Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: * Vous avez dit "Un Chevalier Servant" ? ~ PV. Asuna   Sam 24 Aoû - 19:26
Invité
« Invité »
avatar



Vous avez dit "Un chevalier servant" ?  ~ PV. Asuna




    ~ Reo fronça les sourcils, fixant l'assemblée féline à ses pieds.« Il en manque un. »Il n'en comptait que quinze sur les seize. Ce n'était pas normal. Le bleuté jeta un regard vers son horloge. Huit heure moins le quart. Le concert de Hurricane doit donc commencé dans trois quart d'heures. Notons que Reo ne s'est pas encore habillé, qu'il n'a pas encore mangé et qu'il lui faut au moins vingt minutes de route pour se rendre à la salle de concert où se produisait son groupe préféré. Et il lui manquait un chat. C'était problématique.« Misa, où est ton petit ? »Une jolie chatte écaille-de-tortue le regarda, ses yeux noisettes brillants. Bah, ce n'était pas comme si le jeune garçon attendait une réponse. Mais il espérait que la mère aille chercher son petit et lui épargne une recherche effrénée dans son appartement. Il avait passé la journée à tout ranger, et devoir faire une croix sur son labeur était plutôt déprimant. Cependant, le lycéen ne pourrait pas quitter son domicile avant de s'être assuré que tout ses amis à quatre pattes étaient là.Reo débuta donc ses recherches dans le salon. Il souleva le canapé, regarda sous les meubles, vérifia qu'il n'était pas coincé entre les coussins du sofa, fit le tour du balcon, mais aucune trace du petit disparu. Ses autres chats le suivait des yeux – ou à la trace pour certains d'entre eux – ne comprenant pas réellement pourquoi le bleu s'activait ainsi. Si seulement il pouvait l'aider plutôt que de le regarder comme s'il venait d'une autre planète, ça arrangerait bien le jeune artiste !Ce dernier finit néanmoins par retrouvé le fugitif blotti dans son armoire, au milieu de ses t-shirt propres. Le petit matou tabby le regarda de ses magnifiques yeux vert, et Reo perdit encore dix précieuses minutes à le câliner et le grattouiller derrière les oreilles. Le jeune garçon aimait beaucoup trop les chats, ils allaient finir par lui causer sa perte. En même temps, qui diable a pu inventer une telle créature ? Le bleu ne peut tout simplement pas résister à leur charme, cela se voyait par le nombre de félins peuplant son appartement.Huit heure s'afficha sur l'horloge de la cuisine. Une flûte aux graines de sésame dans sa bouche, Reo jeta un œil à son accoutrement. Il portait encore son vieux jogging gris et bleu qu'il mettait pour traîner chez lui. Il allait voir Hurricane quand même : le bleu se devait de porter une tenue correcte en allant à la rencontre de ses idoles. Et le malheureux n'avait pas encore mangé. Bon, tant pis, il achètera un petit cale-faim sur place, il devait sûrement y avoir le nécessaire pour ça. Être présentable, c'est beaucoup plus important.C'est donc habillé d'un jean gris clair et d'une chemise à manches longues bleue que Reo présenta son billet au vigile, un hot-dog à moitié mangé dans la main. L'homme le laissa entrer en lui souhaitant un bon concert. Malgré tout les éléments mit en travers de sa route, le jeune garçon était parvenu à arriver avec cinq minutes d'avance à la salle du concert, en ayant pourtant prit le temps de s'acheter un hot-dog et une bouteille de coca cola cherrie à l'entrée. Rien ni personne ne l'empêchera d'assister au concert de son groupe préféré.Les comptes de la famille Tsubasa aidant, Reo s'installa au premier rang, où il avait une vue parfaite sur la scène. Le rideau était encore fermé, mais les fans criaient à tue-tête le nom de leurs idoles dans l'espoir qu'ils répondent à leurs cris et débarquent en avance sur scène. Le bleuté jeta un regard par dessus son épaule, avisant un groupe de jeunes filles pré pubères. Si elles continuaient à hruler comme ça, elles n'auront plus de voix d'ici la fin du concert … Le rideau s'ouvrit à huit heure et demi pile. Le groupe dans sa totalité était sur scène, chacun affublés de leurs instruments fétiches. Ginji Hidenori flatta sa guitare, tout comme Ryan A. Davis et Asuna Leroy. Le trio de guitaristes s'échangèrent des regards entendu et, pour le plus grand plaisir de leurs fans, interprétèrent un petit morceau cent pour cent rock. Annabeth Rose plaça correctement sa basse tandis que Queen Oulianov prenait en main ses baguettes, et les deux jouèrent également un petit morceau. Ce dernier fut néanmoins coupé par le chanteur, Chihiro Kido, qui claqua des doigts pour les faire arrêter, afin d'offrir ses fans en délire un petit morceau a capela de leur dernière chanson. Les yeux céruléens de Reo se mirent à briller tels de petites étoiles. Ce qu'ils faisaient, là, c'était ce qu'il rêvait de faire depuis qu'il est tout petit. Pouvoir chanter, se défouler sur scène, exprimer librement ses émotions … Les paroles de son père résonnèrent dans son esprit comme s'il venait de lui chuchoter à l'oreille.« Les chanteurs ne sont rien que des glandeurs qui utilisent leur charme pour manipuler leurs fans et s’en mettre plein les poches. »Etait-ce vraiment le cas ? Ces personnes formidables qui régalaient autant ses oreilles, ses yeux et son cœur pouvaient-ils vraiment faire ceci dans l'unique but de se faire de l'argent ? Pourtant, ils semblaient si honnêtes à chanter et jouer. On dirait presque dit qu'ils avaient oubliés le public et qu'ils s'amusaient …. Oui, ils s'amusaient vraiment. Leurs sourires le prouvaient plus que tout autre chose. Le cœur de Reo se mit à battre la chamade. Il deviendra comme eux un jour. C'était une promesse qu'il se faisait à lui-même.Quand le rideau se ferma, Reo était essoufflé. Tout le long du concert, il avait chanté avec ses idoles. Il avait oublié les gens qui l'entourait, la salle de concert, le monde. Tout ce qu'il voyait, c'était le groupe qui chantaient, s'amusaient, exprimaient leur joie de vivre et la passion qu'ils avaient tous pour la musique. Il quitta la salle en dernier, espérant voir réapparaître une de ces idoles, en vain. Le bleuté se surprit presque à espérer voir la petite blonde guitariste revenir sur scène, mais il chassa cette pensée de son esprit et se dirigea vers la sortie.C'est avec une flûte aux graines de sésame – et oui, encore – que Reo prit la direction du métro. Le concert avait été génial, et il n'avait pas pu s'empêcher d'acheter quelques goodies aux marchants dans la périphérie de la salle de concert. Dans un petit sac plastique se trouvait donc un t-shirt dédicacé, le double DVD du concert et un porte-clé gravé du nom du groupe. Il s'était senti un peu seul au milieu des jeunes filles mais il s'en fichait un peu – il avait le droit d'aimer Hurricane tout autant que les jeunes demoiselles en chaleur, non ?Alors qu'il sortait une nouvelle flûte de sa boîte déjà bien entamée, il entendit un bruit de bagarre. De nature pacifiste et haïssant la violence malgré les nombreux entraînements au karaté qu'il avait subit, Reo s'approcha discrètement de la source du bruit. Trois brutes baraquées semblaient avoir tendu une embuscade à une jeune fille. Ses lâches préféraient se frotter aux enfants plutôt qu'à ceux de leur âge … Reo plaignait vraiment leur couardise. Posant doucement son sac plastique, il s'approcha des brutes et tapota sur l'épaule de l'une d'elle. Le malfrat lui fit face, n'appréciant pas ce gêneur. Il tenta de mettre un coup de poing au lycéen mais ce dernier, vif, l'évita avec facilité et lui prit une prise de karaté spectaculaire. Les deux autres bad boys le fixèrent avec des yeux exorbités. Reo ne payait peut-être pas de mine, étant plutôt maigrichon, mais le garnement était fort. Craignant de finir à terre comme leur porte, ils se saisirent de ce dernier et filèrent sans demander leur reste.Après s'être assuré qu'ils étaient bien parti, Reo se retourna vers la victime. Il cligna les yeux de surprise en reconnaissant la personne devant lui. C'était Asuna Leroy, la guitariste et la costumière d'Hurricane. Celle qu'il aurait voulu voir revenir sur scène rien que pour lui … Sa surprise passée, il tendit une main amicale à la jeune fille, lui proposant ainsi son aide pour se relever.« Tout va bien ? Ils ne vont ont pas fait mal ? »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * Vous avez dit "Un Chevalier Servant" ? ~ PV. Asuna   Dim 25 Aoû - 8:53
Invité
« Invité »
avatar


Un cri retentit à l'étage ne surprenant pas pour autant les habitants du manoir. Que ce soit la dame de maison ou les domestiques tous connaissaient l'héritière de la famille Leroy. Et l'entendre crier comme ça n'était guère surprenant. Dans une des nombreuses chambres du manoir une silhouette haute comme trois pommes à la tête blonde était allongée sur le sol et regardait sous le lit visiblement à la recherche de quelque chose. Alors qu'une silhouette pénétrait dans la chambre la jeune fille se redressa, mais oubila  qu'elle avait la tête sous le lit et se frappa donc cette dernière contre le bord du lit. Elle se redressa en jurant et en se frottant le crâne.

- Asuna une fille de bonne famille ne jure pas, soupira sa mère en croisant les bras sur sa poitrine. Et puis c'est quoi cette agitation ?

La dénommée Asuna continua un instant à se frotter le crâne avant de se tourner vers la dame de la maison avec un air désespéré.

- Désolée maman. Mais je ne retrouve pas ma guitare et on a un concert ce soir ! Ginji et Chihiro vont me tuer à petits feux !

Cécile Leroy soupira portant une main à sa tête sentant un mal de tête arriver. Elle s'approcha de sa fille et la retint par l'épaule alors que cette dernière allait regarder dans le bac à linge sale.

- Doucement ma chérie. On va la retrouver. Et ça m'étonnerait qu'elle soit là-dedans, dit-elle avec un petit sourire amusé.

Gênée sa fille désormais unique eut un rire nerveux avant de remercier sa mère d'un regard. Toutes deux cherchèrent dans la chambre jusqu'à ce que Cécile retrouve la guitare dans une armoire. Sa fille l'étreignit avec une force digne d'un ours chose étonnante vu sa taille et corpulence digne d'une brindille. Avant de poser la guitare sur le lit et de se changer en quatrième vitesse. Elle se regarda dans un grand miroir fixé à son armoire et hocha la tête d'un air satisfait, attrapa son sac, son étui à instrument et embrassa sa mère sur la joue avant de sortir de la pièce et descendre les escaliers en colimaçon en quatrième vitesse.

Cécile entendit sa fille presser leur chauffeur et esquissa un doux sourire. Son rayon de soleil éclairait la maison comme personne. Son père et son frère auraient été fiers d'elle... Le sourire se fana quelque peu et Cécile soupira avant de demander à un domestique de ranger la chambre de sa fille et d'aller faire une sieste bien méritée. Elle assistait souvent aux concerts du groupe de sa fille, mais ce soir elle avait gentiment décliné son invitation. Parfois un peu de repos lui faisait du bien surtout avec sa pile électrique de fille.

Pendant ce temps Asuna était tranquillement et confortablement installée dans la limousine familiale. Son regard se posa sur la fenêtre et elle regarda le paysage urbain défiler avec un regard neutre. Sa mère ne la forcerait pas à prendre la direction de la société de son père que Cécile avait repris à la mort de ce dernier. Elle le savait. Cécile ne forcerait jamais un de ses enfants à faire quelque chose contre son gré. Mais elle subissait beaucoup de pression de la part des associés de son défunt mari et de son conseiller. Asuna avait donc une chance de reprendre un jour la société... Et elle n'en avait pas envie. Elle voulait être guitariste professionnelle ou styliste. Quitter Hurricane et ses amis était inenvisageable. Elle soupira doucement avant de se taper les joues. Ce n'était pas le moment de penser à ça elle devait se concentrer sur le concert.

Une fois arrivée elle descendit de voiture, attrapa ses affaires, remercia joyeusement son chauffeur avant de rentrer par la porte réservée aux artistes en toute discrétion. Avoir une petite taille était pratique pour rester incognito. Aucun cri de fan hystérique ne vint la perturber. Elle se faufila à l'intérieur et souffla un coup avant de rejoindre sa loge. Une maquilleuse vint la maquiller légèrement et vérifia sa coiffure avant de la laisser tranquille.

Attrapant son kit de couture Asuna laissa pour le moment sa guitare et alla faire une rapide inspection des tenues de ses camarades. Pour une fois chaque tenue, même celle de Chihiro ce qui était un miracle, n'était abimée et la styliste du groupe faillit en pleurer de joie. Elle retourna dans sa loge après avoir assuré au leader du groupe, guitariste aussi, qu'elle allait bien et attrapa sa guitare avant de partir dans les coulisses. Petite vérification pour être sûre qu'elle était accordée avant de monter sur scène avec Ginji et Ryan.

Un sourire lumineux éclairait le visage de la jeune fille en plus des éclairages. Ses doigts dansèrent sur les cordes et elle se lâcha pendant toute la soirée sans cesser de sourire. Cette vie c'était la vie qu'elle voulait. Elle était purement heureuse. Sans savoir pourquoi elle pensa un court instant que si elle avait un chevalier servant dans sa vie ce serait encore mieux... Sans savoir que celui qui allait devenir le sien n'était pas si loin et que le destin avait décidé de leur jouer un tour.

La fin du concert arriva plus vite que prévu le temps passant toujours vite dans ce genre de moments. Asuna regagna sa loge épuisée, mais heureuse, rangea sa guitare et alla dire au revoir à ses amis. Elle assura à un Ginji surprotecteur que son chauffeur allait venir la chercher et sortit de la salle en évitant les fans avec soin même si cela lui demanda un détour. Elle reçut un appel de son chauffeur lui disant qu'il n'arriverait pas à venir la chercher et lui demandant si elle pouvait se faire raccompagner. Asuna réfléchit une fraction de secondes. Avec un peu de chance Gin, Chi, Ryan ou même Queen était toujours dans le lieu du concert et accepterait de la raccompagner, mais ce serait les gêner et... Hésitant encore une seconde elle finit par assurer au chauffeur qu'elle se débrouillerait et que sa mère ne devait pas s'inquiéter.

Prendre le métro seule une fois dans sa vie ne la tuerait pas. Il y avait certes des agressions, mais c'était rare n'est-ce pas ? Elle reprit son étui avant de se diriger vers la station de métro du coin. Soudain elle entendit des rires et raffermit la prise sur son étui. Même si elle devait sacrifier sa guitare elle pourrait se défendre avec. Malheureusement un des types lui arracha l'étui avant qu'ils ne se mettent à lui tourner autour. Elle mordit sauvagement la main de l'un lui arrachant un cri de douleur. Il la poussa brusquement par terre et elle tomba par terre son sac avec elle. Alors qu'il levait le bras sans doute pour la frapper elle ferma les yeux attendant un coup qui ne vint pas. Elle rouvrit les yeux avec précaution et cligna des yeux.

Son agresseur était à terre, ses deux amis figés sur place et un jeune homme s'était interposé entre elle et eux. Ignorant complètement ses agresseurs qui d'ailleurs mettaient les voiles sans demander leur reste elle fixa le beau jeune homme aux cheveux bleus (contente ? 8D) qui lui tendait la main l'air inquiet. Chevalier servant... Rougissant légèrement elle accepta la main et se remit sur ses pieds avec son aide avant d'épousseter ses habits. Inquiète elle vérifia vite que sa guitare était indemne avant de pousser un petit soupir de soulagement et de se tourner vers son sauveur avec un sourire timide et adorable.

- Je vais bien. Merci beaucoup tu es arrivé juste à temps.

Le tutoiement avait fusé, naturel et sorti trop rapidement pour qu'elle l'arrête. Elle le regarda encore quelques instants avant de rougir car son estomac protesta à grand bruit. Gênée elle se détourna à moitié et se mordit la lèvre se demandant comment elle allait s'en sortir. Ginji et les autres devaient être loin maintenant... Et visiblement elle n'était pas en sécurité toute seule.

- C'était impressionnant... J'avais les yeux fermés donc je n'ai pas vu ce que tu as fait, mais réussir à mettre ce baraqué à terre... C'est génial !

Asuna était très lunatique et pouvait changer d'émotion en un quart de tour. Passer de l'inquiétude à l'admiration n'était pas dur pour elle. A présent elle regardait l'inconnu avec de grands yeux brillants manquant de sautiller sur place comme une gamine. Non en fait elle sautait vraiment sur place comme une gamine prenant les mains de l'inconnue dans les siennes.

- Je m'appelle Asuna, Asuna Leroy et toi c'est quoi son nom ?

Elle fronça soudainement les sourcils en le voyant avec une apparence aussi indifférente. Un de ses sourcils se haussa et elle lui tira la joue espérant sans doute lui arracher une émotion quelconque. C'était énervant de voir un type aussi calme et sans expression. Bon sang il était trop beau pour être aussi inexpressif quoi !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * Vous avez dit "Un Chevalier Servant" ? ~ PV. Asuna   Ven 6 Sep - 17:20
Invité
« Invité »
avatar



Vous avez dit "Un chevalier servant" ?  ~ PV. Asuna




    ~ Une fois la jeune demoiselle blonde sur ses pieds, Reo se recula un peu et se surprit même à l'admirer. Sur scène comme sur photographies, il était plutôt difficile de noter tous les détails physiques d'une personne. Et maintenant qu'il faisait face à l'une de ses idoles, il ne fut pas avare en admiration et la dévora des yeux comme le ferait un enfant devant un fondu au chocolat. Malgré sa petite taille, les hanches bien formées d'Asuna prouvait qu'elle n'était plus une enfant. Ses cheveux blonds retombaient au niveau de ses épaules en une cascade doré, alors que ses yeux couleur chêne pétillait d'un éclat candide. Elle était vraiment jolie ….

    Le cœur de Reo rata un battement, le ramenant sur terre. Craignant d'avoir raté quelque parole de la part de la jeune musicienne, il la consulta du regard. Finissant épousseter ses vêtements, Asuna s'assura de l'état de sa guitare – apparemment, elle ne lui avait pas parlé. Une fois rassurée quant à l'état de son instrument, la blonde se retourna vers le bleuté qui n'avait pas bougé d'un iota. Un petit sourire ornait les lèvres minces de la demoiselle. Après une agression, Reo l'aurait pensé un peu plus confuse ou effrayée, mais ça semblait loin d'être le cas.

    « Je vais bien. Merci beaucoup, tu es arrivé juste à temps. »

    Reo n'osait même pas imaginé ce que ces brutes auraient fait à la célébrité s'il n'avait pas choisi cet itinéraire pour rejoindre le métro. Certes, cette petite rue constituait un raccourci important, mais elle était plus dangereuse que la rue principale, où se trouvait beaucoup plus de monde. Ayant été éduqué à la spartiate niveau karaté, le lycéen était à même de se défendre seul, mais ce n'était pas le cas d'une dame. Enfin, tout dépend de la dame. Koneko, sa petite sœur, aurait été capable de se sortir seule de ce mauvais pas … Quand son cœur se serra à la pensée de sa jeune sœur, Reo décida de ne plus y penser.

    Ce n'est seulement après quelques minutes de silence que Reo réalisa que l'artiste l'avait tutoyé. Il cligna doucement des yeux, légèrement surprit. Son père et son oncle avaient beaucoup insisté sur la politesse et à la façon de s'adresser aux gens. Dans la famille Tsubasa, tutoyé un étranger était une grave erreur. Il était parfois dur pour Reo de constater à quel point son éducation avait influencé ses perceptions et ses ressentis. S'il voulait sortir du chemin tout tracé par son père et son oncle, le bleuté devait se réformer et constituer ses propres principes.

    « C'était impressionnant .. J'avais les yeux fermés donc je n'ai pas vu ce que tu as fait, mais réussir à mettre ce baraqué à terre … C'est génial ! »

    Dans l'esprit du bleuté, karaté s'accordait très mal avec génial mais il devinait bien que pour une personne extérieure, son action relevait de l'exploit. N'étant pas du genre à se venter – et surtout pas en matière de l'art du combat – Reo haussa légèrement les épaules. Il en avait mit des plus coriaces à terre. Même s'il ne l'avouerait jamais – et surtout pas devant l'une de ses idoles – Reo avait reçu plus de coups qu'il n'en avait donné. Il avait toujours été un piètre bagarreur lorsqu'il était enfant, confortant son père dans l'idée que son fils n'était pas fait pour le karaté. Si ces brutes avaient décidés de se mettre à deux contre lui, il n'aurait pas donné cher de sa peau.

    C'est avec étonnement que le bleuté regarda Asuna sautiller littéralement, comme une petite sauterelle. Le choc de l'agression semblait loin derrière elle, et exprimait à sa façon son excitation quant à la mise en déroute des voyous. Reo constata alors que, malgré ses formes témoignant de l'âge de la jeune fille, cette dernière ressemblait encore à une petite enfant. Elle sautillait, s'excitait, s'exprimait comme un bambin auquel on aurait promit une visite à DisneyLand. Plutôt que trouver cela ridicule et idiot, le bleuté trouva cela plutôt mignon. Quand elle lui prit les mains, Reo resta de marbre malgré les tambourinements de son cœur.

    « Je m'appelle Asuna, Asuna Leroy et toi c'est quoi ton nom ? »

    A peine avait-elle prononcé ces mots qu'elle fronçait les sourcils, comme si quelque chose lui déplaisait. Reo n'eut pas le temps de se demander quoi, que déjà la blonde lui saisissait la joue et la tirait, comme le ferait une grand-mère punissant un jeune garnement. Le bleuté n'avait pas vraiment mal, la demoiselle ne tirait pas trop fort sur sa peau, mais c'était plus inconfortable pour lui. Il l'avait sauvé, et c'est comme ça qu'elle le remerciait ? Décidément, cette fille bien que jolie se trouvait être plutôt étrange.

    « Ca fait mal » se plaignit-il d'une voix plate, mettant sérieusement en doute son affirmation.

    N'étant pas habitué à se faire ainsi traité – et surtout par une jeune fille – Reo saisit les poignets d'Asuna pour lui faire lâcher prise. Sa joue enfin libre, il se la frotta machinalement, gardant malgré tout une expression neutre. Il ignorait pourquoi la blonde avait agit ainsi, mais il ne tenait pas vraiment à en connaître l'origine. En vérité, il s'en fichait un petit peu. Le bleuté n'était pas du genre à s'attarder sur ce genre de chose. Il remarqua alors qu'il tenait toujours l'un des poignets de la musicienne et se hâta de la relâcher, passant sa main nouvellement libre dans ses cheveux pour se donner une contenance.

    « Je m'appelle Reo Tsubasa. J'étais au concert. »

    Même s'il se doutait bien qu'Asuna savait de quel concert il parlait, le bleuté pointa de l'index le bâtiment à l'autre bout de la rue. Reo se demanda alors ce que faisait l'artiste ici. N'avait-elle pas un chauffeur ou quelqu'un de ce genre chargé de la ramener chez elle ? C'était plutôt dangereux pour une célébrité de traîner ainsi sans escorte. La preuve en était, la blonde avait failli se faire agresser. Quoi qu'il doutait que les voyous connaissent l'identité de leur victime : ils étaient du genre « des biscotos mais pas de cerveau ».

    « Vous n'avez pas de chauffeur censé vous ramener ? Ce n'est pas bien prudent de se déplacer seule, en pleine rue, et juste après un concert qui plus est. Il aurait pu vous arriver n'importe quoi si je n'étais pas passé par là. »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * Vous avez dit "Un Chevalier Servant" ? ~ PV. Asuna   Jeu 17 Oct - 7:26
Invité
« Invité »
avatar


Pour Asuna tutoyer un étranger de son âge, peut-être même plus jeune d'ailleurs, était parfaitement normal. Malgré les apparences elle avait dix-neuf ans après tout. Et oui dans un an elle serait majeure. La petite blonde fut surprise d'entendre qu'il avait eu mal. Elle n'avait pas tapé fort après tout. Elle le regarda d'un air contrit tout en tâchant de garder son sang-froid, chose pas évidente pour elle, en l'entendant se plaindre avec une voix si impassible. Ce type n'avait pas d'émotions ou quoi ?

Elle rougit légèrement quand il lui lâcha le poignet se rendant compte qu'il l'avait tenu un moment. Avant de sourire doucement quand il se présenta. Reo... Très joli prénom. Court, mais agréable à entendre. Facile à retenir aussi. Quant au fait qu'il était au concert c'était une sacrée coïncidence. Cela voulait aussi dire qu'il l'avait reconnue et ça ça lui faisait plaisir. Elle aimait ce qu'elle faisait dans Hurricanne. Jouer de la guitare en compagnie de Ginji c'était sacré pour elle. Elle adorait être sur scène. Cela lui procurait toujours de l'excitation d'entendre les cris de la foule, même si souvent c'était pour Chi ou Ginji ah les fangirls. Quelle poisse ces filles d'après Asuna.

Elle n'avait pas beaucoup de fans malgré la présence de fans masculins. C'était surtout Anna qui attirait les garçons. Même si cela ne la dérangeait pas plus que ça elle aurait aimé avoir au moins un vrai fan. Sans savoir que c'était le cas... Elle sortit de ses pensées pour sourire à Reo avant de prendre la parole de sa voix cristalline.

- Joli prénom. Et je suis contente que tu aies assisté au concert. Tu as aimé ?

Elle espérait que oui. De toute façon il était dur de ne pas aimer son groupe. Chihiro et Ginji savaient parfaitement comment plaire au public. Leur groupe cartonnait et ça c'était génial. La jeune demoiselle était toujours excitée quand elle parlait de son groupe et ses yeux se mirent à pétiller alors qu'elle continuait à parler.

- Tu sais c'est moi qui m'occupe des costumes ! Je suis guitariste, mais aussi styliste. J'espère qu'ils te plaisent Reo-kun.

Beaucoup de familiarité, mais Asuna était Asuna après tout. Pour elle ce genre de choses n'étaient pas importantes. Elle frissonna soudain, il commençait à faire froid mine de rien, et frotta ses bras pour se réchauffer un peu. Avant de répondre à la dernière qu'il lui avait dite. Elle avait pris son temps, mais elle n'aimait pas vraiment ce genre de questions ou de remarques. Elle ne supportait pas de ne pas savoir se débrouiller toute seule. Malgré les apparences elle avait sa fierté. Enfin même si elle était têtue elle n'était pas stupide et après l'incident de tout à l'heure elle avait retenu la leçon.

- Si j'ai un chauffeur, mais je voulais voir si je pouvais me débrouiller seule. Ce qui n'est pas le cas apparemment.

Elle avait mis un peu d'amertume dans sa voix. Elle soupira avant de prendre son portable et de passer un bref coup de fil pour demander à son chauffeur de venir la chercher finalement. Elle raccrocha avant de se tourner vers Reo avec un regard hésitant.

- Dis... Est-ce que ça te dérangerait de me raccompagner à la salle ? Après ce qui s'est passé il vaut mieux que j'y aille pas toute seule. Mon chauffeur viendra me chercher là-bas. S'il te plaît...

Elle espérait qu'il dirait oui et qu'il resterait avec elle jusque là car elle détestait la solitude. Mais elle ne lui demanderait pas. Elle était timide. Oui timide. A vrai dire comme je l'ai déjà dit Asuna était très lunatique et elle changeait facilement d'humeur. Et là elle se sentait timide. Ce qui d'une certaine façon la rendait encore plus mignonne. N'est-ce pas Reo ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * Vous avez dit "Un Chevalier Servant" ? ~ PV. Asuna   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

* Vous avez dit "Un Chevalier Servant" ? ~ PV. Asuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links
» Je vous avez prévenu, maintenant c'est trop tard - James -
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Rp Abandonné-