon erreur, peut tu ajouté une section mentale sous la demande concernant le physique ? x'D

-------------------------------
Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hayato Shiroi, the Iced Fox [Fini o/]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gokudera Hayato alias Smoking Bomb
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Administration :: Présentations :: Présentations validées-