Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: L'adorable perdu de retour pour sa deuxième version [Dylan A. Kingslay]   Lun 13 Jan - 0:54
Dylan A. Kingslay
« Papa gâteau dans l'âme. »
avatar

Papa gâteau dans l'âme.
✘ Date d'inscription :
22/07/2012
✘ Messages :
527
Membre du mois :
4





Dylan A. Kingslay

Pourrais-je avoir une orange pour le diner, le désert aussi?



✘Nom: Kingslay  ✘Prénom: Dylan Anthony ✘Age: 18 ans ✘Surnom: Dydy ✘Groupe Sanguin: AB- ✘Orientation Sexuel: Bisexuel ✘Statut de Relation: Marié ._. ✘Date de Naissance: 10 avril 1995 ✘Nationalité: Américaine ✘Classe Social: Aisé ✘Genre: Masculin ✘Emploi: Travail au Maji Burger ✘Résidence: Appartement ✘Votre lycée: Seirin ✘Taille : 1m80  ✘Peau: beige moyennement pâle ✘Yeux: Des yeux bleu qui change pour le gris argenté ✘Cheveux: Il a des cheveux fin qui ont toujours l'air en bataille, ils sont très noir, voir un brun foncé tellement foncé. ✘Particularité : Il a une cicatrice sur le torse fait au couteau quand il était en Amérique. ✘Tatouage ou percing? : Il à un tatouage sur l'épaule gauche qui est en fait un dragon noir japonais.  

J'aime les oranges, elle n'ont pas d'âme.



Le temps changents et Dylan aussi...Enfant, Dylan était plustôt heureux, ou du moins c'est ce qu'il en montrait...Avec un père et une mère comme les siens c'était dificile a en être autrement. Après tout, même un enfant peut rapidement comprendre qu'il n'est pas désirer même si ses parents n'ose lui dire directement. Deplus, le brun était hanté par un étrange sentiment de solitude chaque fois que quelqu'un osait lui demander ou était bien cacher ses parents et pourquoi diable vivait-il chez sa malheureuse tante. Sa souffrance était presque insupportable,  trop intense pour un jeune enfant. Malgré l'attention et l'amour de sa cousine et de sa tante, il n'arrivait pas a comblé le vide qui s'imposait dans son coeur et chaque jour le gouffre était de plus en plus gros. A cette époque, son sourire était quand même présent. Doux, tendre et innocent, il était toujours sur sont visage tel un rayons de soleil. Dylan était alors un garçons réservé, droit et résoné. Intéligent pour son age, il étudiait sérieusement, espérait un futur qui semblait lointain mais qu'il désirait. Un futur ou il serait libre, heureux et paisible, ou l'intense gouffre laisser par la négligence de ses parents soit remplis et appaisé.

Ce ne fut que lorsqu'il se trouva privé de l'amour de sa tante, qu'il se retrouva enfin avec la femme du quel il avait toujours convoité l'amour qu'il se butta a un mur qui sembla le brisé pour de bon. Cette femme aussi froide que de la glaçe lui appris la violence, la haine et la froideur. En quelques temps, le caractère docile de Dylan changea pour quelques chose d'une violence inouis. Comme si une deuxième personnalité lui était apparu, Dylan l'angelot avait été consumé par la haine du deuxième qui pris possesion de toute ses façons de voir le monde.  Il était violent avec les autres, arrogant et suseptible. La drogue qu'il s'était mis a ingurgité fesait son effet, il était instable, méchant et odieux. Il m'était le feux a des poubelles, se bagarait constament, dormait dans les parcs, cherchant l'amour ou il pouvait le trouver. Il en voulait a la terre entière. Méprisait tout ce qui l'entourait, les loi n'existait plus pour lui. Bien sur parfois il en avait mare de se caractère de chien et de breff moment de lucidité et de calme fesait surface prouvant encore une fois que sous toute la haine que renfermait son coeur restait encore une légère partie d'amour et de douceur.


Puis le jour fatidique arriva,  il était arrivé a un point de non retour, le sang d'un homme coulait entre ses mains et pour la première fois de toute sont existance, il se dégoutait. Une puissante envie de vomir l'avait pris. Il se haissait lui même et ne pourrais jamais se pardonner la cruauté d'ont il avait fait preuve...mais il l'avait fait... Il abusa deux fois plus de drogue jusqu'au moment ou la police le retrouva, completement geler, affamé et assoifé, battu et blessé de toute part. Il avait fait un trait sur sa vie. Ne méritait plus de vivre. Bien sur, tout s'arrengea et finalement Dylan appris qu'il allait être père. Résigner a amélioré sa vie, il promis de protégé Rosalie et dès l'instant qu'il posa les yeux sur elle toute son existance sembla prendre un sens. Persévérant et combatiff il subissa une cure de désintoxication et pris en main sont indépendance. Changeant son image et tentant de devenir le meilleur papa pour Rosalie, il découvrit le bonheur petit a petit. Manquant cruellement d'éducation et ayant de gros blanc sur sa vie intérieur on peut facilement le prendre pour un imbécile de première. Il semble perdu, souvent dans la lune et n'est pas très remarqueur. Il aide les gens qui l'entourent et essaye d'être le plus courtois possible. Il est quelqu'un d'assez possesif d'ailleurs et supporte très mal qu'ont lui joue dans le dos. De plus si ont fait du mal a ceux qu'il aime, il peut devenir très violent et cela est pire lorsque ça concerne sa famille. Il apprend chaque jour a aimé d'avantage la vie.



Une deux trois, voici ma vie.




Elle avait 15 ans lorsque pour la toute première fois Angella Marie Whelan le rencontra pour la toute première fois. Tout de lui, lui semblait magnifique, il avait conquis son coeur a la minute ou ses yeux avait croisé les siens. C'était d'une intensité tel qu'ils avaient chacun l'impression qu'un dangereux fil électrique les reliait un a l'autre. Leur amour fut instantané, instinctif et perdura plusieurs année jusqu'au jour ou ils devenurent amant. Leur iddylle fut passionnée, enflamé et complettement secrete. Ils parlait mariage ou futur et de belle promesse furent prenoncer. Promesse qui finalement ne fut jamais tenue. A 17 ans, le petit baton blanc d'ont elle avait tellement eu peur se révela clair et nette, le petit plus rose ne pouvait signifier qu'une chose : Un bébé était en route. Combien de fois avait-elle songé a se faire avorté ? Combien de fois s'en était-elle détournée ? Tant de fois... Trop de fois. Elle avait amèrement regretté d'Avoir donner naissance a son fils, le fils de cet imbécile. Qui dès qu'il fu question de l'enfant, rencontra tout a sa famille et fut interdit de la revoir. Il était déjà fiançé et toute sa famille s'opposait a son idée d'épousée son amour de jeunesse. Disparaissant de la circulation un moment, on lui présenta une jeune femme d'ont il tomba encore plus amoureux et il préfèra pour le bien de sa forturne d'épousé celle qui lui était déjà promise laissant la jeune Angella enceinte de 4 mois et demi, seule, le coeur complettement brisé. Par vangeance elle garda l'enfant qui naquit 5mois et demi plus tard. C'était un 10 avril. La jeune mère était sous le choc. Elle avait cru qu'elle aimerais cet enfant comme une partie d'elle même mais au lieux de ça c'était un profonds dégout qui l'avait prise dès qu'elle avait posé les yeux sur cette ignoble chose. Dès qu'ont lui tendis elle le refusa. Il était hors de question qu'elle lui touche. Elle ne le regardait même pas. Completement silencieuse, elle passa ses journées a l'hôpital a regardé le poupom hurler ou dormir a toute heure du jour ou de la nuit. Sa soeur ainée, quant-à elle, passait ses journés assise dans la chambre, s'occupant de l'enfant qu'elle trouvait adorable et qu'elle aurait tant désiré. Le calme sembla revenir jusqu'au jour ou Mr Kingslay ramassant se qui lui restait d'orgeuil, se présenta chez la jeune fille réclamant la garde esclusive de l'enfant. Haineuse la mère riposta. Soutenue par personne de leur famille, il se passa huit ans avant qu'une décision fusent prise au propos de Dylan qui tranquillement élevé chez sa tante avait déjà compris que ça mère le détestait et que son père le convoitait par orgeuil seulement.

Agé de huit ans Dylan n'était pas malheureux, enfin blessé, triste mais il était quand même assez heureux pour ne pas pensé a la mort. Mais dès qu'il vis Angella sur le pas de la porte, cette femme qui ne l'avait jamais même toucher et qui le regardait avec toujours une tel indifférence, il compris que son enfer ne fesait que commencer. Elle avait gagner sa garde sans le vouloir vraiment. Son père avait baissé les bras et choisi de le laisser a l'abandon. Après tout, Dylan portait peut être son nom de famille mais il n'en était pas moins un battard. Au départ, ce n'était pas si mal. De la nouriture était dans les armoir de la petite maison, il était inscrit a l'école du coin et il lui suffisait a aller jouer dehors pour ne pas constaté la mauvaise humeur de sas mère mais bientôt ses condition de vie chuttère drastiquement. Sa mère consomait énormément de drogue et il en ressentait les effets. Les armoires furent de plus en plus vide et le gamin commenca a mourir de faim. Sa mère barrait la porte dès qu'il fut sortit pour l'empêcher de rentré le soir. Rapidement les bancs de parc devenurent le lit du jeune homme qui vagabondais dans les rues rentrant parfois chez lui pour prendre une douche. Puis un matin le manque d'amour eu raison de lui et il trouva la drogue de sa mère qu'il se mis a utilisé a son tours. Réeussisant a oublier son mal, il consoma encore et encore sans désirer arrêté. La violence de ses actes augmenta en flèche et les mauvais coup se succèdaire, il sècha l'école de plus en plus souvent et un beau matin alors qu'il était retournée chez lui prendre une douche, il trouva sa mère étendu sur le sofa, les veines tranchers. Cela aurait du l'horrifier, le faire pleurer et pourtant en la voyant ainsi, il la trouva belle, magnifique même mais cela était sans doute du au fait qu'il était complettement drogué. Il ramassa toute la drogue de la maison et la quitta par la suite. Seul au monde, il alla a de nombreuse fête, proffitant de tout les instants possible pour s'amusser, usant de l'alcool, il finissait souvent dans les lits d'incconue jusqu'au jour ou il se réveilla dans le lit de Leslie. C'était une bandal nuit mais qui lui réserva de grande surprise. Il Vagabonda de nombreuse semaine encore jusqu'au moment ou une gangs de rue l'affronta. Dylan en mode de légitime défense et sous l'effets de stupéfiant tua le chef de la gangs ennemis avant d'aller dans une ruelle ou il fit presqu'une overdose. La police l'y retrouva et tout de suite on l'enferma en centre jeunesse l'acussant de lourd crime. Mais les mois passèrent et finalement une jeune femme blonde se présenta a lui en lui annoncant la nouvelle de sa grossesse. Elle lui donnait maintenant le choix. Sortir de la en fesant la promesse d'être a la hauteur de ses espérences et en voyant l'enfant qu'elle portait grandir ou bien il pouvait tout aussi bien resté la a rien dire, a assumer les conséquence de ses actes et ne plus jamais entendre parler d'elle et de l'enfant. Le choix fut pourtant difficile pour lui qui ne souhaitait pas arrêté son seul moyens de survie mais plus il y pensait et plus il réalisait que l'enfant qu'elle portait était sans aucun doute comme lui lorsqu'il était enfant, innocent. et il ne méritait pas de vivre l'enfer qu'il avait véccu. Il accepta et bientôt il fut dehors. Son père a elle, imposa ses condition. Il refusait que sa fille porte un enfant qui la désonorait et déjà son ventre bien arrondis fesait jasé les gens alors il forca Dylan a épousé la jeune fille. Qu'arrivait-il s'il ne l'épousait pas ? Et bien jamais il ne verrait l'enfant qu'elle portait en se ventre. Alors il le fit et peu de temps après il se retrouva marié avec le consentement de sa tante qui fut un peu plus dur a convaincre.

-------------------------------
Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'adorable perdu de retour pour sa deuxième version [Dylan A. Kingslay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#
» Dimitri - Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour.
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
» BONNE NOUVELLE ! 21 JANVIER 09 RETOUR D'ARISTIDE EN HAITI !
» Cours pour les deuxième annèe et divers (1er cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Administration :: Présentations :: Présentations validées-