Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 13:35
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Il avait ricaner en voyant le plus jeune tomber du lit et râler. C'était... c'était excellent ! Il le fixa un moment, plié en deux de rire avant de se stopper, essayant de ne plus rire.

« Manger... il est quelle heure ? »

Seiji s'accroupi, appuya sur une touche de son portable puis émit un grognement quand il constata qu'il était plus de dix-neuf heure. Il grimaça puis se releva.

« Dix-neuf heure trente-quatre... »


Il s'approcha de Keiji, s’accroupit devant et passa ses bras sous les siens, l'obligeant à se lever. Quand il fut ses jambes il le fixa, se décalant un peu de lui avant de la porter comme précédemment... Vive les Disney ! Ces films enfantins eux, au moins, ils apprenaient comment tuer toute en finesse avec une pomme, qu'il ne faut jamais gueuler dans un canyon ou un ravin sous peine d'attirer une horde de gnous et aussi comment porter sa princesse... qui à l’occurrence était ici présent Keiji.

Il attendit un peu, se tourna puis sorti de la chambre, son ventre grondant de nouveau... Comme si de bêtes biscuits allaient remplir son putain de trou noir qui lui servait d'estomac... Il sorti alors dans le couloir, s'arrêtant devant les escaliers et fit un grand sourire à Keiji.

« Au fait... ton père numéro 1 est plus sympa que le numéro 2 et le frangin chiant ! »

Puis il descendit les escaliers lentement avec l'étrange envie de remonter dans la chambre de l'ébène et de s'y enfermer. Il n'avait aucunement l'envie de croiser le père bizarre numéro deux à table ou encore d'avoir des envies de meurtres avec le frère plus que chiant de Keiji ! Se connaissant, un mot de travers et il lui lancerait le couteau dans la face, lame en avant. A cette pensée, il jubilait. Un con en moins sur cette planète ferait pas de mal ! Si ?

Quand ils furent près de la cuisine, il s'arrêta, regardant Keiji un moment, hésitant. Il le mettait à terre et le faisait marcher, risquant de le faire boiter de façon plus que royale ou il le portait et entrait comme ça dans la pièce pour rejoindre la salle à manger ? Franchement il hésitait. Si seulement il y avait un fauteuil roulant quelque part.. ça serait tellement mieux et... et mieux et moins chiant !

Puis Seiji se mit à rire. Quel con il avait été de penser à un fauteuil roulant ! Quel con ! Ca lui rappelait la fois où il avait été voir son frère, hospitalisé au niveau des jambes et qu'il avait couru avec celui-ci dans le fauteuil dans tout l’hôpital. Ils avaient eu des infirmiers aux fesses et ils avaient fini coincé dans un ascenseur qui était tombé en panne ! Au final, ils avaient eu trois mois de punition qui était : pas d'amis à la maison... Quelle belle punition pour un type comme le bleuté qui n'avait pas de pote. C'était un solitaire lui !

Quand il se remit, il souffla puis opta pour la solution du : je porte Keiji façon assassin dans Aion en mode furtif et on passe ni vu ni connu pour l'installer à table ! Ouais c'était la solution bien sûr ! Il ouvrit la porte avec son coude, faisant un vacarme énorme et y entra. Il regarda la cuisinier qui le fixait étrangement … ou plutôt qui fixait Keiji et Seiji lui lança un regard noir. Nan mais il était à lui et puis quoi encore ! Il partageait pas !

Puis il se retrouva devant la porte de la salle à manger, que le gentil cuisinier, après un paquet de menace plus débiles et super recherchées ainsi que sanglantes, les une que les autres, ouvrit de bon cœur.

Oh Maman ! Merci ! Il n'y avait personne ! Seiji ne se fit pas prier, il alla vers un chaise, qu'il tira avec son pied, y installa l'ébène et lui, il fini par tomber à genoux, poussant un soupire. Il mit sa tête sur les genoux du plus jeune.

« Putain... c'est presque mission impossible chez toi ! Et ce cuisinier qui... qui... j'ai eu envie de le tuer ! »

Puis il se releva, fixa Keiji et posa ses lèvres sur celle du plus jeune.

« BEURK ! Aniki ! »

Et merde.... Il allait tuer ce putain de merde de gosse. Le bleuté se redressa et lança un regard noir et glacial au frère de Keiji. Il lui servit par la suite un beau sourire dément puis il mit Keiji correctement à la table avant de s'installer à côté de lui.

Ce putain de gosse allait crever avant la faim de cette putain de journée ! Seiji s'en fit la promesse de mettre fin à ses jours.

(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 13:51
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



« Dix-neuf heure trente-quatre... »

Je grimaçai à sa réponse. Merde... ! Si j'avais dormis aussi longtemps, j'allais pas arriver à dormir de la nuit... Tss... Quoi que c'était pas si grave, hein. J'imaginais déjà que j'arriverais pas à aller en cours demain, à moins de me faire porter partout ce qui serait franchement bizarre... et je refusais. Je ne voulais pas avoir l'air d'avoir de faiblesse, ça ruinerait ma réputation... ahah ! Mais quelle réputation ?

Grommelant toujours, étalé au sol, je relevai la tête quand il alla se placer devant moi, puis me releva pour me remettre sur mes jambes. Oh miracle, je tenais debout !... en tremblant comme pas possible, mais je tenais ! Rester debout, okay, mais il espérait pas que je marche, hein ? Je survivrais pas aux escaliers ! Ah... Ah non, il me prenait comme avant, position princesse Disney. Tch... une princesse, quoi ! Une meuf ! Gre... Bon, si c'était lui, je pouvais bien supporter... de toute façon, je pouvais aussi dire position marié ! C'était mixte, ça. Bah, je sais pas trop si les couples gay faisaient la même chose. Ça serait... étonnant ? Jsais pas... Pff, trop de questions ! Et inutile, en plus !

Donc... je disais. Dans ses bras. Une fois encore, bien que ça ne me déplaisait pas. Seiji attendit un moment avant de quitter la chambre, et s'arrêta aux escaliers.

« Au fait... ton père numéro 1 est plus sympa que le numéro 2 et le frangin chiant ! »

Ah... ouais. C'était sûr. Mon père numéro 2, comme il disait, n'avait pas l'habitude que je ramène des... amis, à la maison. Même si là je pouvais plus vraiment l'appeler « ami »... copain, c'était encore plus rare... même que c'était jamais arrivé. Il était seulement protecteur, avait peur que je ne me reperde encore plus que je ne l'étais maintenant.... je pouvais parfaitement le comprendre, mais... bon, ça restait que pour une première impression, il y était aller fort ! J'allais devoir me taper la discussion avec lui, pour mettre les choses au clair.

Quant à mon frère... ouais, il était juste chiant. Ça devait être de famille ! Euh... bah, les enfants. Parce que mon père biologique était sympa, même... donc ça venait pas de lui. Ça devait venir de ma garce de mère. Juste à penser à elle ça me mettait hors de moi. J'avais envie de lui arracher la tête à chaque putain de voit. Heureusement que je ne me rappelais plus de son visage à elle... et malheureusement pour moi, selon Hideto, j'étais son portrait craché au version masculine. Fin, pour ce qui était des cheveux et des yeux, les même. S'te merde...

Bref ! Je ne devais plus penser à cette salope. D'ailleurs, le temps que j'avais été perdu dans mes pensées, les escaliers étaient loin derrière nous, et nous étions maintenant près de la cuisine. Je lui jetai un coup d’œil, me demandant pourquoi il hésitait... avant de me rappeler que j'étais dans ses bras.

Finalement, Seiji se décida à entrer dans la cuisine, faisant un de ces vacarmes qui me fit grincer des dents, fermant les yeux, puis les rouvrant pour dévisager le cuisinier. À en croire qu'il m'avait jamais vu, merde. Je lâchai un petit soupire, ne disant rien, alors qu'il allait ouvrir la porte de la salle à manger pour nous laisser passer.

Aaah, bon sang ! C'était pire qu'un film, ce rendre ici ! Traverser ma maison... des putains de péripéties à chaque coin de mur et couloir ! Je poussai de nouveau un soupire, et fut content lorsque Seiji me déposa sur ma chaise... vive les coussins sur celle-ci ! Être assit sur du bois, je crois que j'aurais hurlé de frustration. Mais maintenant, c'était bon, je pouvais souffler un peu, et mon... copain ? Aussi. Je posai ma main dans ses cheveux lorsqu'il mit sa tête sur mes genoux, sans me soucier qu'on puisse nous voir. Au point où j'en étais rendu...

« Putain... c'est presque mission impossible chez toi ! Et ce cuisinier qui... qui... j'ai eu envie de le tuer ! »

Je lâchai un petit rire, et n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il se relevait et posait ses lèvres sur les miennes. Je serais bien resté comme ça longte...

« BEURK ! Aniki ! »

Je sursautai, ne m'y attendant pas du tout, à celle-là. Ptin ! Je poussai un grognement pas très subtile, en ayant marre de me faire déranger à chaque fois. Je lançai un regard noir à mon frère, qui ne frémis même pas, trop habitué à mes sautes d'humeur constante.

Finalement, j'étirai un petit sourire, puis tournai la tête vers Seiji, le fixant un moment, puis regardai du coin de l’œil Taru, qui se renfrogna. Je pris le visage du bleuté dans mes mains, rapprochant mon visage du sien, et déposai mes lèvres sur les siennes, allant même jusqu'à demander l'accès avec ma langue, entendant mon crétin de frère détaller.

« PAPAAA !!! Keiji fait des trucs à table !! »

J'attendis un moment, rompant ensuite le baiser pour regarder en direction de la porte, rigolant comme un con... ce que j'étais, au final. J'entendis aussi mon père (1) sermonner le gamin, puis je grognai.

« Ptin, j'arrive pas à croire qu'il a 14 ans, ce gosse. Il agit comme s'il en avait 10 ! »

C'était stupide qu'il aille se plaindre à Hideto, quand même... Taru voyait pourtant nos parents se bécoter autant au repas qu'au salon... Tss. Ce qu'il pouvait s'amuser à tirer profit de la situation, parfois ! Gamin de merde !

« Te retient pas si tu veux faire un meurtre, y'a des couteaux dans la cuisine ! Pff... »





(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 13:56
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Seiji était toujours en train de fixer de manière totalement meurtrière de le frère de Keiji qui fini par se renfrogner. Puis son aîné prit son visage en main, attirant ainsi son attention, avant de poser ses lèvres sur les siennes, demandant la permission d'entrer. Chose que ne lui refusa pas Seiji. Bien au contraire, il prit d'assaut sa cavité buccale, sa langue allant jouer avec celle de l'ébène, la caressant, dansant avec, se battant même pour avoir le dessus. C'est qu'il apprenait vite le petit ! Il alla jusqu'à faire soupirer d'aise le plus grand.

« PAPAAA !!! Keiji fait des trucs à table !! »


Quelques instant après, Keiji rompit le baiser, faisant grogner Seiji qui fit une moue boudeuse. Quand il regarda vers la porte, il remarqua que le frère n'était plus là. Eh ben tant mieux ! Il serait rester, il l'aurait massacrer !

« Ptin, j'arrive pas à croire qu'il a 14 ans, ce gosse. Il agit comme s'il en avait 10 ! »

Seiji étouffa un rire. Et c'était lui qui disait ça hein ? Il pariait tout ce qu'il voulait qui si Keiji y mettait un peu du sien, il pouvait être aussi gamin que son imbécile de frère bon à rien à part à rejoindre les ordures. Et encore, si celles-ci l'acceptaient ! Chose qui serait assez bizarre...

« Te retient pas si tu veux faire un meurtre, y'a des couteaux dans la cuisine ! Pff... »

Oh ? Vraiment ? Un grand sourire se peint sur le visage du bleuté qui se pencha vers l'ébène et l'embrassa sur la joue avant de se lever et de se diriger vers les cuisines. Quand il eut passé la porte, il ne vit que le cuisinier. Il alla près de lui, faisant semblant de s'intéresser à se qu'il faisait puis il repéra l'endroit où les ustensiles étaient mis. Il fixe un long moment un couteau, ses yeux s'allumant d'une étrange lueur psychopathe et sadique allant vers le démentiel.

Il passa derrière de chef, saisit le couteau et se tourna vers celui-ci qui le regardait bizarrement.

« Nee chef... vous croyez que ça coupe ? »dit-il alors qu'il avait prit le bras du cuisto pour passer la lame sur son bras en exerçant une belle pression qui fit gémir l'homme. « Oh... ça coupe bien. Merci. Je vous le rends plus tard ! »

Il ressorti de la cuisine, se dirigea à sa place, couteau en main et se mordant la lèvre. Espérons maintenant que Keiji ne déconnait pas. Il s'installa à côté de lui, déposant l'arme blanche... ouais il considérait ça plus comme une arme que comme un ustensile de cuisine ou en couvert pour les plus petites pièces.

« J'espère que tu plaisantais pas seulement parce que sin... »

Et il eut pas le temps de finir sa phrase qu'une maint s’abattit sur sa tête. Qui était le con qui avait fait ça ? Il voulait crever ou quoi ? Il voulait y passer. Quand elle disparu, il leva la tête, plantant ses yeux sur.... le super père de Keiji... le numéro deux. Il lui faisait un.. sourire forcé ? Ah bah super ! Au moins, papa un n'était pas loin vu qu'il arrivait avec sur ses talons un gosse prêt à devenir victime.

Il lança un regard vers l'ébène comme pour demander un quelconque soutient puis gonfla ses joues comme les hamsters le font avant de souffler. Taru se mit devant lui avec un grand sourire que Seiji fit refroidir et disparaître avec joie quand il passa son doigt sur la lame du couteau avec un air dément et qu'il se mordit la lèvre.

Puis quand il allait ouvrir la bouche pour parler à son copain, le père deux le coupa.

« Au fait... t'es vraiment le copain de Keiji ? »

Le regard saphir quitta le frère plus que chiant pour se poser sur le père qui le fixait presque froidement. Regard que lui rendit pas Seiji qui se contenta de rester impassible avant de faire un sourire faux. Bien que se qu'il allait dire était la vérité... enfin... il l’espérait.

« Oui. On a prévu de s'installer ensemble ! »

Encore une fois, il sourit après avoir sorti une connerie. Connerie qu'il considérait aussi comme une vraie proposition. Il lança un coup d’œil vers Keiji puis le père. Celui-ci bouche ouverte. Deuxième fois en une journée qu'il faisait pareil effet au paternel deuxième du nom.

Puis il fit glisser son regard vers Hideto qui avait pâlit puis avait repris ses couleurs avant d'écarquiller les yeux. Instinctivement, Seiji passa sa langue sur ses lèvres avant de mordiller celle du bas. Puis pendant qu'il faisait ça, il y avait le petit frère qui avait couiner en le fixant.

Et hop... c'était joué ! Il allait réagir comment là Keiji ? Hein ? Et dans quel merdier il s'était encore foutu ?

(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:04
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Je fus surpris du sourire qui s'étira sur les lèvres de Seiji, qui se pencha par la suite poser un baiser sur ma joue. Je le suivis du regard, me demandant ce qu'il avait en tête, puis poussai un soupire. Me lever... ou pas. Telle était la question. Pas envie. J'étais bien installer, là. Voulais pas risquer de faire le tapis et me faire piétiner par la suite. Alors, pour le moment, j'allais rester là, bien sagement assit. Je me mordillai les lèvres, puis regardai par la fenêtre, et sortie de mes pensées lorsque j'entendis des bruits de pas, tournant la  tête pour regarder le bleuté revenir... avec un couteau. J'arquai un sourcil, étonné qu'il m'ait vraiment prit au sérieux. Eumh... bon, qu'importe, hein... ! Il se réinstalla à table, déposant son arme sur celle-ci.

« J'espère que tu plaisantais pas seulement parce que sin... »

J'étouffai un petit rire, voyant mon père qui venait de poser sa main sur la tête de mon camarade de classe... et plus, maintenant. Fin bref... Ça me faisait encore trop bizarre. J'allais devoir m'y habitué...

Je croisai le regard que Seiji me lança, rigolant de nouveau, surtout en voyant ses joues gonflés... et il refroidit ensuite mon frère avec un sourire, et je me mordillai la lèvre pour ne pas exploser de rire. N'importe quoi !

« Au fait... t'es vraiment le copain de Keiji ? »

Ah ouais... inquiet, le père. Ça se voyait... enfin, moi je le remarquais, l'habitude sans doute. Puis je regardai de nouveau mon... copain ? Il allait répondre quoi ?

« Oui. On a prévu de s'installer ensemble ! »

… Une chance que je ne mangeais pas. J'aurais recraché rapido presto ce que j'avais dans la bouche, sinon ! La première partie de la réponse, ça allait... mais la deuxième... Qu'il prenne pas de décision pour moi, putain ! Quoi que... ça ne me dérangerait pas mais... Je déglutis, resserrant mes poings, soudainement nerveux. Je devais faire quoi ? Démentir ce qu'il avait dit ? Dire que... que c'était vrai ? Merde, je me sentais pas bien, là... Mais vraiment pas ! Je n'avais pas l'habitude de mentir à mes parents, et surtout au regard que me lançait Taru... Roh... Seiji, dans quelle situation tu m'avais encore mit !!

« Il dit vrai »

… Genre que je disais ça de façon aussi désinvolte ! Comment j'avais fais ? C'était pas normal... vraiment pas ! Enfin...

« Elle arrive quand la bouffe, au final ? »

Changer subtilement (ou pas) le sujet de conversation, parce que mes rougeurs aux joues ne partiraient pas aussi aisément ! Je détournai les yeux pour regarder en direction de la porte de la cuisine, mon ventre émettant des bruits de plus en plus fort.

Finalement, je tournai la tête pour regarder de nouveau Seiji, et me penchai à son oreille alors que papa 2 allait s'asseoir à sa place, et Hideto faisant de même.

« C'est quoi cette histoire ? »

Je me demandais surtout s'il était sérieux... s'il l'était... et bien... je sais même pas comment je réagirais... et s'il l'était pas, bah je sais pas plus, hein. Ça me surprenait... oui et non. En à peine quelques heures, j'avais appris à connaître un minimum sa façon d'être, bien que je savais qu'il me faudrait plus de temps pour apprendre à le connaître complètement. S'il me laissait entrer dans sa vie et ne me manipulait pas... Ce que je pouvais détesté l'inconnu, parfois !

Je sortis de mes pensées lorsqu'un bruit m'interpella... la bouffe arrivait ! Je salivai un peu, me léchant les lèvres.

« Mangeeer! »

… Faim ! J'avais faiiim... toutes ces émotions m'avaient creusé l'appétit !





(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:08
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Quand Keiji répondit positivement à sa réponse, le plus grand se bloqua, ne faisant plus attention aux choses qui l'entourait. Et si... et si il lui proposait, il dirait quoi ? Oui ? Non ? Il l'enverrait chier et ne voudrait plus le voir ?

Quand il pensa à ça, il fronça les sourcils, ferma les yeux et baissa la tête. Il était comme dans un malaise. Il se mordit la lèvre assez fort pour saigner un minimum. Il était crisper. Il avait... peur. Bizarrement ouais. Il avait peur d'être mis à l'écart.

Puis il revint sur terre quand il sentit Keiji contre lui, penché pour lui murmurer quelque chose. Il cligna des yeux, faisant attention cette fois.

« C'est quoi cette histoire ? »

Cette histoire... ? Hein ? Il parlait de... Ah oui ! Cette histoire de, on va vivre ensemble ! Bah...
Seiji plissa légèrement les yeux, esquissant un petit sourire avant de lui prendre la main. Et quand il allait répondre, l'ébène le coupa net dans son élan.

« Mangeeer! »

Le bleuté écarquilla les yeux, bouche bée devant la réaction de Keiji puis enleva sa main, posant son coude sur la table, mettant son menton dans sa main et prit pour finir une moue boudeuse... Il boudait vraiment. Nan mais c'était quoi ces manies de pas attendre que les gens répondent ? C'était trop demander ?

Puis il eut un coup contre sa jambe, et dès qu'il le ressentit, il fusilla du regard le plus jeune de la famille Oruma qui souriait béatement et qui se trémoussait sur sa chaise. Mais il faisait quoi là le gosse ? A se tortiller comme une guenon en chaleur qui bouge pour attirer les mâles ? Le plus grand arque un sourcil avant de grogner.

Il continuait à le fixer, grimaçant à chaque fois que Taru voulait ouvrir la bouche, ou souriant de façon démentiel ou carnassière dès qu'il posait ses yeux sur lui. Il avait l'air mal à l'aise.

Puis vint le moment où le cuisinier arrive près de son agresseur pour le servir. Le bleuté se redressa, lui jetant un coup d'oeil puis fit un petit sourire. Puis il passa à Keiji qui attira l'attention de Seiji, et l'homme reparti dans sa cuisine.

« Bon appétit ! »

Au moins Hideto était poli lui ! Seiji, pour faire bonne impression répétat après lui avant de regarder Keiji qui s'était mit à manger. L'aîné se pencha vers lui pour enfin répondre à sa question.

« Ca te gênerait de venir habiter avec moi ? J'aime pas savoir s'qui est à moi... loin de moi. »

Si ça c'était pas directe ! Bon d'un côté il disait vrai hein. Il n'aimait pas savoir se qu'y lui appartient loin de lui. Mais juste quand il allait reprendre la main de son copain et déposer ses lèvres sur lui, il reçut un nouveau coup qui le mit hors de lui.

Il lança un regard noir à Taru, le dévisageant. Il fit glisser sa main vers le beeeaauuu très beau couteau de cuisine, esquissant un faux sourire puis se rappela qu'il n'était pas chez lui pour son plus grand malheur. Il se mordit une nouvelle fois puis fixa Keiji qui... mangeait.

Putain même quand il mangeait, il était sexy ! Bandant ! Canon ! Craquant ! Han mais à quoi il pensait, là, à table et en plus souper !? Mais merde il avait réussi à enfin calmer sa stupide érection et il pensait à ça !

Puis il se concentra sur son repas, coupant sa viande, bougonnant, râlant presque.

[size=9](C) RP FICHE PAR SYMPI



Dernière édition par Seiji Senju le Lun 22 Juil - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:12
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Je continuai de fixer la porte, regardant le cuisinier faire le tour pour déposer les plats, ne remarquant même pas mon frère qui s'amusait à énerver Seiji. Mon ventre qui grondait prenait toute mon attention, sur le moment... et je devais avouer que j'avais horriblement faim ! C'était possible d'être aussi affamé que ça ?! Je bavais... littéralement, hypnotisé par la bouffe, comme si je n'avais jamais manger de toute ma foutue vie. Lorsque le plat fut posé devant moi, je le regardai, les yeux brillant et le ventre me torturant plus que jamais. Ça avait intérêt à être bon ! Sinon... le couteau placer près de Seiji volerait bien vite vers la cuisine !

« Bon appétit ! »

Sans faire n'y une n'y deux, je commençai à manger, avalant rapidement pour prendre d'autre bouché... Hm... putain c'était bon ! Je me léchai la lèvre inférieur, puis tournai mon regard vers Seiji qui s'était penché vers moi. Ah ouais... je lui avais même pas laissé le temps de me répondre, tout à l'heure ! La nourriture m'avait rappelé à l'ordre.

« Ca te gênerait de venir habiter avec moi ? J'aime pas savoir s'qui est à moi... loin de moi. »

Je laissai l’ustensile en suspend dans les airs, la bouche entre-ouverte, surpris. J'abaissai finalement ma main, tournant légèrement la tête vers lui en espérant que mes joues n'avaient pas prit cette bordel de teinte qu'elle prenait toujours lorsque j'étais gêné ou étonné. Raté, je crois, au vu de la chaleur atroce que je ressentais à la figure... Je devais me trouver un moyen d'évacué cette fichue gêne... manger. Ouais j'allais manger, et laissé le bleuté s'occuper de faire peur à Taru comme il le faisait si bien... Qu'il continu de lui faire peur comme ça, on aurait la paix par la suite...

Je recommençai finalement à manger, arrivant à la moitié de mon plat déjà. Puis je relevai les yeux... fixant mon verre d'eau posé devant moi, et le prit, le fixant un petit moment... pour le vider d'un coup par la suite. De l'eau... est-ce que ça se faisait nager avec un mal de cul ? C'était pas marcher ! Et flotter sur le dos ? Ça se faisait, ça. Nager sur le dos ? Genre... sans bouger les pieds, voir très peu ? À en croire que j'avais jamais été dans une piscine de toute ma vie, moi... !

Je lâchai un petit soupire, puis prit ma dernière bouché, fixant Seiji avec amusement, lui qui bougonnait. Puis, je tournai mon regard vers Taru, qui me fixait bizarre, et je pris un air complètement impassible, puis pointai la fenêtre de la salle à manger.

« Taru. Regarde, un castor volant ! »

Comme un con, il se releva, courant vers la fenêtre pour regarder à l'extérieur et moi... moi qui tentait de rester neutre... je pouffai de rire, m'attirant un regarde noir des deux parents, et Taru qui se mit à pleurnicher dans les bras de papa numéro 2.

« Gomen ! Mais il prend à chaque fois ! »

Je me calmai un peu, puis regardai mon assiette... me mordillant la lèvre inférieur. En temps normal... je devais aller porté mon assiette dans l'évier... mais...

« C'est bon, je vais le faire. »

Oh, merci Papa 1 !.. Papa 2 lui... et bien... il soupira, et je lui fis un sourire d'excuse, me versant un autre verre d'eau que je bus un peu plus lentement, cette fois-ci, posant l'une de mes mains sur la cuisse de Seiji, un sourire moqueur aux lèvres... on changeait pas un con, comme on le disait si souvent dans nos réponses...





(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:18
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



« Taru. Regarde, un castor volant ! »

Comme un imbécile, Seiji tourna la tête vers la fenêtre avant de grommeler de s'être aperçu qu'il s'était fait avoir comme un blaireau. Puis il se concentra sur son repas une nouvelle fois, mangeant légumes et viande. Il ne faisait plus attention aux choses l'entourant. Il poussa un soupire lorsqu'il fini son assiette, son ventre grondant encore. Il se mordit la lèvre puis prit son verre d'eau. Verre qu'il dévisagea comme un imbécile heureux qui avait peur de se faire bouffer par un conteneur remplit de flotte.

Keiji finit par mettre sa main sur sa cuisse juste quand il se décida à enfin boire sa foutue boisson. Mais il se stoppa, regardant du coin de l'oeil l'ébène qui avait un putain de sourire moqueur qui le rendait que plus sexy. A cette vue, il dégluti, sa bouche s'asséchant directement. Il ne lui fallut pas deux secondes pour vider son verre, s'en vidant un nouveau pour le boire. Puis il le déposa et tourna la tête vers son copain.

Il prit sa main dans la sienne, la serrant légèrement puis se pencha et captura les lèvres du plus jeune. Parents ou pas, frère bizarre et chiant là ou pas, il s'en foutait ! Si ils croyaient qu'il allait se gêner et ben s'était raté !

Il posa son autre main sur la cuisse de Keiji juste quand Taru passa derrière Seiji. Puis celui-ci rompit l'échange quand le bâtard de petit frère le prit dans ses bras, se laissant aller contre son dos. NON MAIS OH ! Il faisait quoi là lui ? Le bleuté se renfrogna, luttant contre lui même pour pas envoyer directement le cadet à l’hôpital.

« Nee Nee Seeeiiijjjjiiiii. Joue avec moiii ! »

Le dit Seiji fronça les sourcils avant d'être pris d'un rire. Jouer hein ? Bien entendu qu'il allait jouer. Mais pas à un super jeu comme le gamin aimait ! Oh ça non ! Il allait lui faire payer de l'avoir interrompu alors qu'il embrassait son putain de … son putain de frère sexy.

Il mit ses mains sur les poignets de Taru, forçant celui-ci à le lâcher puis se leva, un grand sourire aux lèvres.

« Très bien. Tu joues le gibier, je suis le chasseur. J'espère que tu cours vite petit bambi. »

Puis Seiji émit un rire froid avant de faire glisser sa main sur la table pour prendre le couteau qui était... plus là. Il souffla, déçut. Bon ben pas grave ! Il ferait un carnage avec ses mains.
Et c'est juste quand il allait commencé à poursuivre le crétin de frère qu'il se fit gentiment abordé par papa un et deux... surtout le deux.

« Seiji hein ? Et si tu nous parlais de toi.. oh de te famille surtout. Des choses que tu aimes faire. De tes passions. De toi en gros ! »

L'aîné se crispa puis se réinstalla, fixant d'un air vide son verre qui était posé devant lui avant de hocher la tête positivement avec désinvolture. Devait-il vraiment tout raconter ? Tout ? D'un côté oui ça serait mieux. Au moins, Keiji connaîtrait son vrai caractère, son histoire. Mais il avait peur. Peur qu'après ça, son amant et sa famille ne le détestent. Il prit une grosse inspiration avant d'ouvrir la bouche pour ne sortir aucun son.

Tout les regards étaient braqués sur lui, le fixant presque impatiemment. Putain. Bon à trois ! Un. Deux. Trois. Et il se lança.

« Me haïssez pas après hein. Foutez moi dehors, mais me détestez pas... S'il vous ...plaît. »

J'ai été élevé dans une petite famille de quatre personne. J'ai un père, un frère aîné et j'avais une mère. On était bien à quatre, sans problème. Jusqu’à ce que j'entre dans la même école que mon frère. Là j'ai découvert que je faisais plus que l’idolâtrer. Quand j'en ai parlé à ma mère, sans pour autant mentionner mon frère, elle m'a dit que j'étais amoureux. »

Il marqua une pause, grimaçant à ce souvenir puis il leva les yeux, regardant Keiji avant de baisser de nouveau la tête.

« Puis il y a eu le jour ou mon crétin de frère à découvert mon homosexualité... puis à son égard. Je crois qu'il a commencé à me haïr à ce moment là. Quelques jours plus tard, la seule personne qui s'occupait de moi, ma mère, est morte au moment où j'avais le plus besoin d'elle. Le moment ou je me posais le plus de question. C'est aussi à ce moment là, que mon père à commencer à me délaisser pour de bon, mon frère est parti et moi... Et moi, je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de me jeter tête baissée dans des bagarres. Ou mieux, j'ai même commencé à me faire mal moi même.. »

Il fut prit d'un léger tremblement, sa voix se cassant petit à petit au fur et à mesure qu'il parlait. Mais ça allait être le moment qu'il redoutait le plus. Le moment où il allait dire que comme un con, pour oublier sa douleur, il se donnait aux autres. A des inconnus.

« Et puis, vers mes quinze ans, mon caractère à changé du tout au tout. Mon débile de père m'a forcé à aller voir monsieur je sais tout car je suis psy. Quelques jours plus tard, les flics me ramassait dans la rue sous prétexte que je me prostituais... c'était des débiles.. »

Il se stoppa une nouvelle fois pour murmurer.

« Je voulais juste... oublier. »

Puis il se leva, s'excusant, les larmes aux yeux. Putain il avait bon avoir un putain de caractère, il savait quand il faisait des conneries, il savait quand il devait s'arrêter. Et non, il allait peut-être se faire rejeter comme un imbécile par Keiji !

Il sorti de la pièce, pressé, allant vers les escaliers montant à l'étage. Il le monta, se dirigeant vers la chambre de l'ébène. Puis il s'arrêta juste devant, posant sa main sur la porte avant de tomber à genoux, posant son front sur le bois, se mordant une nouvelle fois à sang la lèvre, et cette fois, bien plus fort.

Il se reprit, entra dans la chambre, prenant au passage son portable qu'il glissa dans sa poche et remit sa veste sur son dos, avant de glisser sur ses épaules son sac de cours et de sport.
Ca relèverait du miracle que Keiji veuille encore de lui. Il préférait partir maintenant plutôt que de l'affronter. Il le craignait sur le moment même. Il voulait partir, s’effacer de ce putain de monde à la con. Et juste quand il se tourna, ce fut un petit frère qui l'attendait avec un grand sourire sur les lèvres. Sourire qui disparu.

« Oh... Seiji-nii-san ça va pas ? »

Seiji-nii-san ? Hein ? Quoi ? D'où il sortait ça lui ? Clignant des yeux, Seiji ouvrit la bouche, mais une nouvelle fois, rien ne sorti, restant bloqué dans sa gorge. Il voulait juste... Keiji. Il en avait rien à foutre de ce putain de gamin qui servait de frère à l'ébène. Là, il voulait serrer Keiji contre lui et l'entendre dire qu'il ne le laisserait pas. Et puis quel con d'être parti comme ça j'vous jure ! Les mec !

[size=9](C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:30
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Je ne sais pas ce qui m'avait fait le plus rire... le fait que mon frère se soit fait prendre pour la je ne sais combientième fois, ou le fait que... Seiji s'était fait avoir aussi ?... dans les deux cas, c'était... c'était juste... impossible de m'empêcher de rire. Mais je finis par me calmer, en le voyant fixer son verre d'eau... comme s'il en avait peur. Naan ? Ça s'étendait pas jusque là, sa peur... si ? Heureusement, il finit par boire son verre, peu de temps après que j'ai posé ma main sur sa cuisse, déposant son verre par la suite et prenant ma main dans la sienne. Quand il se pencha, j'avançai un peu la tête, le laissant prendre mes lèvres en otage, lui rendant son baiser, et sursautant lorsque je vis les bras de mon frère entouré Seiji, et que celui-ci rompit l'échange.

« Nee Nee Seeeiiijjjjiiiii. Joue avec moiii ! »

Je fronçai brusquement les sourcils, dévisageant mon frère qui ne semblait pas en avoir eu assez d'avoir passé pour un con en allant à la fenêtre pour voir un castor volant qui n'existait même pas. Je grommelai, en voulant à Taru de nous avoir interrompu, mais je lâchai finalement un soupire exaspéré. Putain de journée, sérieux...

« Très bien. Tu joues le gibier, je suis la chasseur. J'espère que tu cours vite petit bambi. »

J'appuyai mon coude sur la tête, appuyant ma joue dans ma main, puis suivit les gestes du bleuté, qui semblait cherché son couteau... et ne le trouva pas. Hein ? Qui était parti avec ? Ah... sans doute que mon père l'avait ramasser entre temps sans qu'on le remarque...

« Seiji hein ? Et si tu nous parlais de toi.. oh de te famille surtout. Des choses que tu aimes faire. De tes passions. De toi en gros ! »

Cette fois-ci, je relevai un sourcil, intrigué. Est-ce qu'il allait répondre ? Je trouverais ça étonnant, mais en même temps... j'aimerais bien le savoir aussi... les questions que je n'avais pas osé lui posé. Je me mordillai la lèvre, voyant le trouble que ça lui faisait. Je le fixais toujours, m'attendant à ce qu'il se désiste...

« Me haïssez pas après hein. Foutez moi dehors, mais me détestez pas... S'il vous ...plaît. »

Pourquoi je le détesterais ? Bon... autant le laisser raconter, je verrais bien après...

«J'ai été élevé dans une petite famille de quatre personne. J'ai un père, un frère aîné et j'avais une mère. On était bien à quatre, sans problème. Jusqu’à ce que j'entre dans la même école que mon frère. Là j'ai découvert que je faisais plus que l’idolâtrer. Quand j'en ai parlé à ma mère, sans pour autant mentionner mon frère, elle m'a dit que j'étais amoureux. »

Ça se pouvait être amoureux de son propre frère ? C'était... bizarre, certes mais... jusque là, ça allait, je voyais pas pourquoi je devais le haïr... sauf peut-être à cause de la jalousie que je ressentais, mais sinon... Autant continuer d'écouter sans rien dire.

« Puis il y a eu le jour ou mon crétin de frère à découvert mon homosexualité... puis à son égard. Je crois qu'il a commencé à me haïr à ce moment là. Quelques jours plus tard, la seule personne qui s'occupait de moi, ma mère, est morte au moment où j'avais le plus besoin d'elle. Le moment ou je me posais le plus de question. C'est aussi à ce moment là, que mon père à commencer à me délaisser pour de bon, mon frère est parti et moi... Et moi, je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de me jeter tête baissée dans des bagarres. Ou mieux, j'ai même commencé à me faire mal moi même.. »

Ah ouais... je comprenais mieux maintenant. C'était cruel de la part de son frère, par contre... J'avais bien beau trouvé le mien chiant et énervant... il m'arriverait du jour au lendemain en me disant qu'il m'aimait, je crois pas que je le détesterais pour autant. Ça restait mon frère, et oui, comme un con, je l'aimais... de façon fraternel, hein. C'était un membre de ma famille, je vois pas comment je pourrais le haïr. Et sinon... pour le fait qu'il se fasse mal à lui-même, ça je pouvais parfaitement le comprendre... j'étais mal placé pour critiquer puisque je cherchais toujours la bagarre à faire mon chieur partout.

« Et puis, vers mes quinze ans, mon caractère à changé du tout au tout. Mon débile de père m'a forcé à aller voir monsieur je sais tout car je suis psy. Quelques jours plus tard, les flics me ramassait dans la rue sous prétexte que je me prostituais... c'était des débiles.. »

Je me mordillai la lèvre, en venant à comprendre un peu plus comment sa personnalité avait pu évolué à devenir ce qu'elle était aujourd'hui. Mais... non, ce n'était pas de la haine que je ressentais. Je n'arrivais pas à le détester, même si j'avais envie de le frapper pour qu'il ait crut un seul instant que je pouvais ne plus vouloir le voir. Quant au fait qu'il couchait avec des inconnus... ça me titillait un peu, je devais bien l'avouer. Mais ce n'était pas rare, de nos jours... surtout que, comme il venait de le murmurer... il voulait juste oublier.

J'allais dire un truc, mais ça resta bloqué dans ma gorge lorsque je le vis se lever, les larmes aux yeux. Oh merde... merde ! Nan, je voulais pas qu'il parte, moi ! Mais revient, crétin !... rien de tout ça ne sortait de ma bouche. Je tournai la tête vers la porte, où Seiji était parti, comme si seulement avec mon regard je pouvais le faire revenir. Je devais faire quoi moi ? J'aurais pu courir que je l'aurais rattraper en moins de deux ! Au lieu de quoi, j'étais coincé sur ma chaise !

Je remuai, réfléchissant. Bon... aller, j'essayais de me lever ! J'arriverais peut-être à la porte avant qu'il ne se casse ! Je posai mes mains sur la table, poussant dessus puis reculant ma chaise d'un coup de jambe qui me fit grimacer. Je n'avais qu'une chose en tête... le rattraper ! M'accrocher à lui pour l'empêcher de partir et de me laisser seul. Sur le coup de l'adrénaline, je parvins à faire... quoi... deux pas ? Avant de vaciller et de me faire rattraper par mon père, m'empêchant de m'éclater la gueule sur le plancher. Je le remerciai, et il m'aida à sortir de la salle à manger, puis cuisine, arrivant aux escaliers où je dévisageai Seiji et puis mon frère. Je tendis la main vers le bleuté, content que mon crétin de frère ait servit à le ralentir un peu... pour les fois qu'il était utile !

« Seiji... Je peux te parler seul à seul ? »

Je lui donnais pas vraiment le choix, en fait... Je l'exigeais, et je le lui fis savoir en plantant mon regard dans le sien. Je refusais catégoriquement qu'il dégage ! Je le voulais, à moi et à moi seul...

« … S'il te plait. »

Et je rajoutai même en murmurant un petit :« me laisse pas seul ». Je crois que je ne survivrais pas mentalement s'il partait... quoi que mon mental était déjà bien affecté, mais ça, c'était un détail. J'avais l'impression d'être un drogué ayant besoin de sa dose... de la savoir à porté de main.





(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:33
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



« Seiji... Je peux te parler seul à seul ? »

Dès qu'il entendit ses phrases, tout ses muscles se tendirent, puis il tourna la tête, voyant la main tendue de Keiji vers lui. Il hésita un moment, regardant l'ébène. Son regard était dur, mais ça se voyait qu'il refusait de le laisser partir... sans explication du moins.

« … S'il te plait. »

Seiji ouvrit la bouche, mais rien ne sorti. Il lança un regard au père qui lui sourit puis qui attrapa Taru par le col de son haut pour descendre avec. Puis il reporta son regard sur l'ébène et fini par prendre sa main, hésitant. Ils allaient pas parler là hein ? Si... mais ils risquaient d'être entendu. Han puis merde !

Il prit le plus jeune et se dirigea vers la chambre de celui-ci avant de le déposer et de fermer la porte. Puis il baissa la tête, regardant le sol comme si il avait un certain intérêt. Oh tien il est un peu décoloré là.. Oh j'avais pas fait attention mais la moquette est douce. Oh..
Nan mais arrête de mater la moquette et regarde le en face hein boulet de bleu va !

Il releva la tête légèrement, fixant l'ébène mais ne dit rien. Il ne savait pas vraiment quoi dire. Après tout, il avait déballer presque la totalité de sa putain de vie en moins de deux minutes et était parti comme un lâche en se repassant tout ses souvenirs. Si ça, c'était pas être con.

Il se mordit l’intérieur de la joue puis inspira profondément avant de parler.

« Je comprendrais si tu veux que je parte... j'aurais peut-être dû t'en parler plus tôt pour ne pas que tu apprennes ça comme ça.... mais je.... je voulais déjà pas en parler... »

Puis il se retint de dire plus. Il avait l'impression qu'il s'enfonçait à fur et à mesure qu'il parlait. Il se recula jusqu'au mur, prenant celui-ci comme appui. Rester comme ça, à regarder Keiji dans un silence pesant, celui-ci ne semblant pas vouloir parler... ça lui mettait une certaine pression.

C'était la première fois qu'il s'était senti bien avec quelqu'un. Qu'il avait eu un putain de coup de foudre. Qu'il lui semblait aimer quelqu'un. Et c'était le cas. Il avait en un instant oublié son connard de grand frère pour lui. Ce beau brun taciturne. Ce beau brun qui l'avait fait passé par dessus bord d'un bateau, le plongeant dans un tourbillon de sensations et d'émotions plus inconnues les une que les autres. Il était baigné dans l'inconnu, mais il avait cette impression, qu'avec Keiji, il pouvait sans sortir. Que celui-ci pouvait l'aider.

Seiji s'écarta du mur, allant vers l'ébène devant le quel il tomba à genoux. Il entoura sa taille de ses bras, le serrant et posa sa tête sur son ventre. Il ferma les yeux le plus fort qu'il arrivait à faire, essayant de retenir ses larmes qui pourtant, coulèrent vite. Puis il se lâcha, pleurant et ayant du mal à articuler quoi que ce soit.

C'était la première fois qu'il pleurait autant en un jour. Une putain de première fois ! Première fois aussi qu'il racontait son histoire. Et première fois qu'il se sentait étonnamment accrocher à quelqu'un comme il l'était à l'instant même. Il n'arrivait pas à faire le point. Il voulait partir pour se cacher et ne plus sortir de son trou pour un moment, et de l'autre côté, il voulait rester là, à pleurer comme un enfant, contre Keiji. Puis il arriva enfin à articuler quelque chose. Enfin !

« Me.. Me laisse pas... S'il te plaît. Je veux plus qu'on me laisse. Surtout... Surtout pas toi ! »

Ses larmes coulaient toujours, mouillant le haut de l'ébène. Le bleuté murmura plusieurs fois des « je t'aime me laisse pas. » mais ce fut tout. Son chagrin (?) ne s'arrêtant pas, continuant d'inonder son visage.


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:36
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Je serrai sa main dans la mienne lorsqu'il la prit, voyant bien son hésitation. Je fus heureux lorsque mon père quitta avec mon frère, sans même leur avoir jeté un regard, mon attention complètement figé sur cet idiot que... j'aimais. Je crois que je pouvais me l'avouer à moi-même, maintenant... foutu coup de foudre qui m'avait laissé aucun répit, j'vous jure ! Je ne savais pas si c'était un défaut que j'avais autrefois eu, soit celui de m'attacher au gens trop rapidement... je ne sais vraiment pas. En ce moment, je priais pour que ça ne soit pas le cas. Que je ne maudisse pas ma dépendance que j'avais pourtant réussit à canaliser ces dernières années.

Je le laissai me prendre, allant dans la chambre où il me déposer, m'asseyant sur le lit et le fixant, tentant de réunir mes pensées pour ne pas dire de truc de travers... c'est que j'étais doué pour déformé ce à quoi je pensais ! Ou encore, mon orgueil s'amusait parfois à me faire dire le contraire de ce que je voulais ! Je pouvais pas avoir de qualité, merde ?! Je soupirai doucement, à peine perceptible, hein... me demandant vraiment pourquoi on était enfoncé dans cette situation jusqu'au cou.

« Je comprendrais si tu veux que je parte... j'aurais peut-être dû t'en parler plus tôt pour ne pas que tu apprennes ça comme ça.... mais je.... je voulais déjà pas en parler... »

Juste avant, il semblait prit d'admiration pour le sol... où je jetai aussi un coup d’œil, plus par habitude que parce que je cherchais à me détourner, mais... fin, bref. Quel con... il pensait vraiment que je voulais qu'il parte ? Qu'il me laisse alors qu'il était entré dans ma foutue vie ? Il voulait partir en coup de vent, me faire chier, et faire en sorte que je retombe dans une putain de dépression pas foutue de me lâcher un jour ? Okay, je me calme... calmeeee. Ça avait pas été facile pour lui de tout déballer là... une chance que j'étais bien ouvert d'esprit... la joie d'avoir un père homosexuel, sérieux ! Grâce à ça, la plupart des trucs que les gens trouveraient bizarre, moi je les trouvais presque normale !

J'attendis qu'il s'écarte du mur où il avait prit appuie, et passai une de mes mains dans ses cheveux lorsqu'il appuya sa tête contre mon ventre, me serrant dans ses bras. Je me mordillai la lèvre inférieur, ne sachant trop quoi répondre, quoi dire... je lui avais dis que je voulais lui parler seul à seul mais... c'était surtout pour l'empêcher de partir... sans pouvoir le serrer contre moi avant... avant quoi ? Qu'il décide de quitter ?

Je fus surpris lorsqu'il... pleura ? Aaaah merde ! Nan, pas ça ! Je voulais pas ! Je savais pas comment réconforter les gens ! Et... et... merde, quoi !

« Me.. Me laisse pas... S'il te plaît. Je veux plus qu'on me laisse. Surtout... Surtout pas toi ! »

J'eus l'impression que mon cœur rata un battement, qu'il se stoppa l'instant une seconde... voir deux, ou trois. Je passai ma main dans son cou, penchant la tête pour mieux le voir, un sourire... de je ne sais quoi étirant mes lèvres. D'attendrissement ? Je sais pas... pas de pitié, nan... nan, pas ça. Mais... un sourire peiné ? Aucune idée. Je savais pas, je savais pas, merde ! Pas la peine que j'essaie de trouver ! « je t'aime me laisse pas. » Cette phrase... fut sans doute celle qui me retourna complètement. Mon haut commençait à être mouillé à force de recueillir ses larmes, mais je n'en avais rien à foutre. Je laissais ma main dans ses cheveux, et je finis par passer mon bras autour de sa tête, en une sorte d'étreinte.

« J'avais pas l'intention de te laisser... J'en serais pas capable, de toute façon. »

… pourquoi ma voix était aussi enroué ? Voir quelqu'un pleurer m'atteignait plus que je ne le pensais, je crois... surtout lui. Je voulais pas le voir éclater comme ça... Ça me déchirait le cœur, moi qui, en temps normal... recherchait justement les pleurs chez les gens. Pourquoi là j'arrivais pas à m'en moquer ?

« Je suis déjà trop accroc à toi pour oser te laisser partir loin de moi... »

Je déglutis, ayant grand peine à contrôler mes propres émotions. Mes doigts passaient toujours dans ses cheveux, puis ma main alla se poser sur son visage mouillé, et je le forçai à relever la tête et à me regarder.

« Je serais le pire des idiots si je t'acceptais pas entièrement comme tu es. Ton passé comme ton présent.. et ta personnalité merdique si semblable à la mienne. »

J'étirai un sourire et déposai mes lèvres sur son front.

« Je t'aime trop pour ça. »

J'aurais pu sortir la réplique du:« J'arrive pas à croire que tu aies pu pensé un seul instant que je t'aurais laissé pour ça. » mais... de un, ça faisait cliché... non pas que mes autres phrases ne le soit pas mais... on essaie pas de résonner un cœur amoureux ! Eumh... je m'égarre. À ouais... et de deux... j'étais mal placer pour dire ça parce que ça avait un lien avec la confiance, et la confiance, j'avais de la difficulté avec ce mot... je devais réapprendre à l'utiliser, et y croire... j'espérais y arriver avec lui.

« Je suis désolé que mon père t'aie... forcé à raconter tout ça... »

Forcé... je ne sais pas si c'était le mot. Il aurait pu se désisté... mais il avait finalement raconté...






(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:39
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



« J'avais pas l'intention de te laisser... J'en serais pas capable, de toute façon. »

Sa voix était enrouée. Pourquoi ? Il avait rien à craindre lui.... lui.... putain il aimait ce con ! Il aimait ce con !

« Je suis déjà trop accroc à toi pour oser te laisser partir loin de moi... »

Après cette phrase, le cœur du plus grand eu un raté. Il arrêta un moment de pleurer, laissant simplement ses larmes couler sur son visage pour s'écraser sur le vêtement du plus jeune. Puis il senti une mains sur sa figure, le forçant à lever la tête. Chose qu'il fit. Il croisa le regard de Keiji. Même comme ça, quand il semblait inquiet ce con était beau, magnifique, à coup le souffle. Et ce con... il était à lui.

Seiji le fixa un moment comme ça, avant de cligner des yeux et de plonger son regard dans celui océan du nageur.

« Je serais le pire des idiots si je t'acceptais pas entièrement comme tu es. Ton passé comme ton présent.. et ta personnalité merdique si semblable à la mienne. »

Non... pas du tout.. Il n'avait aucun des deux un caractère merdique. Il disait ça pour rigoler hein ? Il le pensait pas vraiment... si ? Bah si il le pensait tant mieux !

Keiji étira un sourire. Ce genre de sourire qui vous réchauffe le cœur en un instant, vous enlevant toute crainte. Il fit sourire le bleuté, légèrement, mais c'était un sourire.

« Je suis désolé que mon père t'aie... forcé à raconter tout ça... »

Seiji cligna des yeux puis baissa de nouveau la tête, se mordillant avant de la remettre [ genre il la enlevé de son corps....wtf ] contre le ventre du plus jeune, soupirant. Le père ne l'avait pas vraiment forcé, mais il avait eu comme l'impression, que si il disait rien, il serait comme mal vu.. Du coup, il avait tout déballé.

« Il... m'a pas vraiment... forcé. »

C'était vrai. Il ne l'avait pas forcé. Son père numéro deux essayait juste de lui mettre la pression d'une quelconque façon. Et en lui demandant ça, il avait tapé fort le vieux... jeune. Il avait quel âge en fait ? Genre il était pas vieux du tout le con ! Pas du tout du tout !

Seiji se redressa, posant ses mains sur les cuisses de Keiji et il le fixa avant de passer sa main sur ses yeux et de prendre quelques bouffées d'air pour se calmer un peu. Puis quand il rouvrit les yeux, il passa ses mains sur la nuque de l'ébène allant mordiller sa lèvre inférieure avant de la lécher et de l'embrasser tendrement.

C'était comme un merci. Un merci un peu bizarre et spécial. Mais ça restait un merci. Quand il rompit le contact [ Comme on coupe le contacte d'une voiture =D .. * se pend *], il alla mettre sa tête dans le creux de son cou, le mordillant un peu.

« Merci. »


Ce fut tout se qu'il trouva à dire. Mais merci pour quoi ? Merci de l'accepter comme il était ? Merci de bien vouloir de lui ? Merci... merci. Juste merci ! Quel crétin des fois ! Une fois il sortait un roman... la fois d'après c'était un bête mot de cinq lettres ! Mais où va-t-il ? Bon pas bien loin faut dire... Il allait quand même pas sauter par la fenêtre... quoique... c'était haut ou pas ?


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:43
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



J'étais content de voir qu'au moins, j'avais réussis à lui enlever... une crainte ? Aucune idée... fin, il semblait qu'il y avait quelque chose de différent... mais de là à dire exactement quoi... eumh... J'étais pas le mieux placer pour connaître la psychologie d'un... d'un quoi ? Seiji était quoi ? Si j'avais à me qualifier moi, je me traiterais de fou, de psychopathe... de sadique, de maso et euh... j'en passais. Ce genre de truc... asociale, aussi... sans cœur et euh... je m'enfonçais encore.

Je passai mes doigts dans ses mèches bleutés, alors qu'il appuyait sa tête contre mon ventre, en poussant un soupire.

« Il... m'a pas vraiment... forcé. »

Ouais... non, peut-être... c'est sûr qu'il avait expliqué de son plein gré, mais mon père aurait pu attendre une autre fois pour demander ce genre de truc... c'était la première fois que je ramenais quelqu'un à la maison depuis des années, il pouvait pas faire attention ?! Tch !
Seiji se releva finalement, appuyant ses mains contre mes cuisses, puis essuyant son visage encore trempé. Je ne cessai pas de le regarder, ne m'en lassant pas. Je passerais la journée à le fixer, si je le pouvais... Bon sang... qu'est-ce qui me prenait à être aussi dépendant que ça ? C'était à peine si je me reconnaissait moi-même...

Je descendis finalement ma main qui était sur son cou, alors qu'il passait ses mains sur ma nuque, allant mordiller ma lèvre inférieur qui s'était fait dévorer plus que de raison en cette journée... et je sentais que c'était pas près de finir ! Je lui rendis son baiser, avec la même tendresse, profitant du contact, qui fut pourtant rompu alors qu'il allait mettre sa tête dans mon cou, mordillant celui-ci.

« Merci. »

Merci... d'accord, je voulais bien mais... pourquoi ? Pour l'avoir accepté ? Euuh... pour... quoi ?... fin... et bien... je devais répondre quoi à ça, du coup ? Je me mordillai la lèvre, puis passai mes bras sous les siens, me collant à lui du mieux que je le pouvais.

« De rien... même si j'sais pas pourquoi... »

bah ouais, j'allais pas le dire pour rien ! M'en gonfler d'orgueil alors que... je savais même pas pourquoi ! C'était logique, non ? Je lâchai finalement un petit soupire, puis me laissai tomber vers l'arrière, sur le lit, fixant le plafond, tout en serrant Seiji contre moi.

« Mais je dois avouer que je suis un peu jaloux... voir énormément. »

J'avais toujours été franc, c'est pas maintenant que ça allait changer... si quelque chose me dérangeait, je le disais directement. Et qu'importe si je passais pour un... un je sais pas quoi. Con, je l'étais déjà... Et oui j'étais possessif... oh ! C'était peut-être que je voulais dire, possessif ? Bah ouais, une phrase plus tard fallait bien enfin trouver le mot... putain de blanc.

« Disons que... je me demande... » petite pause, me demandant pourquoi je demandais ça... mais en même temps, c'était rendu un peu de mes affaires, non... ? « Et bien... eumh... maintenant qu'on est ensemble... - parce qu'on est ensemble, selon ce que je comprend ?- tu crois pouvoir... »

Merde, ça bloquait... j'arrivais pas à le dire ! J'y arrivais pas du tout, putain ! J'avais encore de soucis à parler de ce genre de choque... c'était con, mais tellement con !! Je resserrai inconsciemment mon étreinte, comme si j'avais peur qu'il parte, qu'il rigole de moi et se casse en me disant que tout ça c'était une mise en scène... Je tremblai légèrement, puis déglutit, le cœur battant rapidement.

« Tu comptes pas me tromper... n'est-ce pas ? Tu vas pas me trahir ? Comme tout les autres l'ont fait... Dis-moi que tu vas rester... »

Je ne voulais pas d'une autre trahison... pas une de plus, par pitié... !




(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:45
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



« De rien... même si j'sais pas pourquoi... »

Seiji fit un petit sourire contre son cou puis il se senti partit vers l'avant, serrant d'avantage le plus jeune contre lui. Han putain qu'il était bien, là, dans ses bras. Il avait cette impression qu'il y serait toujours en sécurité. Que si il avait besoin de quelque chose, il le trouverait dans ses étreintes.

« Mais je dois avouer que je suis un peu jaloux... voir énormément. »

Le plus grand haussa les sourcils, toujours contre le cou de Keiji. Il se mordit la lèvre, geste qu'il avait appris à apprécier en peu de temps, puis il se redressa, plantant son regard saphir dans celui océan de son cadet. Il le fixait, impassible, son visage ne montrant pas son inquiétude et une certaine curiosité.

« Disons que... je me demande... »

Puis il se stoppa, laissant sa phrase en suspend. Seiji fronça les sourcils, observant le plus jeune qui semblait chercher ses mots. Le plus grand se redressa, observant toujours impassiblement son copain, sourcils toujours froncés. Il se demandait quoi ? Hein ? Si il avait une question qu'il le pose bordel ! Seiji était loin d'être patient ! Et juste quand il allait ouvrir la bouche, il continua.

« Et bien... eumh... maintenant qu'on est ensemble... - parce qu'on est ensemble, selon ce que je comprend ?- tu crois pouvoir... »

Si ils étaient ensemble. Euh... Bah oui ça semblait logique. On voyait mal le plus jeune de la fratrie Senju aller crié dans la rue je t'aime à tout le monde et des « me laisse pas ! ». C'était pas son style ça ! Il était plus bagarreur, tête en l'air à certain moment, égoïste et on en passe, mais pas sentimental pour un sous... enfin il l'avait cru en tout cas.

« Tu comptes pas me tromper... n'est-ce pas ? Tu vas pas me trahir ? Comme tout les autres l'ont fait... Dis-moi que tu vas rester... »

Tromper... Ça signifiait aller couché à droit à gauche, avoir plusieurs relations en même temps et on en passe ? Bah il se voyait mal maintenant qu'il était avec lui, aller trouvé quelqu'un en rue, le draguer pour passer une nuit avec. Nan il ne le ferait plus ! Il avait Keiji avec lui maintenant. Il avait ce con à ses côtés. Il lui faudrait peut-être du temps pour s'adapter, mais il y arriverait. Et il comptait bien sur l'ébène pour y arriver ! Sans lui, il n'osait pas imaginer dans quoi il pourrait encore être embarqué !

Mais non, il n'allait pas le trahir. Il n'y comptait pas. Serte, Keiji allait devoir préparer son cul car on ne change pas un homme à la limite de la nymphomanie. Bah oui... il avait toujours envie de baiser ! Même lui des fois se trouvait dégueulasse ! Il était prêt à aller voir un putain de psy pour son Kei' ! Un psy qui, espérons le, l'aiderait avec tout ses problèmes.
Mais non, il n'avait pas pensé une seule seconde à le trahir. Il avait hésité à partir... mais être resté avait été la meilleure solution qu'il avait prise.

« J'ai l'air de vouloir partir et de te laisser là ? Si je pars de cette … baraque maintenant, tu viens avec moi ! Tu crois sérieusement que je vais te laisser seul alors que c'est la première fois que je me sens aussi bien ? T'es vraiment idiot Oruma ! »

Il fit un sourire, tendre, sincère. Il avait sourit combien de fois rien qu'aujourd'hui ? Il avait arrêté de compter à deux. Ça relevait du miracle qu'il ait souri autant en si peu de temps ! Il se pencha vers Keiji, l'embrassant pour la énième fois avant d'aller chuchoter à son oreille, sensuellement, qu'il était sa drogue et qu'il lui foutrait pas la paix de si tôt.

Puis il se leva, s'installant correctement dans le lit, attirant Keiji contre lui et le mettant allongé, à ses côtés. Il était vraiment bien là... tellement que ça ressemblait à un rêve. Un putain de rêve du quel il ne voulait pas s'éveiller pour découvrir une réalité horrible où il avait toujours ce grand vide qu'il n'arrivait pas à combler.

Et là, avec ce crétin qu'il tenait dans ses bras de façon à se qu'il ne parte pas, ce putain de vide était comblé à son maximum. Il était même prêt à rester ici plus longtemps que prévu ou à prendre Keiji par la peu du cou pour l'emmener chez lui et l'avoir rien que pour lui. Oui, quand il avait sorti qu'ils allaient emménager ensemble, à la base c'était pour voir la réaction des parents et surtout pour les embêter. Mais le savoir loin de lui... il n'aimait pas. Il le voulait vingt-quatre heures sur vingt-quatre à ses côtés...


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:47
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



« J'ai l'air de vouloir partir et de te laisser là ? Si je pars de cette … baraque maintenant, tu viens avec moi ! Tu crois sérieusement que je vais te laisser seul alors que c'est la première fois que je me sens aussi bien ? T'es vraiment idiot Oruma ! »

Mon regard planté dans le sien, je ne pouvais pas le détourner. J'étais comme... figé dans le temps. Mon cœur, lui par contre... semblait vouloir sortir de sa prison. Battement renforcit par le sourire qu'il avait, et parce que ses mots... m'allait droit au cœur... bien que la fin me fit un peu grincer des dents. D'où il osait me traité d'idiot cet idiot, et en m'appelant par mon nom en plus ?! J'allais le... le... câliner. C'est tout ce que je voulais, pour l'instant... lui faire des putains de câlin ! Mais où allait la vie ? Par où dérivait-on ? Eumh... je m'égarais là.

Je lui rendis son baiser lorsqu'il vint m'en donner un, geignant quand il s'enleva et se pencha à mon oreille pour me chuchoter un truc. J'étirai un sourire, rassuré, puis levai la tête en le fixant lorsqu'il se leva, fronçant légèrement les sourcils, puis les relevant alors que je vis qu'il ne faisait que s'installer dans le lit, puis m'attirant à lui. Je me blottis dans ses bras, enfouissant ma tête sur son torse, au niveau de l'épaule et passant mes bras que j'avais relâcher lorsqu'il s'était levé, dans son dos.

Je restai ainsi un moment, ne bougeant plus... puis relevai finalement la tête pour embrasser sa mâchoire, allant même dans son cou pour poser de petit baiser, puis m'arrêtant pour y laisser ma tête et fermer les yeux.

« Merci... et désolé. J'arrive juste pas à oublié le nombre de fois où je me suis fait poignarder dans le dos par des sois-disant ami... »

Je soupirai, resserrant mon étreinte, ne voulant pas du tout le lâcher.

« Et tu sais, lorsque tu as parlé de vivre ensemble ?... »

J'attendis un moment, puis posai de nouveau mes lèvres contre son cou... je ne me laissais pas de ce petit geste. J'aimais sentir la douceur de sa peau et son odeur... eumh... ah, merde, je disais donc !

« J'accepte... et ça me fera des vacances de mon crétin de petit frère. »

J'étais surtout curieux de voir ce que ça pouvait avoir l'air... vivre avec quelqu'un qu'on aime. Parce que... je l'aimais, oui ? Coup de foudre... Et dire que je ne croyais pas à ce mot il y a quelques heures à peine ! Que je m'en moquais ! Que je faisais tout pour me foutre dans le gueule des gens qui en parlait !

Je me redressai un peu, mettant ma tête face à la sienne, allant passer ma langue sur ses lèvres, puis ces dernières sur les siennes, et demandai l'accès à sa bouche.










(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:50
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Il était bien, là, à le tenir dans ses bras, respirant son odeur qui l’enivrait à chaque fois un peu plus. Il poussa un petit soupire, s'étant enfin calmé. Lorsqu'il resserra son emprise sur le plus jeune, celui-ci leva la tête, embrassant sa mâchoire puis allant à son cou où il resta. Seiji en profita alors pour fermer les yeux, profitant de l'étreinte que lui offrait Keiji pour se sentir une nouvelle fois en sécurité.

« Merci... et désolé. J'arrive juste pas à oublié le nombre de fois où je me suis fait poignarder dans le dos par des sois-disant ami... »

Il ouvrit les yeux, serrant le nageur au même moment que lui le faisait. Puis il referma les yeux, faisant glisser une de ses mains jusqu'à sa tignasse charbon. Il se mit à jouer avec ses mèches, prenant un certain rythme qui allait jusqu'à l'endormir. Il ne dit rien à Keiji. Préférant se taire plutôt que parler et dire une connerie comme il le faisait si bien.

« Et tu sais, lorsque tu as parlé de vivre ensemble ?... »

Là, ça attira sa curiosité. Il ouvrit les yeux une nouvelle fois, son cœur commençant à battre un peu plus vite tandis qu'il attendait la réponse du plus jeune. Il attendait, presque impatiemment la réponse. Mais d'un côté, il voulait pas la savoir. Ca se trouve, ça serait négatif. Dans le pire des cas, il serait capable de camper devant la maison comme le font les lépharistes dans la quête de mentorat dans Aion. Sauf que là, il ne se la jouerait pas pacifiste du pvp si un putain d'asmodien venait pour réclamer la seule chose qui lui appartenait : Keiji.

« J'accepte... et ça me fera des vacances de mon crétin de petit frère. »

Il... Il venait bien d'accepter hein. Il avait bien dit oui ! Il avait dit oui le con ! Son cœur se mit à battre plus vite bien qu'il soit soulagé. Il souffla, serrant Keiji contre lui et lui souriant. Putain ! Il n'avait jamais été aussi heureux ! Et là... et là il voulait faire partager sa joie. Qui aurait cru que Seiji, le mec le plus casse-couilles de Yosen quand il y était aurait un jour ce genre de réaction ?

Puis Keiji se redressa, mettant son visage face au sien avant de lécher lèvres du plus grand et de finir par poser les siennes dessus, demandant l'autorisation pour entrer. Autorisation que Seiji lui donna avec joie, accueillant sa langue avec la sienne, la caressant tendrement.

Il mit une de ses mains sur la taille de l'ébène, la faisant descendre vers ses fesses qu'il caressa avant d'aller vers sa cuisse puis vers l'articulation de sa jambe. Jambe qu'il mit au dessus de sa propre taille afin de se coller d'avantage à l'aîné de la fratrie Oruma.

Il se mit à caresser se cuisse avant de remontrer jusqu'au creux de ses reins, passant sa main sous le haut, encore un peu mouiller, afin de sentir sa peau sous ses doigts. Puis il rompit le baiser, murmurant contre ses lèvres.

« Et ben, si tu veux vivre avec moi, il va falloir t'habituer à mes changement d'humeur... mais je suis heureux que tu acceptes. »

Puis il reprit d'assaut les lèvres rougies de Keiji, les léchant, mordillant et entrant dans sa bouche avec sa langue, allant de nouveau jouer avec celle de son copain et futur colocataire.
Il était heureux, très heureux.

« Putain ça serait que moi, j't'épouserais directement ! »

Bien entendu, il disait ça un peu tête en l'air, bien que sur le coup, il était sérieux. Mais aux dernières nouvelles, les mariages gay n'étaient pas autorisé au Japon. Si un jour ça devait se faire, Bonjour Amérique et merci San-Francisco !


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:54
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



J'étais un peu nerveux, quand même... ça serait bien la première fois que je serais aussi loin de mes parents, moi qui n'allait jamais chez des amis, que ce soit pour des devoirs, ou simplement pour voir ces dis amis... Bon, en même temps, on pouvait pas vraiment aller voir des gens qui existaient pas... si ? Je m'inventais pas des amis, je n'en avais pas besoin. La solitude m'allait très bien... et jusque-là, tout ceux qui avaient tenté de la briser s'était retrouvé à l'hôpital. C'était un putain de miracle que là, je me retrouve avec un mec qui, il y a quelques heures... - plusieurs heures, en fait, rectification – était un parfait étranger, nouveau dans ma classe, certes, mais que je ne connaissais pas. Et là, je me retrouvais dans mon propre lit, à l'embrasser comme si je le connaissais depuis fort longtemps. Que je caressais sa langue de la mienne, moi qui, avant aujourd'hui, n'avait jamais embrassé que timidement... les gens changeaient si brusquement parfois !

Mais, de là à dire que j'avais « changé » entièrement... fallait pas rêver non plus. Ce changement n'était occasionné que par lui, cet idiot... idiot. Wow. Les insultes quoi ! Combien de fois je l'avais traité de con ou d'idiot ? Un peu trop souvent !... mais je m'en foutais. C'est pas maintenant que j'arrêterais, parce que c'était ce qu'il était. Et j'étais certain qu'il devait penser la même chose... après tout, je ne le cachais pas. J'étais un putain de connard, même si jusqu'à maintenant je me tenais sage. D'une certaine façon, il me calmait...chose assez contradictoire au vu du début de la journée où on s'amusait à se faire chier mutuellement... et où je l'avais tiré dans la flotte. Qui sait, peut-être que je pourrais parvenir à le faire nager, un de ces quatre ? Tient, une chose à mettre sur ma liste des choses à faire...

Hum... outre mes pensées inutiles... sa main se promenait sur ma taille, descendant vers mon postérieur qui en avait prit des coups, aujourd'hui, puis il la passa sur ma cuisse, faisant passer ma jambe au-dessus de sa taille, me collant d'avantage à lui. Je frémis lorsque sa main passa sous mon haut, ses doigts passant sur ma peau, alors qu'il rompait le baiser quelques secondes après.

« Et ben, si tu veux vivre avec moi, il va falloir t'habituer à mes changement d'humeur... mais je suis heureux que tu acceptes. »

Oh... j'allais m'y habitué à ses changements d'humeur... j'avais pas trop le choix. De toute façon, il allait devoir supporter les miennes aussi, en plus de tous mes autres défauts et j'en passe... J'étais pas facile à vivre et j'essayais de tuer des objets non doté de vie. Si c'était pas complètement con, ça ! J'étirai un petit sourire, juste avant qu'il ne revienne capturer mes lèvres, les léchant et mordillant, puis entrant dans ma bouche pour de nouveau aller danser avec ma langue. Puis, il coupa de nouveau pour parler, et je rouvris mes yeux que j'avais fermé pendant l'échange, pour le fixer.

« Putain ça serait que moi, j't'épouserais directement ! »

J'étouffai un petit rire, tout de même étonné qu'il dise ça comme ça... à me demander s'il le pensait sérieusement ou pas. Mais selon ce que j'avais pu voir aujourd'hui, il était assez franc. Lorsqu'il pensait à un truc, il le disait directement, sans détour... Je pouvais donc deviné qu'il le pensait réellement... même si ça me faisait étrange. Je trouvais seulement dommage que le mariage gay ne soit pas accepter au Japon... comme quoi les gens étaient ouvert pour bien des trucs, mais dès qu'il s'agissait de tolérer un truc réel... par exemple, si on prenait les yaoi. C'était tellement connu qu'il y en avait même sur des personnages d'animé ou de manga, tel Free! ! Et bien évidemment, les filles surtout, en devenaient dingue, ça faisait des doujinshi, vendu même sur ebay ! … quand je disais des filles, surtout, c'est qu'elles étaient en grande majorité. Il y avait bien sûr des mecs, et là je devais... me confesser. J'aimais bien en lire aussi... petite faiblesse de ma part. Bah quoi ! C'est vrai que c'était intéressant, ces trucs !
Eumh... ahem... je disais donc ? Ah ouais, l'ouverture des gens aux choses qui étaient différentes ! Je me demandais bien si le mariage pour tous allait être un jour accepter au Japon... sinon... j'irais ailleurs, moi, hein ! ( Omg le délire XD )

Je m'étais laissé emporté là. Je le fixais toujours, me mordillant la lèvre inférieur, qui commençait à me faire mal à force ! Si j'étais pas enflé demain... y'avait un problème. Mais j'étais tellement bien que je m'en foutais un peu. Je me collai un peu à lui... pour grommeler finalement et détacher mes bras, me redressant sur le lit et fixant ma chemise. Elle était encore mouillé, ce qui n'était pas du tout agréable. Je la détachai finalement, la retirant, puis l'envoyer valser dans un coin de ma chambre. Voilà. Une chose de faite.

« Gomen, pas envie de me rhabiller pour la je ne sais combientième fois de la journée. Faudra faire avec. »

Je lâchai un petit rire, puis me replaçai comme je l'étais, sois coller contre lui. Sauf que... comme je n'étais pas aussi habitué d'être coller aussi longtemps à un mec, par qui j'étais attiré, qui plus est, mon corps réagit au quart de tour et je grinçai des dents. Je décollai un peu mon bassin pour dissimuler mon trouble naissant, en espérant qu'il n'ait rien remarqué pendant le petit moment où nos corps étaient en contact, bien que séparé par les vêtements.

« On sera deux avec des sautes d'humeur, alors... Je me connaissais pas aussi sentimental ! »

Petit soupire, cachant même ma nervosité dans ma voix. Je ne sais pas trop pourquoi j'avais peur qu'il le découvre... peut-être la peur de me faire traité de pervers ? Nan, ça pouvait pas être ça ! Seiji était pire que moi et fois milles, même ! nses





(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:57
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Seiji regardait le cadet qui mordillait encore sa lèvre. Puré il l'avait fait combien de fois ? Vingt ? Trente ? Quarante voir cinquante fois sur la journée ? Si ça continuait, il aurait une lèvre pire que celles que peuvent avoir certaines personnes. Une grosse lèvre, une grosse limace. A cette pensé, le bleuté grimaça juste quand Keiji s'écarta pour regarder sa chemise.

Il le fixa, curieux des futurs gestes qu'il pourrait faire. Un petit sourire scotché sur ses lèvres. Il finit par la détacher, la faire glisser de ses épaules pour l'envoyer plus loin. Non c'était interdit de faire ça ! Il pouvait pas se déshabiller comme ça devant lui en ayant un prétexte merdique !?

« Gomen, pas envie de me rhabiller pour la je ne sais combientième fois de la journée. Faudra faire avec. »

Seiji fronça les sourcils jusqu'à se que le plus foncé revienne contre lui, se collant à son corps avant de s'écarter une nouvelle fois, mais légèrement cette fois. Le bleuté se mit alors à la fixer, n'écoutant même pas les dernières choses qu'il avait dit.

Rien que le fixer, ça lui donnait une putain d'envie de lui sauter dessus, de lui arracher ses vêtements et de le prendre pour la... deuxième fois et demi sachant que pour la seconde fois... il n'avait pas vraiment apprécié le petit Keikei. Il entrouvrit la bouche, celle-ci et sa gorge totalement sèches comparés à il y a quelques secondes. Il attira de nouveau le plus jeune contre lui afin d'être bien collé à lui avant d'écarquiller légèrement les yeux et d'esquisser un sourire par la suite.

C'est qu'il avait envie le petit Keiji là. Il était en train de bander ! Un peu, mais il bandait ! Au début, Seiji fit comme si il avait rien senti, le serrant bien contre lui pour qu'il ne puisse plus bouger avec de se recoucher sur le lit comme il l'était avant. Mais bon... sentir le désir de son copain contre lui bien qu'il y ai des vêtements les séparant, c'était impossible à oublier !

Il ne tint pas plus de deux minutes avant d'ouvrir la bouche pour le faire remarquer.

« Keiji... tu bandes. »

Il ferma ensuite les yeux, comme pour essayer de se contenir.... mais ça allait vraiment marcher ? Non y avait pas moyen que sa marche ! Lui même en sachant que Keiji commençait à bander, et en le tenant contre lui, allait, d'une minute à l'autre commencer lui aussi... et ça allait pas être super vu qu'il n'était toujours pas soulagé de la dernière fois.

Han et puis merde. Il se redressa sur le lit, mâchoire serrée au possible avant d'aller se mordre le doigt qui ne fit aucun effet et de se tourner vers l'ébène.

« Tu sais l'effet que tu me fais ? »

Il se mordilla la lèvre puis plaqua le plus jeune contre le matelas avant de se mettre à califourchon dessus. Savait-il seulement, cet idiot, à quel point il était bandant et l'effet qu'il faisait à Seiji ? En était-il conscient ? Si ça se trouve, il faisait exprès de l'aguicher ainsi. Non non... Keiji allait pas faire ça.. si ? Non... si ? Si ? NON ! Si ? Han mais oui ou non bordel ?

Le bleuté se pencha, allant embrasser son cou puis sa tempe, sa mâchoire avant d'arriver à ses lèvres sur les quelles il passa un coup de langue.

« Keiji... arrête avec ta lèvre ! Ca m'excite plus qu'autre chose ! »

Il l'embrassa, passant sa main sur sa peau, la caressant, faisant se balader sa main sur son torse de haut en bas, passant sur les tétons qu'il s'amusait à taquiner. Bon... il se ferait sûrement traiter de pervers... mais au fond, c'est se qu'il était.. non ? Ben si ! Il était pervers ! Il ne passait pas un jour sans finir au lit, et pas pour dormir ! Mais plus important, une chose à la quelle il se devait de penser... demain ils étaient quand ?


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 14:58
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Il l'avait fait exprès, hein, de me recoller à lui ? Il l'avait remarqué, l'enfoiré ! Mais roh, faisait chier ! Surtout que d'être encore plus coller à Seiji empirait ma situation, là ! Et en plus, il me serrait à lui de telle façon que je ne pouvais plus me reculer... C'était de la torture !

« Keiji... tu bandes. »

J'ouvris la bouche pour dire un truc... qui ne sortis pas, restant bloqué dans ma gorge. Mais merde, je le savais, ça ! Pas besoin de me le faire remarquer. Voilà que je rougissais à cette simple remarque, mal à l'aise. Je lui jetai un coup d’œil, puis fronçai les sourcils en le voyant se redresser sur le lit, se mordant la doigt... il essayait de se contrôler ? Mais zut... comme si j'avais décidé moi-même de réagir comme ça !

« Tu sais l'effet que tu me fais ? »

Je le devinais aisément... bien que j'aurais pu lui retourner la question. Il s'agissait que je sois près de lui pour que mon bas ventre me torture... Naan ! Je voulais pas devenir un obsédé du sexe ! Nan, nan, naaan ! Mais je sentais qu'avec lui, ça allait être une chose impossible ! Car maintenant, il venait de me plaquer sur le matelas, se mettant à califourchon sur moi. Je me mordillai de nouveau la lèvre, alors qu'il se penchait et m'embrassait dans le cou, la tempe mâchoire, puis arrêtai de me mordre lorsqu'il passa sa langue sur mes lèvres.

« Keiji... arrête avec ta lèvre ! Ca m'excite plus qu'autre chose ! »

Il pouvait bien parlé, lui ! C'était de sa faute si je me mordais autant les lèvres, à force d'être gêné. Ça me mettait hors de moi ! En une journée, j'avais été bien plus déstabilisé qu'en une vie toute entière ! Je ressentais des émotions que j'avais cru connaître il y a bien longtemps, mais qui finalement n'avait été que des illusions, et maintenant, je découvrais ce qu'elles étaient réellement... c'était puissant un coup de foudre, merde !

J'acceptai le baiser qu'il me donna, frissonnant lorsque sa main commença à parcourir ma peau, de haut en bas sur mon torse, et grognant légèrement lorsqu'il passa sur mes bouts de chairs. Je passai l'un de mes bras au-dessus de son cou, le forçant à rester pencher, puis rompit le baiser, à bout de souffle.

« Je le fais pas exprès ! »

Et c'était vrai ! Je souris pourtant, puis allai moi-même à la rencontre de ses lèvres cette fois-ci. J'empirais ma situation moi-même en l'embrassant, mais qu'importe. Je pouvais pas vraiment y faire grand chose, maintenant qu'il était en plus assit sur moi. C'était pire ! Mon désir grandissait de plus en plus, et ce, sans que je ne puisse rien y faire... c'était frustrant. Surtout qu'il était assit à la bonne place pour le sentir. Ça, c'était sûr, il l'avait fait exprès, le pervers !

Je passai mon autre bras dans son dos, sous son haut, allant passer ma main sur sa peau, et relevant un peu le vêtement. J'étais con, je m'aidais vraiment pas là ! Mais bon... tant qu'à faire... Je finis par bouger un peu le bassin, tentant de trouver une position un peu plus confortable, grommelant... mais rien à faire. Avec ce con assit sur moi, j'y parvenais pas ! J'arrêtai finalement le baiser, haletant.

« Tu peux t'avancer un peu ? J'suis pas confortable, là... »

Sois il le faisait, ou au contraire il ne le faisait pas pour bien m'emmerder... Qui vivra verra, comme on disait !




(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 15:06
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Pendant qu'il l'embrassait tout en le caressant, le plus jeune passa un de ses bras derrière la tête de Seiji qui sursauta légèrement en sentant qu'il ne savait plus reculer. Puis il rompit le baiser afin de reprendre son souffle. Le bleuté le fixa un moment, haletant.

« Je le fais pas exprès ! »

Oh ? Vraiment ? Il le faisait pas exprès ? C'était pourtant lui qui avait enlevé son haut. Qui s'était collé à lui alors qu'il bandait ! Et il le faisait pas exprès ? Ce type le faisait exprès il en était persuadé ! Mais... si il le faisait pas exprès, pourquoi il repartait à l'assaut de ses lèvres, glissant une de ses mains sous son haut ? Puis il fini par donner un léger coup de bassin qui fit grogner le plus âgé.

« Tu peux t'avancer un peu ? J'suis pas confortable, là... »

Seiji fit un petit sourire qui s’élargit. Lui ? S'avancer avec qui était sur le sexe de Keiji ? Non ! Jamais ! Jamais il ne ferait ça. Il se redressa, se mettant bien droit avant de fermer à moitié les yeux et de faire un petit sourire coquin. Il se mordit la lèvre inférieure et fit glisser une de ses mains, qu'il avait placé sur son propre cou, jusqu'au bouton de son pantalon. Il entrouvrit la bouche, détacha en un geste son pantalon et fit glisser la braguette.

Puis il enleva son haut, lentement, très lentement. Il finit par l'envoyer plus loin. La main qui lui avait servit pour détacher son pantalon, il le fit remonter, caressant son propre torse, tout en passant sur ses bouts de chair.

« Keiji... je vais devoir te punir tu sais. »

Il avait dit ça d'une voix basse et sensuelle. Il se pencha, allant mordiller l'oreille de l'ébène. Il il descendit juste à la tempe qu'il embrassa, mordilla la mâchoire, lécha le cou puis se dirigea vers les lèvres qu'il lécha aussi. Puis il repassa pas le cou, allant cette fois au torse qu'il suçota, laissant quelques marques rouges de-ci de-là. Il alla jouer avec un des tétons de Keiji, regardant sa réaction, puis il se redressa, comme pris d'une illumination, son regard arborant une nouvelle lueur.

« Oh... je suis tout serré dans mon pantalon maintenant... »

Il fit un grand sourire aguicheur puis alla murmurer contre les lèvres du nageur, que si son érection continuait de grossir, chose qui n'allait pas s'arrêter maintenant, il lui donnerait la fessée. Puis il se bougea du cadet, se mettant à la place qu'il occupait plus tôt et l'attira sur lui. Échangeant ainsi leur position.

Il le fixa un long moment, sérieux avant d'émettre un petit rire.

« Putain Keiji t'es vraiment bandant tu sais ça ? »

Autant dire la vérité. Ce mec était bien battit, bandant et... sexy ! Il avait tout pour lui ! Enfin, tout pour plaire à Seiji ! Beau, sexy, bandant, caractère de merde. En plus, il était franc, et pendant les rapports sexuels, du moins, pour le moment, il était docile ! Bien qu'il comptait bien lui apprendre aussi à... être un seme ! A attaquer, à donner. Seiji se voyait mal juste donner des putains de coups de bassin alors qu'il préférait largement recevoir... Quoique.. il avait bien aimé donner sa première fois à Keiji. Et il imaginait très bien Keiji le prendre aussi.... Alterner les positions... pourquoi pas !


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 15:08
Invité
« Invité »
avatar




Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Le sourire qu'il faisait... il ne présageait rien de bon. J'en avais même... un peu peur à vrai dire... Je le suivis des yeux lorsqu'il se releva, et ma respiration se bloqua lorsque je le vis descendre sa main vers son pantalon, détachant le bouton de celui-ci et faisant glisser la braguette. À quoi il jouait ? Je lui demandais de s'avancer, et au lieu de quoi il... il faisait quoi, au juste ? S'il essayait de me chauffer, ça fonctionnait magnifiquement bien ! Je déglutis, ma bouche semblant s’assécher d'un coup lorsqu'il commença à retirer son haut... lentement. Trop lentement ! Mais merde, retire le ce putain de haut ! Ah ouais... voilà, comme ça. Merde... mon pantalon me semblait de plus en plus serré, et ce con ne semblait pas vouloir se retirer de là ! Mais bouge-toi, imbécile ! J'aurais bien aimé parlé, dire un truc, mais j'étais comme... hypnotisé par la vision qu'il m'offrait. Putain ! Il venait me dire que je le faisais exprès, alors que c'était lui en fait ! C'était lui qui allait me rendre fou à se passer la main comme ça de façon si aguichante !

« Keiji... je vais devoir te punir tu sais. »

J'entre-ouvris la bouche, mais tout ce qui en sorti fut un grognement plaintif. J'avais envie de lui dire qu'il n'avait pas à se gêner s'il voulait me punir ! Mais alors là, vraiment pas ! Mais maintenant, c'était sûr... tout ça... il le faisait exprès ce con ! Tout était voulu ! Je soupirai lorsqu'il mordilla mon oreille, embrassant ma tempe, puis allant vers ma mâchoire et allant lécher mon cou, puis mes lèvres. Lorsqu'il alla finalement vers mon torse, je ne pus empêcher les frissons qui me parcoururent entièrement, ne laissant pas une seule parcelle de mon corps en paix. Sensation qui s’amplifia lorsqu'il passa sa bouche sur mes tétons, me rappelant il y a à peine quelques secondes de ça, lorsqu'il s'était lui-même passé la main et... ah merde ! Foutu pensé embrouillé !

Je fronçai les sourcils lorsqu'il se releva, me donnant une petite pause.

« Oh... je suis tout serré dans mon pantalon maintenant... »

Mes yeux s'écarquillèrent, et je me décrispai, surpris. Mais... mais... dis pas des trucs comme ça aussi facilement, putain ! C-C'était de pire en pire ! Surtout avec ce qu'il venait de murmure contre mes lèvres... Comment j'étais censé resté insensible à ça ?! Sérieusement !

Je soufflai de soulagement lorsqu'il s'enleva, se replaçant là où il était avant de se mettre sur moi... mais m'attirant à lui pour que je me retrouve dans la même position que lui avait été il y a moins de quelques secondes de ça. Donc moi sur lui, les positions étant désormais inversé.

« Putain Keiji t'es vraiment bandant tu sais ça ? »

C'est ça, moque toi ! Monsieur je met mal à l'aise mon copain ! Autant je devais être maso parce que... j'aimais ça. Et le fait qu'il dise ce qu'il pensait m'excitait encore plus... et là, j'avais l'impression que mon pantalon n'allait plus tenir, à force ! Je sentais son propre désir, étant assit dessus, et je me mordillai finalement la lèvre inférieure, baissant le regard pour lui jeter un coup d’œil, et étirai un sourire.

« Je savais pas jusqu'à ce que tu me le dises... »

Je portai l'une de mes mains derrière moi, remuant un peu le bassin pour bien me frotter contre sa propre érection, puis je relevai un peu mon postérieur pour posé une main sur son membre, bien qu'il eut toujours son pantalon, même s'il était détaché. Je glissai ma main sous le bas, puis finalement sous le boxer, allant caresser la virilité.

« Punis-moi ! Je suis un vilain garçon... C'est tout ce que je mérite ! »

Et ceci dit avec une petite moue à moitié boudeuse et à moitié amusé.




(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 15:10
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



« Je savais pas jusqu'à ce que tu me le dises... »

Et juste avant, il avait sourit, le regardant, plantant ses yeux dans ceux du plus grand. Puis il mit une de ses mains derrière lui avant de donner un coup de bassin, frottant bien sa virilité contre celle de son amant, le faisant grogner. Celui-ci écarquilla les yeux avant de retenir son souffle lorsque Keiji glissa sa main dans son pantalon, puis sous son sous-vêtement. Il était de plus en plus entreprenant !

« Punis-moi ! Je suis un vilain garçon... C'est tout ce que je mérite ! »

Oh le con ! Fallait pas le dire deux fois à Seiji ça ! Une lueur nouvelle vint teindre ses yeux. Il esquissa un sourire d'abord doux puis vicieux et pervers. Il se redressa, essayant de ne montrer en rien les sensations de bien être qui s'installaient de plus en plus en lui puis il fit glisser ses bras derrière l'ébène, allant fourré sa tête dans son cou avant de le mordre.

Puis il se redressa, fixa un moment Keiji avant de lui dire, qu'en effet, il aurait la fessée, mais qu'il serait doux pour sa première fessée. Le bleuté le bascula alors sur le dos, le surplombant de nouveau. Il détacha son pantalon, le lui enlevant pour l'envoyer rejoindre son haut, puis il fit de même avec son boxer. Après, il se mit assis sur le lit, regardant l'ébène avant de l'attirer à lui pour le mettre sur ses genoux, couché sur le ventre.

Quand Keiji fut en position, Seiji fit balader sa main sur son corps, en commençant par ses cheveux avec les quels il joua un moment, les caressant. Puis il descendit vers la nuque où il fit glisser son doigt, puis il suivit la colonne vertébrale, lentement, très lentement. Par la suite, il arriva à son fessier. Là, la respiration de Seiji doubla, tripla même de vitesse. Sa bouche s'assécha encore plus alors qu'il passait sa main tendrement sur les fesses de son amant. Il fit glisser un doigt entre, se mordillant la lèvre.

Puis il se stoppa un moment, plissa les yeux. Il n'avait plus mal au cul qu'il le chauffait comme ça ? Dans tout les cas, il ne s'arrêterait pas alors que Keiji lui avait si gentiment donné l'autorisation de le punir. Il lui écarta les jambes de façon à pouvoir saisir avec sa main le sexe de son copain, puis il glissa sa main entre le fesse de l'ébène, allant titiller l'entrer de son intimité.

Il comptait lui faire ''mal'' en le punissant, c'était un fait. Mais pas de façon à se qu'il n'en tire aucuns bénéfices ! Il le fesserait serte, mais lui donnerait aussi du plaisir lorsqu'il ferait ça. Après quelques secondes, il fit glisser un de ses doigts dans le nageur, commençant à le faire bouger lentement puis de plus en plus vite. Le deuxième le rejoint lui donnant le même traitement. Puis il les enleva, caressant le cul plus que bandant de plus foncé avant de lever la main et de la faire redescendre pour un petit coup sec et rapide.

« Tu veux vraiment être puni hein ? »

Il ne lui laissa pas le temps de répondre, répétant son action précédente une fois, deux fois, trois fois. De son autre main, il la présenta à la bouche de Kei' lui murmurant de lécher ses doigts comme il le lui avait montré plus tôt. Et si ça ne le lui allait pas, il lui donnerait deux coups plus puissants que ceux qu'il venait de lui mettre. Puis il laissa les fesses du plus jeune, glissant sa main vers sa virilité qu'il saisit, exerçant des va et vient d'abord rapide puis de plus en plus lent.

Si on le lui avait fait ça, il aurait dit que c'était de la torture. Mais Keiji lui avait dit qu'il pouvait le punir. Il le faisait donc. Mais c'était encore gentil comme punition. La prochaine fois ça serait pas aussi doux. Il serait plus brutale.

Seiji se mit à réfléchir puis esquissa un grand sourire. Il avait déjà sa petit idée de punition pour quand l'ébène serait avec lui, chez lui. Il le voyait bien, les yeux bandés, attaché au lit. Et il se voyait déjà le fesser, le mordre et pourquoi pas le fouetter avec la sangle de sa ceinture ? Cette idée l'excitait de plus en plus. Voir Keiji comme ça, ça serait le summum ! Ca serait... le pied..


(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 15:12
Invité
« Invité »
avatar




Et plus si affinités ~
PV : Seiji



J'avais laissé ma main là, caressant son membre, attendant de voir la réaction qu'il aurait à mes paroles. Mon sourire ne quitta pas mes lèvres lorsqu'il se releva, ses bras allant dans mon dos, tandis qu'il mettait sa tête dans mon cou et allait mordre celui-ci. J'allais me retrouver avec de belles marques moi, le lendemain ! Mais c'est pas vraiment comme si ça me dérangeait, alors bon... Et j'étais bien trop dans ma bulle pour penser au monde extérieur. Je revins un peu à la réalité lorsqu'il se redressa de nouveau, me fixant, puis parlant. Je me surpris à saliver, excité à l'idée, et retirant ma main pour la poser sur le matelas au moment où il me bascula sur le dos pour me retirer mes vêtements et les envoyer rejoindre le reste sur le sol. Je me retrouvai ensuite sur ses genoux, sur le ventre, lui jetant un petit coup d’œil intrigué.

Un indescriptible frisson me parcourut lorsque sa main commença à se balader, fermant les yeux par le fait même. Je me mordis l'intérieur de la joue, grommelant d'impatience alors qu'il descendait son doigt contre ma colonne... trop lentement. Puis il arriva à mes fesses, glissant finalement un doigt, et je rouvris légèrement les yeux, le fixant alors qu'il avait arrêté... pour ensuite me faire écarter les jambes et je me mordillai la lèvre en le sentant titiller mon entrée.

Ma respiration s'accéléra, et se bloqua même au moment où je sentis le premier doigt, me réhabituant à cette sensation pour la moins bizarre, mais pas pour autant complètement désagréable. Puis vint le tour du deuxième, qui fit de même que le premier, bougeant comme ce dernier. Je remuai un peu et geignit au premier petit coup de main qu'il fit.

« Tu veux vraiment être puni hein ? »

Je n'eus même pas le temps de répondre quoi que ce soit que je reçu encore quelques coups, ne les comptant pas, mais entre-ouvrant la bouche, cessant de me mordiller les lèvres, alors que sa main se présentait à celles-ci. Je relevai un peu la tête, ouvrant plus ma bouche pour prendre ses doigts et de lécher ceux-ci, enroulant ma langue autour pour les humidifier, puis je lui jetai un petit coup d’œil de côté et mordillai les doigts, ma respiration de puis en plus rapide au fur et à mesure des va et vient qu'il exerçait sur mon membre.

Je continuai de lécher et suçoter, mordillant de temps à autre, en lâchant un petit soupire de contentement de ci de là. J'avais l'impression qu'à force d'être excité de cette façon, mon bas ventre allait explosé, merde ! Mais... je ne voulais pas qu'il arrête. Je voulais qu'il continue. Qu'il me fasse... mal ? Je me savais maso, mais même dans ce cas-ci ?... et bien. Une part de moi-même que je ne connaissais pas... c'était étrange, toute les réactions que j'avais eu aujourd'hui et que je n'avais jamais eu auparavant.

Au bout d'un moment, je reculai un peu la tête, relâchant ses doigts par le fait même, haletant.

« O-Oui ! Punis-moi.... »

Je savais bien que jusqu'à maintenant, il était passablement... doux. Ce n'était rien, tout ça... mais, je ne sais pas, juste à pensé qu'il puisse faire plus brutal, ça me mettait dans tout mes états. Je me léchai à la commissure des lèvres, où je sentais ma propre salive couler depuis que j'avais retiré ses doigts, puis m'humectai les lèvres, toujours en respirant assez rapidement.

Je ne sais pas exactement quelle image de moi que je donnais en ce moment... et je ne sais pas exactement si je voulais le savoir.... qu'importe. J'aimais cette situation, alors je n'allais pas me plaindre !




(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 15:17
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Il avait pris ses doigts en bouche pour les relâcher une ou deux minutes plus tard après avoir enroulant sa langue autour, avoir suçoter et avoir mordiller. Il se débrouillait pas mal ! Pas mal du tout !

« O-Oui ! Punis-moi.... »

Une nouvelle fois, le bleuté entrouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais à la place, ce fut un sourire qui prit place sur son visage. Il bougea Keiji de lui puis il sorti du lit, attrapa la ceinture de Keiji et la sienne qu'il déposa sur le lit avant d'aller fouiller dans la commode de l'ébène et d'y tirer un bandeau.

Il se tourna vers le lit, faisant tourner le bandeau sur un doigt. Puis il fit un grand sourire. Il se dirigea vers la porte, vérifia qu'elle était fermée... mais elle l'était pas. Il la verrouilla donc avant de retourner vers le lit. Il attira le plus jeune à lui et lui demanda de tenir ses poignets, joint, devant lui. Quand ce fut fait, il les lui attacha avec l'aide d'une des ceintures.

Puis il déposa ses lèvres sur celle de son amant avant de les lécher et de descendre vers son cou qu'il mordit. Puis il se redressa, prit son menton entre son pouce et son index et planta son regard saphir dans celui océan du plus jeune. Il resta comme ça un moment avant de murmurer.

« Très bien tu vas être puni alors.... ne te plains pas après seulement ! »


Il le lâcha, prit le bandeau en main puis le lui passa sur les yeux avant de lui murmurer qu'il en profite un maximum et qu'il ressentirait plus de sensation. Et qu'il aimerait sûrement. Il le coucha sur le lit, jambes écartées. Seiji le surplomba, le détaillant longuement. Il était vachement à l'étroit dans son fichu pantalon ! Il le fit donc glisser sur ses jambes, s'en débarrassant par la suite et enleva son sous-vêtement qui parti rejoindre ses amis sur le sol.

Il déposa ses lèvres sur son front, les fit descendre sur sa tempe, vers sa mâchoire puis descendit dans son cou qu'il mordilla. Par la suite, il se mit à donner des coups de langue sur le haut du torse de Keiji jusqu'au niveau de ses bouts de chairs qu'il mordilla et suçota.

Puis il fit courir sa langue jusqu'en dessous de son nombril avant de se redresser et de s'installer sur le lit, entre les jambes du nageur. Il présenta une nouvelle fois un doigt qu'il enfonça, faisant des va et vient dans son intimité. De son autre main, il saisit sa ceinture, faisant sentir la sangle à Keiji en la faisant glisser sur son torse.

Lorsqu'un deuxième doigt pénétra l'intérieur il frappa un léger coup sur la cuisse du plus jeune. Il se pencha, allant mordiller l'oreille de celui-ci avant de lui chuchoter une nouvelle fois à l'oreille.

« C'était gentil là... mais je vais continué tu n'es pas assez puni Kei-ji. »


Il avait dit ça d'un ton sensuelle, doux et mielleux. Puis de nouveau il se redressa, enleva ses doigts puis sur le coup, s'en même se soucier si oui ou non Keiji était prêt à le recevoir. De toute façon, il acceptait très bien ses doigts ! Seiji présenta alors son sexe à l'entré de l’intimité de l'ébène, écartant ses fesses et s'y glissant lentement, savourant chaque seconde qu'il prenait pour entrer en lui. Il se torturait lui même en se forçant à aller si doucement. Il voulait déjà l'entendre crier, hurler. Il voulait entendre son putain de prénom sortir de sa bouche quand il gémirait !

Quand il fut entrer en lui, il reprit la ceinture dans sa main et se pencha légèrement, mettant avec son autre main, les poignets de Keiji au dessus de sa tête. Puis il fit un premier coup, doux pour commencer. Et tout en faisant ce premier coup, il frappa doucement son amant avec la sangle de cuir, la faisant claquer contre la peau de son torse. Ce bruit, ce claquement, il l'adorait ! Il adorait entendre le bruit du cuir s'écraser sur le corps de son copain. C'était peut-être bizarre comme idée, mais il aimait !

Il fit ensuite un autre coup de reins bien vite suivit d'un autre et encore d'un autre, enchaînant coup sur coup. Et à fur et à mesure qu'il culbutait [ car oui c'est le mot ] le plus grand de la fratrie Oruma, il donnait des coups de plus en plus fort, modérant tout de même sa force pour ne pas lui faire mal au point qu'il le déteste ou en pleure.



(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 15:21
Invité
« Invité »
avatar




Et plus si affinités ~
PV : Seiji



Je clignai rapidement des yeux lorsqu'il sourit, puis me bougea pour sortir du lit. Je me relevai sur mes coudes, regardant ce qu'il faisait, et fronçai un peu les sourcils. Oh... Les battement de mon cœur s’accélérèrent considérablement quand je compris où il voulait en venir, et je continuai de le suivre des yeux lorsqu'il alla vers ma commode et en ressortis l'un de mes bandeaux, jetant ensuite un coup d’œil au lit pour... aller vers la porte. Ah oui ! S'assurer qu'elle était bien verrouillé cette fois-ci, pour que cet idiot de Taru ne vienne pas déranger au mauvais moment, comme cet après-midi. Puisqu'elle n'était pas fermé à clé, il le fit, puis revint vers le lit, m'attirant à lui pour finalement me demander de tenir mes poignets devant moi, coller l'un à l'autre, ce que je fis sans rechigner. Il me les attacha avec l'une des ceintures qu'il avait ramener, et je relevai les yeux vers lui au moment où il déposa ses lèvres contre les miennes, les léchant ensuite et descendant dans mon cou, qu'il mordit. Je geignis un peu lorsqu'il se releva, prenant mon menton entre ses doigts, me fixant. Bordel... ce que j'aimais ses yeux ! Autant les miens étaient bien foncé, alors que les siens étaient un peu plus pâle, de la couleur des saphirs... ça me rappelaient l'eau que j'aimais tant... et que lui détestait. Étrange...

« Très bien tu vas être puni alors.... ne te plains pas après seulement ! »

Nan ! Si je le demandais, c'est que je le voulais ! J'allais me plaindre, mais pendant, et pas parce que je détestais ! Ce genre de douleur je pouvais facilement la supporter, en comparaison de celle du bain, qui m'avait surprise. Mais maintenant que je la connaissais, cette douleur, j'allais pouvoir « l'apprivoiser »... d'une certaine façon. Ouais, j'allais apprivoisé un putain de mal de cul ! Eumh...

Je continuai de le fixer, jusqu'à ce que ma vue ne soit bloqué par le bandeau et qu'il ne me murmure de nouveau quelque chose. Sur le coup, j'eus un peu peur, déstabilisé de ne plus pouvoir le voir, et de ne pas pouvoir encercler son corps de mes bras comme j'avais pris l'habitude de le faire. Bon... du calme. Ça allait passer. Et puis, j'étais curieux ! C'était vrai qu'on ressentait plus de sensation comme ça ? Je n'allais pas tarder à le savoir, puisqu'il venait de me coucher sur le lit, les jambes écartés. Je ne le voyais pas, mais je sentais sa présence au-dessus de moi, ainsi que son regard qui devait me parcourir. Il retira ensuite ses vêtements, que j'entendis tombé plus loin, sans doute vers le reste de nos vêtements. C'était étrange de ne se fier qu'au son...

Ses lèvres passèrent de mon front, à mes tempes, descendant vers ma mâchoire et puis au cou, qu'il mordilla comme à son habitude lorsqu'il était à cet endroit, et je retins un petit gémissement lorsqu'il passa sa langue en donnant de petit coup de celle-ci sur mon torse, allant même vers mes tétons qu'il mordilla et suçota. Ma respiration s'accéléra un peu, alors qu'il se redressait après avoir passer sa langue sous mon nombril. Eumh... il allait faire quoi, là ? C'était embêtant de ne pas pouvoir prévoir ses gestes...

Je me crispai lorsqu'il entra son premier doigt, puis me détendit en comprenant de quoi il s'agissait, gémissant doucement alors qu'il faisait glisser la sangle de la ceinture sur mon torse, frappant un petit coup contre ma cuisse, enfonçant un deuxième doigt au même moment. Je tournai un peu la tête lorsqu'il vint mordiller mon oreille.

« C'était gentil là... mais je vais continué tu n'es pas assez puni Kei-ji. »

De nouveaux, je me passai la langue sur les lèvres, tandis qu'il retirait ses doigts et m'écartaient assez pour pouvoir se glisser entre mes fesses. Encore une fois, je ne pouvais pas anticiper, et je fus surpris lorsque je sentis son sexe commencer à entrer, bien que fort heureusement, il n'y ait pas été brusquement cette fois-ci. Mon derrière l'en remerciait ! Mais c'était de la torture, aussi lentement ! Il ne tarda pourtant pas être entrer complètement, et je lâchai un soupire de contentement, suivit d'un petit grognement.

J'eus un froncement de sourcil qui ne dura pas longtemps, le temps qu'il prenne la ceinture que j'entendis cliqueter, qu'il me relève les bras de sorte à ce que mes poignets soient au-dessus de ma tête, et qu'il donne un premier coup, doucement. En même temps que ce dernier, il frappa avec sa ceinture, doucement, et je poussai un petit gémissement, de plus en plus excité, déjà que mon excitation était à son comble.

Seiji enchaîna finalement les coups de reins, augmentant en force au fur et à mesure, alors que je serrais les poings, ne pouvant rien serrer d'autres que mes propres doigts. Oh, des nétoiles ! Je voyais des putains d'étoiles !... la faute d'être dans le noir, sans doute. Mais ça restait que je voyais des points brillants ! Aah ! Putain, c'était bon ! Et je ne manquai pas de le faire remarquer à force de gémir à chaque coup qu'il donnait, même si je tentais d'en étouffer certain. Je rejetai un peu la tête vers l'arrière, bouche ouverte et respiration sifflante.

Je resserrai de nouveaux mes poings, puis fermai la bouche, étirant un petit sourire, lâchant même un rire... que je me demande encore comment j'ai réussir à faire, avec ma respiration entre-coupé. Je repoussai la main qui retenait mes poignets au-dessus de ma tête, puis tâtonnai pour trouver ses épaules... et j'attendis un moment où il se retirait quelque peu pour me reculer, l'empêchant ainsi de me réintégrer, le « fuyant » si on veut... chose plutôt dure à faire vu que je voyais rien, mais j'y étais parvenu. Je me redressai, puis me retournai à quatre pattes, avançant vers mes oreillers, me retrouvant donc en position « je te présente mon derrière ».

« Je suis pas assez punis... Sei-ji ! »

J'avais repris le même ton de voix qu'il avait prit, gardant ma tête fixer vers mes oreillers de sorte à ce qu'il ne voit par mes traits. J'étais curieux de voir comment il allait réagir à cette dérobade... !




(C) RP FICHE PAR SYMPI

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 22 Juil - 18:39
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~
PV : Keiji



Il était bien parti pour enchaîner les coups de bassin et les coups de ceinture qu'il ne faisait pas trop fort pour ne pas lui faire mal. Mais voilà, à croire que Keiji s'amusait... il s'était mit à rire, dégageant ses mains et avait cherché à tâtons les épaules du plus grand. Il s'en servit d'ailleurs, lorsqu'il amorça un coup de retraire pour se dégager.

Ca frustra plus qu'autre chose Seiji. Son visage s'assombrissant. Il n'aimait pas qu'on fasse ça. Pas du tout. Il serra sa prise sur la ceinture puis se calma, quand il vit Keiji à quatre pattes devant lui, tête près de ses oreillers en mode : position toutou.

Seiji déglutit avant d'esquisser un grand sourire à la limite du démentiel lorsqu'il entendit l'ébène parler.

« Je suis pas assez punis... Sei-ji ! »

De plus, il avait utilisé le même ton que lui précédemment. Il le faisait exprès, c'était certain ! Il se lécha les lèvres puis mit une main sur le postérieur de Keiji avant de lui même rire. Il le caressa un moment puis leva la main pour l'abattra violemment et rapidement dessus. Une belle marque rouge, et surtout, sa main était bien marquée sur ses fesses. Il se mordit la lèvre, jubilant.

« Tu es vilain oui... »

Il recommença deux fois avant de prendre la sangle de la ceinture et de faire pareil deux autres fois, la faisant bien claquée. Puis il se pencha au dessus de lui, allant murmurer à son oreille, que la prochaine fois, il ne se retiendrait pas.

Puis comme si rien de tout ça ne s'était passé, il fit un coup de langue sur le dos du plus jeune avant de reprendre sa position derrière lui. Lui écartant de nouveau les jambes puis les fesses avant de se présenter de nouveau à son intimité et d'y glisser un peu plus facilement.

Il reprit ses coups de bassins, allant de plus en plus fort tout en prenant en main la tignasse noire de Keiji sur la quelle il tira pour lui faire relever la tête. Il tira encore un peu de sorte à l'avoir à genoux puis il le mit assis sur lui. Il passa la ceinture derrière sa nuque, attrapa chaque extrémité et tira un coup sec.

Le bleuté le fixa un moment, donnant toujours des coups tout en le caressant. Il le mordilla et le lécha avant de lui donner un nouveau coups. Puis il arrêta de bouger enleva Keiji de lui tout en tenant les extrémités de la ceinture et il s'allongea. Seiji fit un petit sourire avant de tirer sur la ceinture une nouvelle fois et de faire venir Keiji sur lui, à califourchon sans pour autant le pénétrer de nouveau.

« Kei... tu sais se qu'il te reste à faire non ? Fait ça correctement et tu seras récompensé ! »


Bien évidemment, il avait l'embarra du choix sur la signification du : tu sais se qu'il te reste à faire. Il avait le choix. La liste était longue. Alors que Seiji le regardait presque amusé, il passa sa langue sur sa lèvre avant de poser une main sur le torse du nageur, traçant de son doigt les muscles finement détaillés. Rien que ça, ça l'excitait encore plus.

Il dégluti de nouveau, attendant la réaction de Keiji. Voyant qu'il réagissait pas, il se redressa, fourra sa tête dans son cou et souffla avant de le mordre un bon coup. Il voulait qu'il agisse merde ! Il voulait le sentir bouger, agir pas rester sans rien faire !

« Si tu ne fais rien... je vais me fâcher ! »



(C) RP FICHE PAR SYMPI
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

[ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: RP Terminés-