Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Sam 6 Juil - 21:29
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


Il venait tout juste de proposer à Keiji de trouver un nouvel endroit. Après tout, se faire prendre alors qu'ils sont tout les deux en chaleur, ça n'aurait pas été sympa pour eux. L'ébène s'était alors levé, interrompant les activités du plus grand qui fit une mine boudeuse.

Il finit par se lever et grimacer, se sentant légèrement à l'étroit dans son pantalon. Il n'hésita pas, mettant son sac de cours sur son épaule et son sac de sport devant lui afin de cacher son début d’érection. Puis Keiji avait bien dit qu'il mentirait à ses parents.

Sur le coup, Seiji essaya d'imaginer un père avec un caractère comme celui de l'ébène et une mère aussi mignonne que lui. Mais il effaça vite cette idée qui lui arracha une grimace. Et heureusement que Keiji n'avait pas été là devant lui à ce moment là, sinon il se serait sûrement posé des questions. Quand il revint, le bleuté prit son sac de sport devant lui, le maintenant bien en place devant lui.

« Il devrait arriver dans un moment.»

Puis il se mit à marcher, ne lançant même pas un regard au plus grand qui cligna des yeux. Et ben, pour un gars qui était câlin il y a moins de dix minutes. Il le suivit alors sans rien dire. Le chemin fut long, mais moins ennuyeux qu'avec la blondinette. Mais tout les mètres, il grimaça, son pantalon frottant son entrejambe. C'était désagréable au possible.

Mais bientôt, Keiji monta à bord d'une voiture pendant que Seiji restait bouche bée. Il finit par grimper à bord, ne lançant qu'un regard fou au conducteur qui ne cilla même pas. Pendant tout le long du trajet, ce fut le calme plat. Quoi de plus chiant pour faire retomber la tension électrique d'il y a quelques minutes ? Un chauffeur à la gueule de merde ! Voilà le secret !

Après le trajet, ce fut de nouveau de le bleuté fut bouche bée. Putain mais il vivait dans... dans une maison de ouff la Keikei ! Senju se donna une claque mentalement. Il le suivit alors de très près, grimaçant à chaque pas. Puis il s'empourpra quand il vit la tête du père.


« J'ai terminé les cours plutôt, avec un ami... on est dans la même classe. »

Avec un ami ? Ce propos fit froncer les sourcils au basketteur qui souffla alors que l'ébène partait. Il attira alors l'attention du père sur lui. Et bah merde. Il devait faire quoi ? Se présenter poliment ou comme il le faisait toujours. Mais voyant que l'ébène ne revenait pas, il fit juste un signe de tête, se déchaussa et fila.

Ce ne fut que quelques secondes plus tard qu'il trouva la chambre de Keiji qui, une fois qu'il fut entré, ferma la porte.

« Mon p'tit frère est trop curieux. »

Et en plus il avait un petit frère ? Si c'était pas génial. Rien que de penser qu'il avait un frangin, il grimaça et grogna. Il enleva son sac de sport avec un certain soulagement vite suivit de celui de cours. Puis lentement, il se glissa derrière le plus foncer et le prit par la taille pour l'attirer contre lui avant de mettre sa tête dans son cou et de le mordiller. Plus il le mordillait, plus il le serrait contre lui.

Et de nouveau, il s'arrêta et fit glisser ses mains sous le haut de noiraud et se mit à caresser son dos et son flan. Sa peau était si douce. Mais il ne s'arrêta pas là, il parsema la nuque de l'ébène de petit baiser avant de mordiller une nouvelle fois le plus jeune.


RP fiche par Sympi


Dernière édition par Seiji Senju le Mer 24 Juil - 17:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Sam 6 Juil - 22:30
Invité
« Invité »
avatar


    Plus le temps avançait, et plus ma nervosité croissait. Je n'en laissais rien paraître, du moins, pas totalement. Maintenant qu'on était tous deux dans ma chambre, je me sentais... et bien, je ne sais pas trop. Je n'avais aucun doute sur le fait que mon père allait se poser des questions... il était pas con, le paternel... il me connaissait mieux que quiconque. Au moins, j'étais heureux de savoir que les pièces de la maison était bien insonorisé. Ça, ça m'aidait au moins à calmer une de mes inquiétudes... Déjà que je m’inquiétais rarement normalement...

    Je le suivis du regard quand il se déplaça derrière moi, passant ses bras autour de ma taille pour me coller à lui, sa tête allant dans mon cou pour mordiller celui-ci. Plus il mordait, et plus je me sentais près de lui, en venant même à sentir son désir. Je me mordillai un peu la lèvre, rougissant, me laissant tout de même aller contre lui. Hors de questions que je recule maintenant. Ça serait ridicule, et je m'en voudrais super longtemps après. Et mon orgueil en prendrait encore un coup. J'aurais l'air de quoi, moi, si je le repoussais? Du mec qui savait pas ce qu'il voulait, ouais! Et qui avait peur de tout! Nan, je ne ferais rien pour l'arrêter... même si ça me gênait.

    J'inclinai un peu la tête, par réflexe, pour rechercher encore un peu plus de sensation, fermant les yeux lorsqu'il passa ses mains sur ma peau, soupirant d'aise. Je me sentais mal de le laisser tout faire, quand même... mais étant de dos, je ne savais pas trop quoi faire, à vrai dire... Et j'hésitais à faire ce que je voulais faire... et s'il réagissait mal? Je ne savais même pas comment réagir dans ce genre de moment... C'était embêtant... Tss... faudrait que je pense à demander à un de mes parents, à l'avenir! Bah quoi! S'pas tout le monde qui a deux pères, autant en profité! Quoi que... ça ferait un peu bizarre de leur demandé ça du jour au lendemain, moi qui ne m'étais jamais intéressé à quoi que ce soit touchant de près ou de loin au sexe... merde.

    Je me mordillai de nouveau la lèvre, retenant un gémissement. Merde, j'avais chaud! Je relevai un peu mon bras, et le passai par derrière, le passant juste derrière mon dos pour poser ma main au niveau de sa ceinture, tentant de détacher celle-ci au mieux. Je glissai une main sous le pantalon, gardant la limite du sous-vêtement, et allant caresser le membre par-dessus. Hmm... c'était bizarre de faire ça à un autre mec. Mais de là à dire que ça me dégouttait... non, pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Dim 7 Juil - 10:40
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


Il avait incliné la tête lorsque Seiji avait commencé à le mordiller et avait fermé les yeux. Il s'était même laissé aller contre le plus grand qui sourit contre son cou. Son soupire d'aisance disait tout. C'était une invitation à aller plus loin. Une invitation que le bleuté ne pouvait refuser.

Quand Seiji ouvrit les yeux, ce fut un Keiji se mordillant la lèvre inférieur qu'il vit. Cette vision l’excitait plus qu'autre chose. De plus, il semblait que c'était la seule façon qu'il avait de retenir ses gémissements. Cette pensé fit sourire de plus belle le bleuté qui écarquilla les yeux en sentant la main du plus jeune sur sa ceinture. Ceinture qui finit par se faire détacher. Il avait été jusqu'à glisser sa main sous son pantalon tout en étant au dessus du tissus le séparant de son sexe. Seiji s'était stoppé en sentant cette main presque timide se mettre sur son désir qui ne cessait de grossir de plus en plus au fil des secondes.

Mais sur le coup, Seiji ne réussit qu'à se crisper et serrer davantage l'ébène contre lui, sa respiration s’accélérant rapidement. Les caressent que lui prodiguait le plus petit étaient tout simplement exquises ! Il avait réussit à faire monter l'excitation du basketteur en dix secondes.

Il voulait y aller doucement... doucement... Mais si ça continuait, il passerait plusieurs étapes et passerait de son moyen doux à brutal. Et ça, pour la première fois, il ne voulait pas. Il voulait prendre plaisir à faire chaque étape dans les règles. Mais si ça continuait, il risquait d'oublier et de tout passer. Et pour la première fois de l'ébène, il voulait faire ça bien. Il improviserait pas le suite.

Il enleva alors ses mains de Keiji, enlevant ensuite la main de celui-ci et le força à se retourner. Il le fixa juste une ou deux secondes. Mais elles parurent durer une éternité. Puis il approcha sa tête de celle du nageur et colla ses lèvres aux siennes. Quémandant directement l'entré de sa bouche avec sa langue. Quand elle fut accordée, elle alla retrouver sa jumelle qu'elle caressa d'abord timidement puis avec plus d'assurance par la suite.

Il passa une main dans le bas de son dos et sous son chandail, glissant l'autre dans ses cheveux noirs. Approfondissant le baiser et poussant Keiji en arrière jusqu'à le plaquer contre la porte de sa porte de façon plus ou moins brutale.

Il recula la tête que quand il tomba à court de souffle. Ses joues légèrement rosie lui donnant presque un air innocent. Et dieu seul sait que le mot Innocent n'allait pas du tout au bleuté ! Il était même tout le contraire.

« J'suis pas si câlin d'habitude... »


Il venait de dire ça d'une petite voix semblable à un murmure entrecoupé. Il était presque haletant. Mais dès qu'il eut dit ça, il captura de nouveau les lèvres de l'ébène, faisant descendre ses mains jusqu’à' la ceinture de celui-ci et le lui détacha. Si Keiji voulait jouer à ça d'une façon ou d'une autre, Seiji en sortirait gagnant. Sauf si il était un surdoué au niveau du sexe. Il détacha le bouton du pantalon, fit descendre la braguette et fit glisser légèrement le pantalon de l'ébène. Le plus grand fini par faire passer une de ses mains sous son pantalon, ne faisant pas attention au tissu séparant la limite de l'intimité. Il passa sous ce bout de tissu, prenant en main une de ses fesses et de son autre main, il alla caresser le visage de Keiji. Il était doux, très doux même. Il ne se connaissait pas aussi doux et câlin. C'était une première pour lui. Il ne se connaissait pas ainsi.


RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Dim 7 Juil - 13:09
Invité
« Invité »
avatar


    Je n'arrêtai les caresses que je lui prodiguais, même lorsque je le sentis se crisper à mon contact. Je ne souhaitait pas arrêter maintenant, pas alors que je commençais à prendre confiance en moi. Certes, c'était un simple geste, et encore... Plus ma main passait, plus je l'effleurais de mes doigts, et plus je le sentais se durcir. Je me demandais si j'aurais maintenant l'audace de passer sous le sous-vêtement... j'hésitais. Ma stupide pudeur me bloquait. Je le sentis se crisper derrière moi, me serrant encore un peu plus fort. Je sentais aussi son souffle qui s'était considérablement accéléré. Un petit sourire finit par étirer mes lèvres, jouant toujours avec ma main sur son membre qui grossissait de plus en plus. C'était l'effet voulut, de toute façon... Hors de questions que je le laisse faire tout, même si je devais en faire peu. Ne m'y connaissant pas du tout, j'avais peur de faire une connerie, de casser le moment... J'étais pourtant loin de me douter de l'effet que je lui faisais. Que je jouais avec le feu. Bon... peut-être que je m'en doutais un peu, aussi hein... On avait eut le temps de se réchauffer à l'école, sans réussir à calmer nos ardeurs pendant le chemin du retour...

    Je fus sorti de mes pensées lorsqu'il enleva ses mains, et retira la mienne aussi par le fait même. Sur le coup, je fus un peu inquiet, me demandant si j'avais fait une bêtise. Mais il se contenta de me fixer, et je lui rendis la pareil. Je ne sais même pas combien de temps nous nous regardâmes... cela me parut interminable. J'avais l'impression que mon bas ventre allait exploser... En moins de deux, je me retrouvai coller aux lèvres de Seiji, lui donnant accès après une petite seconde à savourer le contact de sa bouche sur la mienne, puis caressant de la mienne la langue intruse. Cela fut d'abord timide, mais cela changea bien rapidement.

    L'une de ses mains se glissa dans mon dos, sous mon chandail et l'autre dans mes cheveux. Le baiser s'approfondit, et sans que j'ai le temps de faire quoi que ce soit, je me retrouvai plaquer contre ma porte de chambre. Je passai mes deux bras autour de sa taille, me collant d'une certaine façon à lui. Au bout d'un moment, il se recula, nous permettant ainsi de reprendre notre souffle qui commençait à manquer gravement. Je fixai ses joues rosies, ne pouvant m'empêcher de trouver que comme ça, il semblait presque inoffensif... Si je ne savais pas déjà que Seiji était un chieur, sans doute que j'aurais cru à son innocence... mais quand on connaissait son caractère, même si je ne le connaissais que depuis peu... c'était assez marrant.

    « J'suis pas si câlin d'habitude... »

    Ah, vraiment? Pourquoi ça ne m'étonnait pas? Non mais sérieusement... Je profitai du fait qu'il ait parlé pour me lécher les lèvres, le fixant avec amusement. Je n'eus toutefois pas le temps de parler que ma bouche fut de nouveau prit en otage, étouffant un gémissement par le fait même. Ma ceinture se fit détacher de la même façon que j'avais détaché la sienne, sauf que mon pantalon glissa un peu vers le bas, et qu'il passa une main sous le sous-vêtement, prenant l'une de mes fesses dans sa main, l'autre me caressant le visage. Commençant à manquer de souffle, je reculai ma tête, haletant.

    « Je le suis pas non plus... »

    Non... c'est vrai. Je n'étais pas du tout câlin. Je l'avais été... enfant. Dans mes premières années de vie, quand ma putain de mère était encore là. Les seuls souvenirs détestable que j'avais d'elle, c'était les câlins qu'elle nous donnait... rarement. Ça avait toujours été mon père qui s'était occupé de nous, alors je gardais un mauvais souvenir de cette conne... Merde... je ne devais pas penser à ça. C'était pas le moment.

    Poussant un petit soupire, j'allai moi-même rechercher le contact de ses lèvres, pour un fois, passant ma langue sur celle-ci... sauf que je ne continuai pas le baiser, contre toute attente. Je dû relever ma tête un peu, puisqu'il avait quelques centimètres de plus, et je posai mes lèvres dans son cou, et son menton, parsemant de petit baiser. Je collai mon bassin contre le sien, allant même jusqu'à onduler un peu. Je me demandais si son self-contrôle allait tenir... Je ne sais pas trop si j'essayais de le provoquer... ou simplement de moi-même lui donner du plaisir... je penchais plutôt pour la deuxième option.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Dim 7 Juil - 21:59
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


« Je le suis pas non plus... »

Il n'était pas câlin ? C'était d'un côté difficile à croire et de l'autre logique. Il voyait mal un gars au caractère impossible être câlin. Mais la chose qui étonna le bleuté, ce fut quand Keiji vint quémander d'une certaine façon plus d’attention en venant déposer ses lèvres dans son coup. Ca arracha une frisson au bleuté qui soupira d'aisance.

C'était rare quand il était ainsi. Très rare. Mais là, il était bien. Il était enfermé dans un cocon avec un gars qu'il connaissait à peine, mais avec qui il se sentait bien. Jamais, jamais il n'avait ressenti ça, que ce soit avec son frère Ryu, la personne qu'il considérait comme son frangin Shinrei, Alix, son pote barman et drogué au possible ou encore ce dessinateur pot de colle qu'il avait servit pendant deux semaines, Atsuo.

Il enleva sa main du pantalon, la faisant glisser le long des côtes, sur la clavicule puis lentement dans le cou du plus petit et ce jusqu'au cheveux. Il appréciait ce contact. Il aimait cette atmosphère chaude, douce et rassurante au possible. Lentement, il posa ses lèvres sur le front de Keiji, fermant les yeux par la suite. Son odeur, la douceur de sa peau, son caractère qu'il découvrait de plus en plus, au fil des secondes et des minutes. Il aimait tout chez lui.

Son odeur aussi enivrante soit-elle. Elle lui faisait tourner la tête. Dès qu'il l’eut senti alors qu'ils étaient encore dans la piscine, il en avant eut les tripes retournées. Cette odeur qui le rendait fou et qui faisait qu'il avait toujours envie de mettre sa tête dans son cou pour le humer comme un parfum de fleur que toutes femmes rêveraient d'avoir.

Il y avait aussi sa peau. Douce et semblable à de la porcelaine à cause de sa douceur. Hâlée comme il l'aimait. Passer ses doigts dessus était inévitable. Il n'arriverait pas à se retenir. Seiji devait impérativement avoir un doigt, une mains, voir son corps plaqué contre l'ébène. En quelques heures seulement, son odeur, sa peau, son caractère et son arôme étaient devenus une sorte de drogue.

Il touchait une fois, et il voulait en reprendre. Il l'avait effleuré sur le terrain de basket, et malgré le fait qu'il l'avait vu grimacer presque de dégoût. Et pourtant, il ne s'était pas arrêté là, voulant vraiment savoir si sa peau était comme il l'avait sentie.
Quand ils étaient dans l'eau, il avait haït sa phobie qui l'empêchait de pouvoir profiter du contact de son corps contre celui de l'ébène. Et il avait réussi à le toucher hors de l'eau. Seiji avait été comme ces adolescents qui touche pour la première fois à la cigarette ou encore à la cocaïne et qui en redemande après, mais en plus grosse dose.

Puis il l'avait senti, respirant à pleins poumons son odeur. Une odeur sucrée, musquée, épicée et douce à la fois. Un merveilleux mélange que Seiji appréciait en le reniflant dès qu'il le pouvait. Même ses cheveux avaient une odeur similaire quoiqu'un peu plus épicée.

Il aimait ça, il adorait. Il était déjà comme un junkie ne pouvant plus se passer de sa drogue. En quelques heures seulement, ce connard, cet imbéciles au caractère de merde était devenu sa drogue comme le soleil était primordial pour Icare. Ou comme le poisson devant toujours avoir de l'eau autour de lui et être plongé dedans.

Seiji finit par se reculer, un peu troublé. Son esprit embrumé de mille-et-une questions sans réponses. Pourquoi voulait-il toujours le toucher ? Pourquoi voulait-il respirer son odeur ? L'ennuyer ? L'énerver ?

Puis il fixa l'ébène avant esquisser un sourire timide, s'empourprant légèrement. Il baissa les yeux, et les releva vite. Il fit un pas en arrière, détaillant de bas en haut le corps du basketteur puis alla capturer de nouveau ses lèvres.

Puis il s'écarta encore, glissa sa main dans celle de l'ébène et le poussa ensuite vers son lit, où il l'allongea. Il se positionna au dessus, le regardant de nouveau avant de rougir de plus belle.

Pourquoi devait-il rougir maintenant ?  Il n'avait jamais rougit devant personne et là, il voit le plus petit et paff il rougit. Mais c'était quoi les manières que lui jouait son corps ? Il l'énervait. Il comptait juste tirer son coup et partir... Mais d'un coté, il voulait tirer son coup et rester là, contre lui, à le toucher, le sentir, l'énerver, l'exaspérer, le faire rire, le voir raconter sa vie, ou dire des conneries.

Il prit une profonde inspiration qui le calma, puis il l'embrassa aussi d'une façon douce qu'il ne se connaissait pas. Il parsema de baiser doux et léger le visage de l'ébène, et ce, jusqu'à son cou j'ai lécha et mordilla.

Puis il détacha le haut de Keiji complètement, déposant ses lèvres sur le haut de son torse, et traçant une nouvelle route de baisers légers et presque timides jusque sous son nombril avant de mordiller de nouveau.

Son corps brûlait d'impatience, il tremblait lui même d'impatience. Mais pour une fois, si ce putain de corps pouvait attendre. Il voulait que l'ébène lui demande d'aller plus loin, il voulait l'entendre. Il voulait entendre son prénom sortir de sa bouche.

Il voulait plus. Il le voulait lui. Il voulait que le plus foncé soit à lui et rien qu'à lui.


RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 8 Juil - 3:01
Invité
« Invité »
avatar



    J'étirai un petit sourire lorsque j'entendis son soupire, ce qui me poussa à continuer, avec un peu plus d'assurance. J'étais heureux de constater que ça ne le laissait pas indifférent, moi qui avançait à tâtons et découvrait de nouvelles choses. J'essayais de ne pas trop y penser, en fait... ce qui aidait, avec mon cerveau complètement embrouillés. Je n'avais plus aucune pensée cohérente, tout ce que je désirais, c'était de le sentir contre moi. D'entendre les bruits qu'il pouvait faire... ce qui m'aidait à savoir si j'étais sur la bonne piste ou complètement à côté de la plaque. Je retrouvais à vouloir faire plaisir à quelqu'un, chose que je ne faisais jamais... mais vraiment, quand je dis jamais, c'est jamais! Je faisais même le contraire, d'habitude... Je faisais tout pour briser les rêves des gens... c'était bien plus marrant... Et pourtant, là... là je voulais qu'il aime. Qu'il apprécie le moment, même si j'étais craintif, je tentais de mettre du mien, de faire selon mon instinct, mon cœur. Suivant la petite voix dans ma tête.

    Je lâchai un petit grognement quand sa main se retira de mon pantalon, allant plutôt vers mes côtes, montant vers mes cheveux. J'avais arrêté  tout mouvement, les yeux complètement fermés, le contact de ses lèvres sur mon front me prodiguant un incroyable... réconfort. Une agréable chaleur se rependant partout dans mon corps. Je frémis, l'un de mes bras qui le serrait se relâchant un peu, jusqu'à  tomber le long de mon corps... ce dernier ne répondant plus à aucun ordre. C'était de la torture... J'avais envie de passer mes mains partout sur lui, de découvrir chaque parcelle de peau... et de lécher celle-ci. Et, fait assez cocasse, en ce moment, la peau du bleuté goûtait le sel, en raison de sa baignade dans le piscine de l'école. Je me retins de rire à cette pensée, le regardant se reculer après un certain moment, fronçant légèrement les sourcils.

    Bon sang... j'avais envie de lui comme pas possible! Comment telle chose se pouvait? Depuis quand j'avais envie du premier venu? Depuis quand simplement je m'intéressais à ça?! C'était incompréhensible. Je ne me comprenais même plus moi-même... Mais, autant le dire... cela ne me déplaisait guère. J'étais prêt à franchir le pas simplement parce que c'était lui. Lui le mec étrange nouveau dans la classe, avec qui j'avais échangé plusieurs phrases destinaient à l'envoyer paître... mais il avait embarquer dans le jeu, parce que son caractère merdique était aussi pire que le mien. C'était peut-être ça qui m'attirait autant, après tout. Ça qui me faisait perdre tout mes moyens... et qui changeait en un rien de temps ma façon de voir les choses.

    J'eus à peine le temps de remarquer les rougeurs sur les joues de Seiji qu'il baissa les yeux, qu'il se recula, sembla me détailler un moment, puis revint pour prendre mes lèvres... et ensuite me prendre la main et me pousser en direction du lit, sur lequel je tombai. Heureusement que le matelas était élevé, hein! Je me voyais mal devoir tout arrêté parce que je me serais fait mal d'une conne façon. Enfin, qu'importe!

    Je le laissai se placer par-dessus, étant déjà allonger sur le lit, le fixant et souriant doucement en le voyant rougir. J'avais la putain d'envie de prendre son visage dans mes deux mains et de parsemé sa peau de baiser... C'était étrange de voir un mec comme lui rougir. Je ne m'y étais pas vraiment attendu la première fois que je l'avais vu virer rouge écrevisse. Mais là je m'y étais fait un peu... Il était peut-être dans le même genre de situation que moi, en ce moment à vrai dire... peut-être que le fait d'être aussi doux et attentionné lui était partiellement inconnu? Ça ne serait pas étonnant... il semblait du genre sauvage, à première vue. En plus qu'il aimait se faire mal lui-même... il ne devait pas être des plus tendre! J'aimerais bien voir cette partie de lui. Peut-être une autre fois? … Minute, pourquoi je pensais à ça, moi? Bah voilà, à mon tour de rougir comme un idiot! Pourquoi j'en venais à espéré qu'il y aurait d'autres fois? Je ne pouvais pas m'être déjà attacher à lui d'une quelconque façon... si? Ça serait complètement ridicule!

    Ce fut lorsqu'il m'embrassa de nouveau que je revins à la réalité, et je fermai de nouveau les yeux quand il parsema mon visage de baiser. Un soupire s'échappa lorsqu'il alla mordilla mon cou, en plus de lécher. Je posai une main à la base de son cou, allant caresser à la racine des cheveux, passant mes doigts entre les mèches bleutés. J'avais rouvert les yeux, le sentant détacher complètement ma chemise et déposer ses lèvres sur ma peau. Je ne pus retenir le frisson qui me parcourut tout au long où il descendit. Je me léchai les lèvres, puis recommençai à les mordiller.

    Je descendis un peu ma main qui était posé sur sa nuque, sous son chandail, caressant sa peau. J'hésitais à parler. Je ne sais pas pourquoi... ça me rendait mal à l'aise. Sans doute que c'était l'habitude qui me manquait... N'ayant jamais éprouvé d'intérêt en la matière, j'avais encore de la difficulté avec certain mot, chose, truc, expression... pensée de façon perverse ne me venait pas vraiment à l'esprit... mais là, je sentais que si je ne disais pas quelque chose bientôt... il allait tarder. Et ça, je ne voulais pas. Je n'en pouvais plus. Je voulais voir, apprendre, sentir, ressentir... Prenant mon courage à deux mains, j'ouvris un peu la bouche, le fixant en rougissant de plus belle.

    « Je-Je veux savoir... montre-moi... Donnes-moi plus... »

    Je me mordilla la lèvre de nouveau, puis continuai, la peur au ventre... et autre chose aussi.

    « Je veux te ressentir en moi, Seiji. »

    Voilà, c'était dit. Et merde pour ma pudeur!... et non sans que cela soit étonnant, je recommençai mon manège sur mes lèvres. J'avais surtout hâte de me débarrasser de mon stupide pantalon et de mon sous-vêtement. Je me sentais royalement serré et inconfortable, là...

    N'empêche que je ne mentais pas. Il était bien le premier à qui j'osais dire ça... en même temps, il était aussi le premier avec lequel j'étais aller aussi loin... et celui pour qui je ressentais une attirance physique aussi forte. Bien que j'en venais à me dire que... était-ce seulement physique? Ça me faisait peur de penser comme ça... Mais chose sûre, je ne sais pas pourquoi encore une fois... mais je voulais le garder dans ma vie, d'une quelconque façon. Que ce soit en continuant de le stalker, de le faire chier... ou autre. Je refusais de le laisser aller librement après ça! Et tant pis si je passais pour le con de dépendant à je ne sais trop quoi!


HS XD:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 8 Juil - 13:50
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


« Je-Je veux savoir... montre-moi... Donnes-moi plus... »

Sur le coup, Seiji entrouvrit la bouche, écarquillant les yeux puis fit un petit sourire. Il avait compris. Il allait lui donner le savoir, lui montrer, lui donner plus. Il comptait le faire crier, le faire gémir de plaisance. Il allait lui donner une première fois inoubliable.

« Je veux te ressentir en moi, Seiji. »

Là, ce fut la phrase qui déclencha tout. Il entrouvrit la bouche et la ferma aussitôt. Il répéta l'action plusieurs fois puis il fit un grand sourire.Il se redressa, puis fit glisser une de ses mains vers le pantalon du l'ébène et lui lança un regard. Puis doucement, d'une lenteur presque meurtrière, il le lui abaissa. Puis il émit un petit rire. Ca devait être aussi la première fois qu'il ramenait quelqu'un chez lui. Car il avait été tellement pressé, qu'il en avait oublié ses chaussures.

Alors, tout aussi doucement, le bleuté enleva la première chaussures puis la seconde et les laissa tomber. Il enleva aussi les chaussettes et fit de même en les faisant rejoindre les baskets. Puis il arriva -enfin- à lui ôter son bas. Se qu'il découvrit, encore sous le boxer, fut un beau début d'érection ne demandant qu'à respirer et à être libéré pour se montrer.

Il se pencha, passa un coup de langue dessus puis sourit avant de se redresser et d'aller embrasser l'ébène tendrement. Puis il lécha ses lèvres et demanda une nouvelle fois l'entré à sa bouche. Quand l'entrée lui fut accordée, il alla directement chercher avec sa langue, sa compagne. Il la caressa avec la sienne, dansa avec. Il étouffait des soupires de plaisir. Et pendant qu'il embrassait l'ébène, il se décala sur le coté, faisant descendre sa main vers l'érection du plus foncé et passa sa main dessus, une fois, deux fois, trois fois. Puis il passa la frontière de l'élastique, passant sa main en dessous pour aller chercher le membre dans sa main. De son autre main, il caressa son torse puis prit sa main qu'il serra.

Puis il se recula une fois à bout de souffle, déposa ses lèvres sur son front, puis fourra son nez dans ses cheveux. Il se mit, avec la main sur le membre de Keiji, à faire de lent va et vient qui l’excitait de plus en plus au fil des secondes, le faisant déglutir.

Puis il retira sa main de sous le tissu, le lui enleva, ne pouvant plus se retenir. Puis il saisit les mains du plus jeune, tira légèrement dessus pour le mettre en position assise et les guida jusqu'à son pantalon et le lui fit enlever lentement. Même lui, il se torturait d'une certaine manière en s'obligeant à aller doucement.

Quand son pantalon fut enlever, il mit les mains de Keiji sur son propre boxer, et il se bloqua. Son cœur battant à cent à l'heure dans sa poitrine. Il se savait légèrement gêné en ce moment même, mais pudique ne serait-ce même qu'un petit peu, non. C'était une première, encore une fois. Il prit une petite inspiration, et fit descendre à Keiji, en ayant ses mains sur les siennes, son boxer. Quand il fut enlever, il se mit à rougir.

Putain il était pas pudique à la base. Et là, il rougissait, était gêné et... était pudique un rien. Il fit un nouveau petit sourire, à peine visible.

Puis il s'assit aussi sur le matelas, passant les jambes du nageur au dessus des siennes de part et d'autre de ses hanches. Puis il se serra un peu à Keiji, entourant d'un bras sa taille et s'aidant de son autre bras pour le mettre sur ses cuisses.

En quelques secondes, sa respiration c'était accélérée considérablement. Il leva les yeux vers ceux de l'ébène et passa une main sur sa nuque avant de la faire glisser sur sa joue et de se mettre droit afin de pouvoir l'embrasser. Avec son autre main, il la posa sur la cuisse de son camarade de classe, la lui caressa doucement avant, de mettre sa main dans le bas de son dos et de la faire glisser plus bas.
Il se pencha juste un peu, embrassant le haut du torse du plus jeune, puis alla de nouveau mordiller son cou.

A chaque mouvement, aussi petit soit-il, sa virilité, bien dressée, se frottait contre celle de Keiji, arrachant à Seiji des grognements, des soupires et de temps en temps, un petit gémissement qu'il étouffait en mordant plus ou moins fort l'épaule de son.. futur amant ?
Cette pensée lui arracha un petit sourire puis un petit rire qui se coupa vite par un grognement.

Après se qu'il croyait être une éternité, il rapprocha encore plus son bassin de celui contre qui il était, faisant se frotter leur virilité.

Putain c'était bon. Ca, Seiji n'allait pas dire le contraire. Mais d'une certaine façon, c'était une vraie torture.

« Prêt ? » lâcha-t-il après avoir esquisser un léger sourire et d'avoir une nouvelle fois mordiller le cou de Keiji.


RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 8 Juil - 16:59
Invité
« Invité »
avatar


    Il avait l'air surpris... Je me demandais si c'était parce qu'il était choqué ou... il ne s'y attendait juste pas, peut-être? Sa réaction me faisait un peu penser à celle d'un poisson... ouvre la bouche, ferme, ouvre, ferme... pour qu'il finisse par se décider à sourire. Je fis de même, relevant un peu la tête pour voir ce qu'il faisait maintenant. Il avait commencé à faire descendre mon pantalon, lentement... trop lentement, merde! Je grommelai un peu, impatient... il le faisait exprès, c'était certain! Et là... il riait. Nan mais oh! Oh... stupide comme j'étais, j'avais oublié de retirer mes chaussures... pas très pratique quand faut se déshabiller... c'était pour ça qu'il avait rigoler? M'enfin... je continuai de le fixer, maintenant qu'il retirait mes baskets tout aussi lentement, les envoyant sur le sol. Mon pantalon alla finalement rejoindre les chaussures, faisant de même avec les chaussettes. Je laissai retomber ma tête vers l'arrière, cachant mes rougeurs à son regard... et me crispai lorsqu'il passa sa langue sur mon membre toujours dissimuler sous le boxer... enfin. Dissimuler était un bien grand mot, puisque ça ne cachait rien de mon excitation! C'était bien ça qui m'avait fait rougir. Si je devais compter le nombre de fois où mes joues avaient prit cette couleur rouge... je crois que j'en perdrais le compte.

    Je fus pourtant bien forcé de montrer mon visage lorsqu'il se releva, revenant vers ma tête et m'embrassant. Ma main qui se trouvait jusque là sur son dos glissa sur son bras, s'y accrochant un peu, pour finalement tomber sur le matelas. Mes yeux s'était fermé de contentement, frissonnant lorsque sa langue lécha mes lèvres, pour ensuite demander l'accès et faire un ballet avec la mienne. Mon souffle s'accéléra un peu lorsqu'il se décala, sa main descendant sur la preuve de mon désir, alors qu'il passait finalement sous le boxer pour le prendre en main. Je me figeai, troublé de cette sensation d'une main inconnue qui me touchait. Je poussai un soupire étouffé par notre baiser, en plus de commencer à manquer de souffle. Son autre main passa sur mon torse à découvert, allant finalement serrer ma main dans la sienne. Mes doigts se serrèrent automatiquement sur sa main, coupant le baiser lorsqu'il se recula et posa ses lèvres contre mon front, son nez allant dans mes cheveux pas la suite. À peine eus-je le temps de reprendre un peu mon souffle qu'il commença à bouger sa main sur mon membre. Fort heureusement que je n'étais pas précoce, hein. Je me voyais mal me libérer maintenant alors que ça ne venait que de commencer... nan, j'avais plus de résistance que ça...

    Je poussai un petit soupire, qui se transforma en plainte lorsqu'il retira sa main, saisissant mon autre main libre pour me tirer et me mettre de façon à ce que je sois assis. Je lui jetai un petit regard intrigué, tandis qu'il guidait mes mains vers son pantalon, me guidant pour que je le fasse descendre, ce que je fis. Il y allait lentement... merde, c'était de la torture, tout ça!

    Ce fut ensuite le tour du boxer, bien que Seiji sembla bloquer un moment avant de se décider à le retirer. Je lui jetai de nouveau un petit coup d’œil, ayant baisser les yeux vers le bas pendant que j'enlevais, avec son aide, son sous-vêtement... bien que j'avais détourné le regard, gêné, de petite rougeur apparaissant sur mes joues. Je n'osais pas regarder de nouveau vers le bas, mordillant ma lèvre inférieur, tic de nervosité extrême. Je le suivis des yeux quand il s'assit sur le matelas, et me laissai faire lorsqu'il passa mes jambes de part en part de ses hanches, mes jambes désormais au-dessus des siennes. Son bras maintenant passé derrière ma taille me ramena vers lui, étant maintenant sur ses cuisses. Une bouffée de chaleur me traversa, me donnant un peu le tournit... mais la sensation se révéla finalement agréable. C'était simplement... la peur. L'inconnu... je m'en rapprochais à grand pas... Je déglutis, mon souffle étant bien plus saccadé que quelques minutes plus tôt.

    Je penchai un peu la tête de sorte à pouvoir le fixer, maintenant que j'étais un peu plus surélevé, et je fermai les yeux quand sa main passa sur mon cou, puis ma joue, et qu'il vint m'embrasser par la suite. Je me calmai un peu, mes inquiétudes partant un peu avec ce geste que je connaissais dorénavant assez bien. Sa main sur ma cuisse me procura un léger frisson, alors qu'elle se déplaçait vers l'arrière, descendant vers le bas. J'émis un petit gémissement quand il embrassa ma peau, puis retourna mordiller mon cou. Mais ce n'était pas la seule raison pour laquelle j'avais gémis... Mon membre se frottant contre le sien m'arrachait de petite plainte, et je n'arrivais plus à les étouffer, comparativement à Seiji qui me mordait pour étouffer les siennes. Je poussai un petit soupire encore plus long que tout les autres quand il rapprocha nos bassins, accentuant le contact de nos virilités. Mes mains se trouvant au niveau de ses hanches se crispèrent un peu sur sa peau... je commençais à être à bout. Mon corps en réclamait de plus en plus... sans compter des chaleurs qui me traversait.

    « Prêt ? »

    Prêt... je ne sais pas si je le serais un jour... enfin, si... mais ça m’effrayait quand même. Mais, chose étonnante... j'avais bien moins peur que ce à quoi je m'étais attendu. Déjà, il avait été attentionné jusque-là... fallait juste espéré qu'il tiendrait jusqu'au bout... J'avais déjà le pressentiment que je ne m'en sortirait pas sans avoir le mal de cul qui va avec... heureusement que je séchais les pratiques de basket, parfois! Ça ne ferait pas bizarre le lendemain...

    « Oui... je crois... »

    J'aurais voulu mettre plus d'assurance dans mon ton de voix... mais en plus de gémir à chaque fois que je le frôlais, j'avais aussi la nervosité qui prenait le pas sur ma confiance... Mais, pour affirmer mes dire, d'une certaine façon, je posai un léger baiser sur son front, puis me reculai, plantant mon regard dans le sien. Juste regarder ses yeux me donnait super chaud... et voulais qu'il me prenne. Là, maintenant... alors au diable mes peurs!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Lun 8 Juil - 21:52
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


« Oui... je crois... »

Sa voix, elle n'était pas assurée, hésitante avec une teinte de peur. Ce fait fit froncer les sourcils au bleuté qui grogna en même temps que l'ébène gémissait, lorsque son désir se frotta au sien. Puis Keiji déposa ses lèvres sur son front, comme lui l'avait fait avant. Le plus grand entrouvrit alors la bouche, lâchant un soupire et resserrant sa prise autour de la taille de Kei'.

Puis il se recula, plantant son regard de celui sur qui il était assit, Keiji le fixant et Seiji ne sachant détacher son regard du sien. Il avait des yeux magnifiques. Ca, il le nierait pas. En fait, tout chez l'ébène était magnifique. Sa musculature, son caractère merdique, son odeur, sa peau, sa douceur, son tempérament. Tout, absolument tout !

Seiji prit une petite bouffée d'air, déposa ses lèvres sur celle du plus petit dans un geste rapide et léger avant de retourner dans son cou. Il crispa sa mâchoire. Sa main qui était descendue remonta le long de la colonne vertébrale pour redescendre et se mettre sur la cuisse. Le basketteur leva sa main tout en se reculant et montra sa main avant de chuchoter qu'il allait lui montrer comment... lubrifier des doigts. C'était bizarre, montrer ça alors que lui avait apprit sur le tas lors de son premier rapport sexuel qui avait été, soit disant passant, affreuse.

Il mit alors un premier doigt en bouche, enroulant sa langue autour, le suçotant et l'enleva. Le deuxième eut droit au même traitement ainsi que son troisième doigt. Il prit alors la main de Keiji qu'il mit devant son visage. Dès qu'il eut commencé à faire ça, toute sa « pudeur » qu'il avait ressentie quelques instant avant avait disparue. Il mit alors un doigt de l'ébène dans sa bouche, lui faisant le même traitement qu'à ses propres doigts.

Qu'il il arrêta, il le retira et fit de nouveau descendre sa main vers les fesses du plus jeune qui fut vite suivie de la deuxième qui avait quittée la taille de celui-ci. Il chuchota alors à Keiji, que si ça n'allait pas, qu'il le dise et qu'il arrêterait alors. Bon d'un côté, il risquait à tout moment de péter un plomb si on osait lui dire d'arrêter alors qu'il est si prêt du but.

Doucement, il suréleva un peu ses jambes tout en écartant légèrement les fesses de l'ébène et de présenter à l'entré de son intimité un premier doigt. Doigt qui titilla quelques secondes l'entrée en question avant d'entrer aussi doucement que possible pour ne pas faire mal à Keiji.

La respiration du bleuté s'était accélérée, sa mâchoire se crispant de nouveau. Il fixa le plus petit avant de l'embrasser comme pour le distraire quand il commença à faire bouger son premier doigt qui fut rejoint par un deuxième une ou deux minutes plus tard. Le troisième ne tardant pas à suivre. Et là, il le savait. C'était le dernier qui avait toujours l'effet de faire savoir si oui ou non, il aimait cette sensation d'intrusion.
Lui, il se souvenait de sa réaction stupide et rageuse lors de sa première fois. Mais il fallait dire que le con qui l'avait sauter était bourré et brute à souhait. Mais bordel il avait quinze ans à cet époque.

Après un moment, il retira ses doigts quand il lui sembla que le nageur était suffisamment détendu. Il suréleva un peu plus ses jambes, remettant son bras autour de la taille, levant l'ébène par la même occasion. Il déplia un peu ses jambes, se mettant à l'aise.

Bon, c'est maintenant que tout commençait pour de bon. Il appréhendait déjà la réaction que pouvait avoir le plus foncé. Elle pouvait être violente, brutale ou au contraire, il pouvait s'agripper à lui ou juste fermer les yeux comme si ça allait faire disparaître la douleur.

Il présenta alors son sexe, bien dressé à l'entré de l'intimité de Keiji. Il retint sa respiration, faisant descendre de plus en plus l'ébène dessus alors que lui, il levait le bassin. Quand son bassin entra en contact avec le postérieur de l'ébène, il attendit, serrant d'avantage celui-ci contre lui, sentant son cœur cogner contre sa poitrine.. A moins que ce soit son cœur à lui. Il plongea sa tête dans le creux de son cou, mordillant une nouvelle fois.

Putain c'était bon. C'était la première fois qu'une sensation de délivrance s'offrait à lui comme ça. Il se sentait déjà libre rien qu'à l'avoir pénétrer. Ca serait quoi part après ?
Après la torture, le réconfort et de plaisir puis le repos. Et là, il était au moment de réconfort et de plaisir. Il espérait juste que le moins âgé apprécie autant que lui.


RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mar 9 Juil - 1:15
Invité
« Invité »
avatar



    En ce moment, tout ce que je parvenais à entendre, c'était le battement fou de mon cœur. Je ne parvenait pas à détourner mon attention de son visage... il m'hypnotisait, carrément. Qui l'eut cru, en fait? Moi le mec qui n'était jamais intéressé par personne... Je me demandais si ça pouvait être considéré comme ce que les gens appelaient un... un quoi déjà? Un coup de foudre, je crois? D'un côté, je trouvais ça ridicule... mais ça pourrait expliquer mes soudaines envies et cette attirance bizarre que j'avais pour Seiji. J'avais eu raison de penser, ce matin, que la journée allait être intéressante... mais de la à croire que ça se finirait dans mon lit... et bien, je n'étais pas allé jusqu'à penser à ça. La vie était imprévisible, à certain moment...

    Je fus un peu déçu du baiser qui ne dura pas longtemps, qui s'était fait volatile, bien que je devinais qu'il y avait une raison derrière ça. Je ne tardai pas à la connaître, après qu'il eut passé sa main dans mon dos... pour se mettre sur ma cuisse. Il s'était reculé, levant sa main, que je fixai un moment avant de le regarder dans les yeux, curieux. Je rougis à ce qu'il dit en un murmure, ne détournant pourtant pas le regard cette fois-ci. Non... je devais... mettre ma gêne de côté. Jusqu'au bout. Affronter ma nervosité... Et puis si je voulais apprendre un jour fallait comment quelque part, non?
    Je regardai sa main, qu'il mena à sa bouche, humidifiant ses doigts. Quand il se saisit de ma main, j'eus un petit sursaut, mes joues se colorant d'un rouge écrevisse. La sensation était assez... inhabituelle. J'avais l'habitude de me lécher les doigts quand je me tachais de sauce, ou quand je mangeais des chips, ou d'autre truc dans ce genre là. Mais là, du au fait que c'était Seiji qui le faisait... ça me déstabilisait. Même si je retenais la façon de faire, je restais troublé quelque peu.

    Il finit par arrêter, retirant ma main, et je déglutis en sentant sa main descendre, allant vers mes fesses, sont autre main faisant le même chemin. J'hochai doucement la tête lorsqu'il me dit de lui dire si quelque chose n'allait pas. Je ne comptais pas arrêter, moi! Même si je finissais par avoir mal, je voulais voir! Et par-dessus tout, oui, tout ce que je voulais, là, maintenant, c'était lui. Rien d'autres!

    Me sortant de mes pensées possessives, je me sentis un peu surélevé, en comparaison à il y a quelques secondes, et je ressentis son dos autour de mon entrée, puis finissant par entrée lentement. Je me crispai, les dent soudainement serrés. Ce n'était pas de douleur... C'était seulement la surprise. C'était, pour l'instant, assez désagréable... Un corps étranger qui était rentré et qui me dérangeait plus qu'autre chose pour l'instant. Je poussai un petit grognement, qui fut étouffé par le baiser du bleuté, me distrayant de mon inconfort. Inconfort qui augmenta encore un peu quand son doigt bougea, et qu'il fut rejoint par le deuxième au bout d'un moment. Je me forçai au calme, tentant de respirer normalement, et non par saccade. Quand le troisième entra, j'étouffai un gémissement mêler de douleur et de plaisir, hésitant à savoir si j'aimais... ou si c'était le contraire. Hmm... non, je ne détestais pas. C'était bizarre... très bizarre. Désagréable aux premiers abords... mais c'était aussi la première fois que j'allais aussi loin... alors autant continuer. Faire marche arrière était une idée qui ne me traversait même pas l'esprit, en ce moment. Même que j'avais réussis à me détendre, chose surprenante.

    Lorsqu'il retira ses doigts je me sentis... vide. Comme s'il me manquait quelque chose de vital. Je serrai un peu les lèvres, le laissant me placer, posant mes mains sur ses épaules pour simplement avoir quelque chose à serrer. Je compris  alors que c'était maintenant que ça allait se passer. Je fus finalement placé directement au-dessus de sa virilité, la sentant contre mon intimité. Des doigts... je voulais bien croire... mais... mais ça ne pourrait jamais rentrer?! C'était fou! Et... Et pourtant je descendait encore un peu, lui, relevant le bassin. Mon cœur semblait prêt à quitter ma poitrine. Je sentais aussi celui de Seiji battre à tout allure, puisque j'étais maintenant bien coller à lui.
    Je devais me forcer à respirer de façon plus ou moins contrôler, anticipant déjà la douleur que j'allais bientôt ressentir. J'eus un léger frémissement lorsqu'il mordilla mon cou, mais je gémis bien plus fort lorsqu'il fus complètement entré en moi. Mes mains s'étaient crispées sur ses épaules par le fait même, les serrant comme si ma vie en dépendait. Je cessai de respirer pendant un court moment... repris mon souffle par la suite... mais ce ne fut que pour respirer par saccade. Merde... ça faisait mal! Je ne me rappelais pas avoir eut un jour aussi mal que cela à cet endroit-là!

    Je descendis finalement mes mains, les passant sous les siens, entourant son torse pour mieux me coller à lui. Je me sentais comme un naufragé s'accrochant à sa bouée de sauvetage... je me sentais pitoyable. Et pourtant... plus les secondes s'égrainaient, et plus je m'y habituais... et plus je finissais pas trouvé la sensation plaisante. Bon... encore là, c'était si on oubliait la chaleur plus où moins agréables dû au fait que mon derrière se faisait ouvrir autant pour la première fois. Les yeux fermés, je me serrai encore un peu plus à lui, lâchant un grognement qui se transforma finalement en un gémissement étouffé.

    Mais outre cette brûlure qui me déchirait le derrière, je me sentais... bien. Apaisé. En même temps, la douleur, j'y étais habitué... fort heureusement. Mais celle-là était bien différente... et j'en retirais un certain plaisir... pour le moment, assez bref, puisque je me concentrais surtout à l'oublier. Mais j'avais Seiji en moi, c'était tout ce qui m'importait. Au diable la douleur, au diable la moralité... et au diable mal de cul que j'allais avoir.

    « Sei... Seiji... Hmm...»

    C'était plus fort que moi. J’éprouvais le besoin de dire son nom. Un réconfort que je devais absolument chercher. Je me redressai un peu, desserrant ma prise que j'exerçais, sans pour autant le lâcher. Je plantai mon regard dans le sien, rassuré. Ma respiration sifflante, précipité, mon visage rougit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mar 9 Juil - 11:41
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


« Sei... Seiji... Hmm...»

L'ébène s'était collé à lui, passant ses bras autour de son buste alors que Seiji entrait en lui doucement. Lui même grimaça tellement il était étroit. C'était un supplice, une douce torture. Quand enfin, il fut complètement dans Keiji, il soupira d'aisance.  La respiration saccadée du plus jeune se calmant légèrement. A la fin, son grognement était devenu un gémissement. Ce qui avait fait sourire le plus clair des deux. Puis il s'était redressé, plantant son regard océan dans celui saphir du bleuté. Lui même n'arrivait pas à décrocher ses yeux des siens. Il se lécha les lèvres  puis celle  de son camarade de classe avant de l'embrasser un peu plus sauvagement que les fois précédentes.

Son self-contrôle était presque terminé. Il était à bout. Il voulait le prendre sauvagement, l'entendre crier son nom, voir même l'entendre le supplier d'arrêter. Mais de l'autre côté, il voulait être doux. Faire découvrir cette sensation de plaisir intense que toutes personnes pouvaient au moins ressentir une fois lors de rapports sexuels. Il était donc partagé entre sa nature habituelle qui consistait à faire mal et à être sauvage, et cette nouvelle sensation qu'il voulait faire découvrir à Keiji consistant à lui faire l'amour... en douceur et lui faire découvrir le plaisir de cet acte. A dire vrai, il était un peu perdu, ne sachant pas lui même pourquoi il avait de telle réaction. En temps normal, il s'en serrait foutu que ce soit sa première fois. Et là non, il ne s'en fichait pas. Il était même étrangement câlin et doux. De toute façon, après il partirait et ne croiserait plus l'ébène qu'au lycée. Et étrangement, cette pensé serra son cœur, lui arrachant une grimace puis un grognement de frustration.

Non non non. Il voulait pas partir comme ça. Il se sentait trop bien pour se barrer comme ça. Il ne pouvait pas partir en un claquement de doigt. Doucement et surtout très lentement, après avoir prit une énième bouffée d'air, il fit son premier coup de bassin qui lui arracha un grognement de satisfaction. Mais aussitôt, il s'arrêta pour lancer un coup d’œil au moins expérimenté des deux. Dès qu'il eut posé ses yeux sur lui, il ne réussit pas à s'empêcher de sourire avant de glisser une de ses mains vers son visage puis sur sa nuque et de capturer de nouveau ses lèvres.

De son autre main, il la fit glisser le long de la taille de l'ébène et lui caressa le côté doucement et tendrement. Avec sa langue, il lécha les lèvres de se qu'il pouvait maintenant appeler, son amant. Puis il demanda une nouvelle fois l'entré à sa bouche. Bouche qui lui laissa directement l’accès. Son muscle alla alors cajolé sa jumelle. Puis il approfondit légèrement, en penchant la tête sur le coté.

C'était dingue. C'était la première fois qu'il ressentait une chaleur aussi douce l'envahir. Qu'il se sentait si bien. Qu'il ne pouvait quitter quelqu'un des yeux sans avoir envie de le regarder à nouveau directement après. Qu'il avait presque besoin de sentir son odeur ou sa peau sous ses doigts. Il avait même l'étrange envie de lui faire découvrir cette part d'ombre qu'il avait en lui. Cette part consistant, pendant ses moments de faiblesse, à se faire lui même mal. Il avait tant besoin de sa mère. Pourrait-il compter sur l'ébène ? Lui faire confiance ? Lui faire découvrir son univers ombrageux ? Ou au contraire, devait-il se méfier de lui, cacher jusqu'à la plus petite parcelle de méchanceté à Keiji ? Il n'en savait rien. Il était totalement perdu. Il était en ce moment même perdu dans l'inconnu.

Quand il sorti de ses pensés, il était entre le bouleversement et la crainte. Il se sentait bouleversé pour une raison inconnue. Et craintif pour une raison toute aussi inconnue. Et pour cacher ce trouble, il fourra une nouvelle fois sa tête dans le creux du cou du plus foncé. Sa respiration entrecoupée de soubresauts. Il Serra l'ébène un peu plus puis se repris. Putain il ne se savait pas si... émotif ? Même d'une quelconque manière. Il était d'habitude ainsi que quand il était vraiment perdu et qu'il repensait à sa défunte mère.

Après un moment, il donna un deuxième coup de bassin. Puis il commença à les enchaîner, grognant, soupirant, gémissant le plus bas possible. Il ne voulait pas s'entendre. C'était Keiji qu'il voulait entendre gémir, soupirer et grogner. Et plus il donnait des coups de bassin, plus il accentuait brutalement le contact de ses hanches avec le derrière du plus petit. Quand il se sentit un peu calmer,  en même temps qu'il se dégageait et s'enfonçait dans l'intimité du plus jeune, il se mit à lui mordiller le cou, le suçoter. Puis déposa une petite chaîne de baisers doux sur la mâchoire de celui-ci avant de mordiller encore une fois puis d'aller chercher ses lèvres. Il fini par mordiller la lèvre inférieur de Kei'.

Doucement, il se laissait aller dans les abysses du plaisir. Il se laissait aller de plus en plus. Grognant, soupirant d'aise. Resserrant d'avantage sa prise autour de la taille du nageur et donnant d'avantage de coups de bassin  à celui-ci. Il ressentait de plus en plus de plaisir. Et il remercia avec le peu de lucidité qu'il lui restait, Keiji de le tenir aussi. Sinon, il se serait laisser aller en arrière, bien qu'il ne le veuille pas spécialement. Il préférait rester contre le corps chaud et doux de son amant.

Amant. Il avait toujours trouvé ce mot bizarre quand il couchait avec des personnes rien qu'une fois. Et là, il trouvait que ça collait parfaitement avec lui. Ce jeune basketteur de sa classe. Ce jeune nageur à qui il faisait vivre sa première expérience sexuelle. C'était bizarre de penser comme ça. Mais il avait eu le temps de réfléchir. Il le voulait et ferait tout pour l'avoir. Il le garderait auprès de lui. Il irait jusqu'à le stalker si il le fallait.  Il voulait faire de ce jeune inexpérimenté son... amant ? Son copain ?

Foutu coup de foudre à la con. Il le changeait complètement du jour au lendemain... ou en tout cas, il ne lui avait fallut que quelques heures seulement pour changer du tout au tout. Pour passer du vent nord au vent sud. Pour passer du froid au chaud. C'était... bizarre et agréable, mais ça lui était complètement inconnu. Et d'une certaine façon, ça lui faisait peur. Il savait maintenant pourquoi le plus jeune avait peur de l'inconnu. Ils étaient baigné dedans à l'instant même.

« Kei... Keiji... »

Son souffle était court, entrecoupé, rapide. Il aurait bien continué sa phrase, mais son état ne lui permettait pas. Il était comme en transe. Mais quel effet ce type lui faisait donc ? Il était perdu, mais alors là, totalement perdu !
=D:
 
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mar 9 Juil - 14:53
Invité
« Invité »
avatar


    Mes yeux le fixait toujours, incapable de se détourner. Même lorsqu'il se lécha les lèvres, je n'y portai pas attention plus que ça... je savais seulement qu'il l'avait fait, sans avoir regarder. Je fermai les yeux quand il passa sa langue sur mes lèvres, puis qu'il vint m'embrasser un peu plus brusquement que les autres fois. Cela ne me dérangeait guère, même que ça me permettait d'évacuer un peu ma nervosité du moment, d'oublier un peu que j'avais le derrière en feu. Pourtant, le souffle court, je dû arrêter, respirant de façon assez saccadé. J'hoquetai lorsqu'il donna un premier coup, tremblant de peur et peut-être un peu de douleur aussi, qui sait...

    Il s'arrêta, et je lui jetai un coup d’œil intrigué. Je tentai de lui rendre son sourire, mais ça se termina plutôt en grimace, sa main se posant sur mon visage et allant vers ma nuque, jusqu'à ce qu'il ne m'embrasse de nouveau. Comment pouvait-on ressentir autant d'émotion simultané? Je n'étais pas un enfant de cœur, pourtant! Les émotions, je n'en avais que très peu! Et pourtant, là... j'avais peur, j'étais nerveux... j'avais envie de pleurer comme un imbécile parce que je n'arrivais pas à savoir si ce que je ressentais était bon ou horrible. Douleur et plaisir se mélangeait trop aisément, m'empêchant de les départager. Me sortant de mes pensées, je sentis son autre main glissé sur ma taille, la caressant avec tendresse. Ça aussi c'était troublant... de voir un mec comme Seiji aussi doux... je me demandais seulement si c'était parce que c'était moi et ma première fois... il ne me semblait pas de ce genre de personne à faire attention aux autres, pourtant... peut-être que je pourrais lui demander... eumh... nan, peut-être pas. Est-ce que c'était le genre de chose qu'on pouvait demander à un mec?

    Sa langue lécha de nouveau mes lèvres, demandant à entrer une nouvelle fois, ce que je lui accordai. Je lui rendis ses caresses, en quémander plus et fut heureux lorsqu'il approfondit le baiser lui-même, en venant même à oublier mes élancement... autant que cela était possible. Je les sentais toujours, mais je me changeais les idées de place. Je poussai finalement un petit soupire de contentement, commençant à me sentir un peu mieux déjà. Je m'habituais à sa présence en moi. Toutefois, la brûlure était encore un peu là, bien sûr, mais au moins, elle était supportable.

    Le baiser fut rompu lorsqu'il alla planquer sa tête dans mon cou, me laissant reprendre ma respiration qui s'était de nouveau accéléré. Seiji me serra contre lui encore un peu plus qu'il y a un moment, et je resserrai mes bras autour de lui, ressentant sa chaleur au travers de son vêtement. Vêtement que je serrai brusquement entre mes doigts lorsqu'il commença à bouger sérieusement. J'avais sursauté au deuxième, ne m'y étant pas attendu... enfin, si un peu, c'était le but de l'acte, mais comme il avait arrêté, ça m'était... sorti de l'esprit? Bref, un truc du genre...

    J'aurais bien aimé étouffé mes bruits, mais... je n'y parvins pas. Au lieu de quoi, je lâchai de petit cri, entre-coupé par des gémissements de plaisir. Je me mordillai brusquement la lèvre inférieur, étouffant un grognement. Mes jambes se resserrèrent un peu contre ses hanches, de plus en plus, au fur et à mesure que le plaisir montait en moi. Mes mains se crispèrent, le sentant aller et venir dans mon intérieur. Mes lèvres se décollèrent d'elle-même, sans que je ne puisse les contrôler, lâchant un soupire qui ne se termina même pas, mais qui se continua plutôt en un cri un peu plus fort. Mes réactions s'accentuèrent alors qu'il mordilla et suçota mon cou. Je lâchai de petit soupire, gémissant au travers de ceux-ci, jusqu'à ce que ses lèvres viennent de nouveau se poser sur les miennes, et qu'il me mordilla la lèvre inférieur.

    Chaud... putain, j'avais chaud! Mais je me sentais tellement bien... J'aurais bien aimé resté comme ça éternellement. Ressentir ce que je ressentais en ce moment. J'avais la nette impression que je ne pourrais pas oublié tout ça de si tôt... J'en venais même à espéré qu'il ne s’enfuirait pas par la suite. Je voulais le serrer contre moi, ressentir sa présence, son souffle, ses baiser dans mon cou... je voulais qu'il continue de mordre et de lécher. Je voulais en découvrir encore plus... Je ne le laisserais pas partir aussi facilement.

    Je m'accrochais à lui comme un koala, cherchant à ressentir encore plus de sensation, de plaisir. Ma douleur était parti... enfin, non, mais je ne la ressentais plus. Elle avait complètement été remplacer par le plaisir. Mes gémissements n'étaient désormais que contentement et satisfaction. À chaque fois que je grognais, du moins tenter, cela se terminait en un espèce de roucoulement bizarre... un mélange entre grognement et gémissement.

    Je ne parvenais plus à pensée de façon cohérente. Ses coups de bassin me mettaient complètement hors de moi. Je ne savais pas combien de temps j'allais tenir encore...

    « Kei... Keiji... »

    L'entendre prononcer mon nom ainsi me surpris un peu, mais j'étirai un sourire... un vrai, cette fois. Pas une grimace dû à la douleur. Un petit sourire, certes, mais un véritable. Je me penchai un peu sur son visage, au niveau de l'oreille, resserrant mes bras autour de son buste, respirant difficilement.

    « C'est... trop bon... »

    Et ce, dit en un murmure, entre-coupé de gémissement incontrôlable. J'aurais bien voulu bouger un peu, mais il me semblait que j'étais... figé. Seul mes bras me répondaient. Je ne me rappelais pas avoir un jour autant gémit de toute ma vie! Pas même quand je me blessais comme un con... ma gorge était en feu. Je reculai un peu ma tête, le fixant un moment, avant d'aller cueillir ses lèvres dans un long baiser et, me surprenant moi-même, je le renforcis, le rendant plus vigoureux encore. Je devais éteindre ce feu qui me consumait entièrement. Mais ce plaisir que je ressentais, je n'avais pas envie qu'il se finisse rapidement. Je craignais de ne plus pouvoir le serrer contre moi... j'avais peur de la suite, bien que je tentais de vivre au moment présent.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mar 9 Juil - 19:45
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


« C'est... trop bon... »

Il s'était penché vers lui, allant murmurer à son oreille qu'il trouvait ça bon. Il avait été jusqu'à employer le terme : C'est trop bon. Et le tout, souffler d'une façon qui excita d'avantage Seiji qui émit un grognement  Il recula la tête, fixant le plus grand avant de poser ses lèvres sur les siennes. Le bleuté écarquilla les yeux avant de les fermer, sentant qu'il voulait approfondir le contacte. Il le laissa donc faire, appréciant fort son touché.

Il n'avait pas envie, il ne voulait pas que ce moment chaud et doux se termine. Il était encore indécis sur la suite des événements. Allait-il partir comme-ci de rien n'était ou allait-il rester ici, dans cette chambre de cette maison luxueuse et se blottir ou encore prendre dans ses bras l'ébène ?
Il mit fin à l'initiative de celui-ci, à court de souffle. Il mit sa main sur sa joue, et avec son pouce, il dessina ses lèvres. Sa respiration saccadée, il souffla, essayant de se calmer.

Il voulait plus, là, maintenant. Il voulait être plus souvent. Il voulait le faire crier d’avantage. Il voulait qu'il le supplie soit d'arrêter à cause de la douleur lancinante, ou de continuer car il voulait plus. Il voulait lui faire visiter chaque coins et recoins de cette chambre. L'embrasser, le mordre, le suçoter, le mordiller et le lécher.

Il voulait entendre ces trois petits mots. Ces sept lettres et cette apostrophe. Cette petite phrase. Il le voulait. Et pourtant, il en avait peur. Car si il le lui disait, et qu'il répondait positivement, sa libertés serait prise. Il serait emprisonné. Attacher au sol, mit en cage. Mais il le désirait tant. Jamais il n'avait désiré quelqu'un ainsi. C'était une première. La première fois qu'il ressentait cette douce chaleur inconnue et qui lui paraissait pourtant familière. C'était une torture pure et simple !

« Kei.. Keiji … j-je.. »

Décidément, il n'y arrivait pas. Il ne savait pas terminer ses phrases. Il avait essayé de lui dire,  de lui dire de rester à ses côtés.. De ne pas le laisser. Qu'il se sentait bien, là, à ses côtés. Mais non. Comme un con, il ne savait dire que son prénom.

Il continuait ses coups de bassin avant de replier ses jambes. Une vers la droite, l'autre vers la gauche. Il suréleva de nouveau Keiji, se retirant de son intimité et le coucha sur le matelas. Il se pencha au dessus, déposant une nouvelle fois ses lèvres sur son front puis descendit jusque sa tempe qu'il embrassa. Puis il leva le bassin de l'ébène, lui écartant un peu plus les jambes et présenta une nouvelle fois son sexe à son entré. Il fixa le visage rougit du plus jeune puis ni une ni deux, il entra de nouveau en lui avant de le surplomber, tenant une de ses jambes dans sa main et se servant de son bras comme appui.

Il attendit quelques secondes, puis il commença de nouveau à bouger. Donnant des coups de bassin lent et doux avant d'accélérer et de finir par être de plus en plus brutal. Il se laissa contre l'ébène, en profitant pour l'embrasser de plus belle, et le mordit par la suite au niveau de l'épaule.
Putain y avait rien à dire, il se sentait bien là.

Il grognait, soupirait et gémissait. Son plaisir s’accentuant de plus en plus. Donnant des coups de rein de plus en plus fort. Cette chaleur qui ne cessait de grandir en lui et de le consumer le brûlait.

Puis Seiji se redressa après avoir encore embrasser une nouvelle fois le nageur. Et tout en tenant la jambe d'où il fit glisser sa main sous le bassin de Keiji, de son autre main, il saisit le sexe de celui-ci, exerçant de doux va et vient. Il le sentait. Lui comme  son camarade de classe ne tiendraient plus longtemps. Il voulait encore entendre son nom crier ou dans un gémissement. Alors que lui, il émettait des grognements et des soupires de contentement de plus en plus audible.

Putain il voulait lui demander pourquoi il ressentait ça. Il était perdu. Sa mère, avant sa mort, ne lui avait pas expliqué ce genre de sensation. Et son père avait été trop con et trop pourri pour le lui expliquer. Et il ne fallait pas compter sur son aîné qui l'aurait remballer.
Bien vite, ses grognements et ses soupires devinrent des gémissements qu'il ne pouvait plus contenir. Essayant tant bien que mal d'articuler le prénom de son amant. Il essayait, mais n'y arrivait pas. Ca devenait de plus en plus difficile de prononcer un mot. Et le seul mot qu'il arriva à prononcer, ce fut : Aime. Après, sa voix resta bloquée dans sa gorge.

Putain Keiji pouvait maintenant interpréter ce mot comme il le voulait. Et ça, c'était la merde !
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mar 9 Juil - 23:12
Invité
« Invité »
avatar


    Le baiser mit fin lorsque nous fûmes tous deux à bout de souffle, bien que ce soit lui qui le rompit. Je m’efforçai donc à calmer ma respiration, fixant son visage essoufflé alors qu'il passait son pouce sur mes lèvres. L'envie de le mordiller était là, sauf que je ne parvenais plus à bouger. Pétrifié sur place en le regardant, incapable de détourner mon regard... n'osant pas le faire, surtout. Tout ce que je voulais, c'était l'avoir dans mon champ de vision. J'aurais pu continuer de le fixer comme ça longtemps, si ce n'est lorsqu'il parla, et que j'arquai un peu le sourcil.

    « Kei.. Keiji … j-je.. »

    Je...? Je quoi? Il n'allait pas me faire le coup du mec qui... termine pas ses phrases? Non! Je voulais savoir la suite! J'avais le droit, non? J'en avais le droit, oui! Il devait me dire ce qu'il avait voulu dire! C'était... une obligation. Quoi que... et si ce qu'il voulait me dire était un truc qui me déplairait? Genre que... il regrettait? Bon, oui ça serait con... ça serait pas du tout le moment non plus. Il aurait pu choisir à la fin de dire ça. Alors... je quoi?! Je te déteste! Y'avait plusieurs choix, bordel de merde! J’espérais que ce n'était rien dans ce genre là... je crois que je péterais un câble.
    Et, bien évidemment, en pensant à tout ça comme un con, je continuais de gémir, grognant par moment, ne demandant qu'à en avoir plus.

    Pourtant, au bout d'un moment, il me releva, se retirant. Je grommelai, mécontent, mais le laissais me coucher sur le matelas. J'allais bien voir... ça serait étonnant qu'il stop tout maintenant. Je ne le supporterait pas, surtout...! Je fermai un peu les yeux quand il posa un baiser sur mon front, puis vers ma tempe. Je sursautai légèrement lorsqu'il me releva le bassin en plus de m'écarter les jambes. Je n'opposai aucune résistance, bien qu'un peu gêné de cette nouvelle position. Je ne sais pas pourquoi... ma pudeur refusait de me quitter, malgré le fait qu'il m'avait déjà vu au complet, maintenant. Je ne détournai pas mon regard lorsqu'il me fixa, craignant un peu lorsqu'il reviendrait en moi. Cela ne tarda pas, et je fus heureux au moins que la douleur ne soit pas semblable à celle du tout début. Normal, sans doute. Mais restait que la brûlure que je ressentais dans mon derrière c'était réveillé. Rah, stupide postérieur!

    Je me mordis l'intérieur de la joue, puis couinai lorsqu'il recommença à bouger. Mon souffle se coupa lorsqu'il bougea de façon bien plus brutal, et un cri resta bloqué dans ma gorge, qui finit pourtant par sortir même pas une seconde plus tard. Le reste de mes cris furent étouffé lorsqu'il m'embrassa, et je poussai une plainte lorsqu'il me mordit à l'épaule. Si je n'avais pas une extinction de voix après... et bien je me félicitais! … Bon, je sais, j'exagérais, mais quand même...

    J'avais laissé mes bras sous les siens, mais je m'agrippai à ses épaules, cette fois-ci, ramenant donc mes avant bras et crispai mes doigts de plus en plus. Ses coups se faisaient bien plus fort, je lâchais de nouveau cri qui, je l'espérais de tout cœur, n'était pas trop fort. Mes oreilles bourdonnaient, m'empêchant de savoir avec quelle exactitude la hauteur de ton de mes cris ou gémissement.

    Je soupira après qu'il m'ait embrasser encore une fois, et fermai les yeux, le souffle rapide, incapable de reprendre le dessus, de le contrôler. Sans compter qu'il venait de prendre mon membre dans sa main, ce qui accentua à faire en sorte que je ne parvenais pas à respirer normalement. Un gémissement s'échappa de mes lèvres entre-ouverte. Je n'allais vraiment plus tenir longtemps...
    Me ramenant à la réalité, je l'entendis murmurer un simple mot. Un seul... que je n'avais moi-même pas prononcé depuis des années... Eumh... Aime... ça pouvait être vu de plusieurs façon! Par exemple... s'il aimait le moment... s'il aimait ce qu'il ressentait... ou le dernier, si c'était ce qu'il avait tenté de dire après son « je »... mais encore là, il manquait une lettre et une apostrophe!

    D'où je pensais comme ça, moi? Non... ah! Merde! Je resserrai mes bras, marmonnant son prénom, une fois... deux fois... allant même jusqu'à une troisième fois. Les va et vient sur ma virilité était la goûte qui faisait débordé le vase. Je n'en pouvais plus. Je rejetai la tête vers l'arrière, jouissant par le fait même, dans un gémissement entre-coupé. Mes mains se décrispèrent, retombant sur le côté. Ma respiration était maintenant haletante, mais j'étais... soulagé. Oui, c'était bien le mot, dans les deux sens! Ah... bordel, cette sensation c'était juste... incroyable. Pourquoi j'en avais eu peur, déjà?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mer 10 Juil - 12:27
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


Quand il lui avait dit ce simple et unique mot, il avait grimacer directement après et avait vu une petite lueur d'incompréhension dans les yeux océans de Keiji. Puis il l'avait senti ses doigts se crisper sur ses épaules et resserrant ses bras. Il avait aussi marmonner son prénom une fois, deux fois allant jusqu'à une troisième et dernière fois avant de rejeter la tête en arrière et de faire un gémissement entrecoupé lorsqu'il se libéra sur son torse et dans la main de Seiji. Il avait été si étroit à cet instant là, que le souffle du bleuté en avait été coupé.

Bientôt, ça serait son tour. Il le sentait. Alors que le plus jeune laissait glisser ses mains le long de ses bras pour les laisser reposées sur le matelas, le plus grand le fixa avant de sourire. Il semblait soulagé et bien., tant mieux. Le basketteur laissa alors la virilité de son amant puis prendre entre ses doigts sa main. Bon... d'accord... il y avait sa semence dessus, mais il ne s'en préoccupait pas plus que ça pour l'instant. Dans pas longtemps, ça serait son tour. Il accentua alors ses coups de bassins comme pour les approfondir, chose qui servait à rien puis qu'il avait déjà touché la prostate du nageur à plusieurs reprises.
Après un énième coup, il fut pris de spasme, se crispant et tremblant. C'était fait. Il s'était lui aussi libéré. Il laissa retomber la jambe du plus jeune contre le matelas et se laissa lui aussi tomber comme une masse sur lui. Sa respiration toujours saccadée, ses joues rougies. Il était haletant. Ses yeux à moitiés fermés fixaient le plus petit.

Putain ça avait été excellent. Mais là, il n'avait qu'une envie... enlever son chandail et se blottir dans les couvertures pour dormir avec contre lui, Keiji. En parlant de lui, que devait-il faire ? S'endormir avec celui-ci et partir dès qu'il serait réveiller en espérant que lui ne le soit pas ? Ou rester près de lui et il improviserait par après ? Il se voyait mal sortir de la chambre de l'ébène avec celui-ci boitant, voir, ne sachant pas marcher sans japper, et devoir expliquer à son père la raison de leurs cheveux décoiffer et l'état du fils.

Seiji hoqueta puis mit son visage dans le cou de Keiji comme il en avait pris l'habitude en quelques heures seulement. Il n'avait pas envie de réfléchir maintenant. Avec la main qui tenait la jambe de l'ébène, il la fit glisser dans les cheveux charbon de son... amant ? Il émit un grognement. Il devait l'appeler comment ? Il grimaça puis soupira. Et une fois les battements de son cœur, et sa respiration calmés, il se redressa sur ses coudes, surplombant le plus jeune. Et maintenant,... maintenant que son envie était passée, si il l'embrassait, comment allait-il réagir. Allait-il l'écarter ou pas ? Mais avant tout, il devait se retirer de lui. Il se voyait mal dormir ou même parler avec tout en étant encore en lui. Il se retira donc lentement, poussant un soupire. Puis il se colla de nouveau à son camarade de classe, se blottissant presque contre lui.

Foutue mère qui était partie trop tôt ! Il lui en voulait pour ça ! Pourquoi devait-elle être morte aussitôt alors qu'elle lui expliquait tout juste les différents sentiments qu'il éprouvait. Il lui en voulait énormément ! Et ce n'était surtout par Ryushiro ou son père qui allaient le lui dire ou lui expliquer, c'était certain. Il s'était débrouiller seul au début, en plongeant dans des livres sur la psychologie... mais ça ne l'avait pas aidé à part pour mettre le doigt sur son problème … un peu psychopathe sur les bords, masochiste, sadique... asocial et emmerdeur de premier rang !

Il n'osait rien dire. Il voulait pourtant briser ce silence pesant. Mais pour dire quoi ? Il n'allait pas lâcher une connerie, ça aurait été mal vu... mais alors quoi ? Un : oh c'était super... je dois y aller ? … Non il pouvait pas dire des choses comme ça... Il ferma alors les yeux, soupirant une dernière fois avant de faire glisser la main qui était dans les cheveux de Kei jusque son épaule où il l'avait mordu... assez fort. Il avait la marque maintenant. Il fit un petit sourire et passa ses doigts dessus avant d'y déposer ses lèvres.

Il devait faire quoi pour finir ? Il se redressa et fixa l'ébène d'un air inquiet. Il espérait qu'il lui dise quoi faire. Il était perdu là. Et il n'allait sûrement pas aller demandé conseil au premier venu ou retourner dans la région d'Akita pour aller en parlé ? Si... non il pouvait pas !
Puis il se décida après avoir fermer les yeux une ou deux secondes. Il ne savait pas vraiment.

« Kei.. Keiji je.. j-je.. »

Et voilà, encore bloqué. Putain de sentiments indéchiffrables ! Sur le coup, ses joues se teintèrent un peu de cette couleur qui définissait si bien la gêne et le plaisir. Et à son tour, il se mordilla la lèvre inférieur avant de serrer sa mâchoire, se mordant par la même occasion la langue. Il grimaça de nouveau puis souffle d’aisance. Un peu de douleur... ça faisait pas de mal. Il avait l'impression d'être plus ou moins complet grâce à ça... bizarre non ?
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mer 10 Juil - 17:51
Invité
« Invité »
avatar


    Épuisé, je serrai la main qu'il avait emmené à la mienne, serrant ses doigts. Je me foutais complètement de savoir que ma propre semence recouvrait sa main, et recouvrait aussi mon torse à moitié dénudé. Je m'arrangerais avec ça plus tard... quand, je sais pas. Mais bon, pour l'instant, je le laissai se démener, encaissant jusqu'à ce qu'il se libère à son tour et s’effondre sur moi. C'était... bizarre, comme sensation... je ne savais même pas si je trouvais ça désagréable ou si ça ne me faisait seulement... rien. Bon, en même temps, j'avais tellement le derrière endoloris que je ne sentais plus rien. Je n'avais même pas conscience qu'il se trouvait toujours à l'intérieur de moi, tant je m'étais habitué à sa présence. Je lui jetai un regard, ma respiration rapide et incontrôlable. J'étirai un sourire, mais fut incapable de faire quoi que ce soit d'autres... j'étais vidé dans tout les sens du terme! Merde... j'avais envie de dormir. C'était normal? Je sais pas... je me sentais un peu mal de me laisser tomber dans le sommeil après avoir...

    Mais bordel! J'étais stupide moi ou quoi?! C'était que maintenant que je réalisé que je venais de coucher avec un mec! Ce mec en plus! Vous savez, je pourrais même mettre le « ce » en italique, si c'était pour dire! Mais... aller savoir pourquoi... je ne regrettais pas. Ouais, toute cette réaction pour dire que je ne regrettais rien. Que je m'en moquais de ne plus être puceau... J'avais aimé, et je n'allais pas me mentir à moi-même... et faire le con comme je le fais toujours. De toute façon, je n'en avais même plus la force, n'y le courage. Tout ce que je voulais, c'était resté contre lui... je ne sais pas exactement s'il comptait resté, ou se casser... j’espérais la première option. La deuxième je ne la supporterait pas. S'il le faisait, j'aurais sa peau. Dans une piscine, merde!

    Bon, outre cela... je quittai mes pensées en sentant sa tête dans mon cou, geste qu'il semblait avoir adopter assez rapidement, en fait... Mais que je ne détestais pas... J'aimais sentir son souffle dans mon cou. Je ne sais pas pourquoi, ça me réconfortait, c'est tout! Je poussai un soupire de contentement quand il passa sa main dans mes cheveux, fermant les yeux. Je les rouvris quand je l'entendis grogner et qu'il se redressa sur ses coudes. Je fronçai les sourcils, puis grimaçai quand il se retira doucement. Je passai mes bras autour de son torse lorsqu'il se colla de nouveau, le serrant contre moi. Mon cœur avait cessé de joué du tambour, et ma gorge je ne brûlais plus à force de respirer aussi rapidement.

    Je ne savais pas quoi dire ou quoi faire... je ne savais pas si je devais parler. Mais je sentais que si je tentais de faire quoi que ce soit... ça serait soit pas cohérent, soit complètement con. On ne changeait pas un con du jour au lendemain. Et pourtant, ce moment... il y avait bien une chose que j'aurais aimé dire... mais j'allais attendre un peu. Je fixais le plafond, et tournai le regard, regardant ce qu'il faisait du coin de l’œil. Ses doigts passèrent là où il m'avait mordu plus, plutôt fort je dois dire. J'en ressentais la brûlure, maintenant, alors que tout à l'heure je n'y avais pas plus prêter attention que ça. Je lâchai un soupire à peine perceptible quand il posa ses lèvres sur la morsure, relevai un sourcil quand il se redressa et me fixa... d'un air inquiet? C'était quoi ce regard? Pourquoi il semblait anxieux, hein?

    « Kei.. Keiji je.. j-je.. »

    … Cette manie de ne pas terminer ses phrases, je vais te la faire avaler!... c'est ce que j'aurais bien aimé dire, mais je ne le dis pas. Je le pensai tout simplement. J'avais encore le cerveau trop embrumé... qui sait, peut-être que si je parlais, ça allait faire comme lui. J'allais bafouiller comme un idiot. Et puis, comment je pouvais résisté à cette tête qu'il avait? Ses joues rosies lui conféraient cet air mignon que je n'arrivais pas à détester... pourquoi je devenais aussi sentimental, moi?! Je finis par pousser un soupire, et le serrai encore un peu contre moi.

    « Merci...»

    Quoi?! C'était tout ce que je trouvais à dire? Merci! Bah... ouais. C'était logique. J'allais pas non plus l'envoyer chier alors qu'il avait été aussi doux et attentionné... bien que je me doute qu'il ne soit pas ce genre de mec qui le soit toujours pendant les relations...

    Sans pouvoir le retenir, je me mis à trembler, et m'accrochai bien plus à lui que quelques secondes plutôt.

    « J-Je veux pas que tu partes... me laisse pas! »

    Depuis quand j'étais aussi émotionnel? En temps normal, peu importe ce qui arrivait mon orgueil m'obligeait à rembarrer les gens... alors pourquoi là... je devais me raccrocher à lui? Je planquai ma tête dans son cou, me sentait complètement perdu. Je sentais que s'il partait maintenant... qu'il allait me manquer quelque chose. J'allais devenir fou. Je me foutais complètement qu'il me parle. Je voulais juste sa présence. Sentir son corps contre le mien.

    « Reste avec moi... »

    Je rajoutai un petit « s'il te plait » à la fin de ma phrase, dans un murmure. Je n'avais pas pour habitude d'être poli... je ne sais pas pourquoi je l'étais en ce moment. L'insécurité du moment présent, peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mer 10 Juil - 19:24
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


« Merci...»

Il avait passé ses bras dans son dos, le serrant contre lui. Seiji avait voulu grogner, murmurer quelque chose, mais rien. Et juste quand il voulu finir sa phrase, il lui dit merci. Le bleuté cligna des yeux plusieurs fois puis se mordit une nouvelle fois la lèvre inférieure. Puis contre toute attende, le plus jeune se mit à trembler, mettant à son tour sa tête dans le creux du cou de Seiji. Il écarquilla les yeux avant de sourire. Il ne savait pas trop comment réagir, alors, il soupira. C'est tout se qu'il trouva à faire... soupirer.

Puis entre temps, juste avant de mettre sa tête dans son cou, il lui avait demander de ne pas le laisser, qu'il ne parte pas. Instinctivement, le plus grand le serra contre lui, après avoir passer les bras sous son dos. Il essayait de le serrer le plus fort possible, mais à bout de force, on aurait très bien réussi à le comparer à une mouche. Il se recula, enfin, il essayait, mais pour l'instant, l'ébène était celui qui avait le plus de force. Il le fixa, regardant ses yeux bleus, puis se pencha de nouveau, se remettant comme il était et alla mordiller son lobe d'oreille.

« Reste avec moi... »

De nouveau, son cœur se remit à battre rapidement dans son poitrine, sa respiration se bloquante quelques secondes puis reprenant. Le plus âgé ferma les yeux à moitié avant de serrer une nouvelle fois l'ébène contre lui, avec un peu plus de force. Il se redressa, regardant une nouvelle fois l'ébène avant de cligner des yeux. Puis presque hésitant, il déposa ses lèvres sur celles de Keiji. Puis il les lécha avant de lui mordiller la lèvre du bas avec douceur.

« Que je reste hein ? Je ne comptais pas partir. Sauf si tu me chasses. »


Puis il se redressa, se mettant à genoux et passant sa main sur son vêtement qui avait maintenant, de la semence du plus jeune. Il passa aussi sa main sur le torse de Keiji avant de sourire. Puis il se pencha vers son ventre, léchant le liquide. Puis il ferma les yeux, continuant à ''nettoyer'' le plus jeune. Il ne savait pas trop, si le goût de la semence était bon ou pas. C'était... Spécial. C'était, Keiji. Son goût à lui.

Puis il lui prit la main, lui faisant subir le même traitement. Léchant, mordillant et suçotant ses doigts avant d'embrasser le poignet. Puis l'avant bras suivit, ainsi que le reste et ce, jusqu'à l'épaule, le cou puis la tempe. Il alla ensuite cueillir ses lèvres, en demandant l'accès. Et quand elle lui fut accordée, il alla faire goûter à Keiji son propre goût. Ou du moins, ce qu'il en restait. Il avait juste oublié sa propre main qui était elle aussi couverte de son sperme. Il se remit sur ses genoux, regardant sa main pour Keiji.

« Par contre, ça te dérange si je passe la nuit ici... avec toi ? »

Il cligna des yeux, n'en revenant pas lui même de la phrase qu'il venait de prononcer. Il fit une petite grimace et sorti du lit, rouge comme une tomate. Il enfila son boxer puis son pantalon avant de s'asseoir sur le bord et de regarder ses pieds.

Putain... une fois le désire retombé, toute lucidité revenait au galop ! Et là, il venait juste de tilter qu'il avait couché avec le gars qui l'avait tirer dans la flotte. Dans sa phobie. Mais étrangement, il n'arrivait pas à lui en vouloir. Il jeta par la suite un regard vers le plus foncé, avant de se retourner complètement vers lui et de l’embrasser puis de murmurer, qu'il recommencerait bien.... en ayant les rôles inversés. Bah autant dire la vérité. Puis il se redressa encore et se leva, s'étendant puis baillant.

Mais quand on est con, on le reste. Il avait tellement vite enfiler, boxer et pantalon, qu'il en avait oublié sa qui avait ce liquide blanchâtre qui maintenant, tâchait son pantalon . Il avait la fâcheuse habitude en mettant son vêtement, de passer ses mains sur ses jambes juste après.. Il cligna des yeux et se tourna vers Keiji, s'approchant de lui, et s'accroupissant à côté du lit pour demander en un murmure, si il avait pas des vêtements propres pour lui.

Il était gêné.... décidément, la journée de première fois s’enchaînait aujourd'hui !


RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mer 10 Juil - 20:45
Invité
« Invité »
avatar


    J'avais peur qu'il ne se décide à partir. Qu'il ne reste pas et décide de me planter là alors que... j'allais avoir besoin de lui. Pour l'instant, mon mal était supportable puisque j'étais couché et n'avait pas bougé de ma position... mais je me demandais, quand j'allais m'asseoir, si j'allais avoir bien plus mal que ça... sûrement. Je le fixai, lui qui s'était reculé pour me regarder, puis pour mordiller mon lobe d'oreille... et après ma dernière phrase dite, il m'avait serré contre lui avec un peu plus de force. Je déglutis, mais me calmai finalement quand il posa ses lèvres contre les miennes, mordillant l'inférieur doucement.

    « Que je reste hein ? Je ne comptais pas partir. Sauf si tu me chasses. »

    Je poussai un soupire de soulagement, puis fronçai les sourcils quand il se releva. Ah... en plus de m'être asperger le torse, ça l'avait atteint aussi? Je rougis, puis serrai les dents quand il passa sa main, puis se pencha pour... lécher? Oh... il me faisait penser à un chat, là! À un chaton, ouais! Bah, déjà, les chats ça aiment pas l'eau... Seiji détestait aussi. Et puis... il lécher... comme un félin. Un mignon petit chaton... pas du tout petit et pas nécessairement mignon, mais plutôt sexy! … mes pensées étaient bizarre. Honte à moi de penser comme ça! Mais... ça pourrait être marant de l'énerver avec ça. Sauf que je me demandais surtout le goût que ça pouvait avoir... ça devait pas être super bon, nan? Je sais même pas si j'aurais pu le faire, moi... c'était peut-être l'habitude aussi. Enfin, bref, qui sait! Lui? Roh et puis merde...

    J'étais content qu'il veuille rester... je me sentirais moins seul... eh? Depuis quand je me souciais de la solitude, moi? C'était pas mon genre pourtant... J'avais toujours été seul depuis... ce jour où cet idiot m'avait laissé pour une nana inutile... pourquoi j'aurais besoin de changer tout ça du jour au lendemain? Peut-être parce que justement, il fallait bien changer un jour... ptin c'était compliqué la vie!

    Je le laissai continuer de lécher, ma main maintenant, puis il monta tout en mordillant, allant jusqu'à ma tempe. Il vint ensuite posé ses lèvres contre les miennes, encore une fois, et je fus assez surpris du goût. Bon... c'était pas si mal. Pas si mal dans le genre que ça me donnait pas envie de gerbe, hein... bah, je me comprenais, c'était ça l'important.

    « Par contre, ça te dérange si je passe la nuit ici... avec toi ? »

    J'ouvris grand les yeux, étonnés de la demande, alors qu'il s'était remit sur les genoux. Puis je jetai un coup d’œil à la main de Seiji, qui elle n'avait pas été nettoyer. Je n'eus même pas le temps de dire un seul mot qu'il se levait, écarlate, et renfila ses vêtements, s'asseyant sur le bord du lit pour fixer ses pieds. Je me relevai à mon tour, enfin, tenter était le mot exacte, puis que mes bras tremblaient horriblement, et que je grimaçai lorsque mon arrière train toucha le matelas. Je poussai un petite plainte de douleur, continuant de le fixer, intrigué. Je lui rendis son regard, ainsi que son baiser qu'il me donna... et rougit à mon tour en entendant son murmure. Qu-quoi? Mais je me voyais mal le prendre, moi! Je ferais tout de travers! Puis il se redressa, et s'étendit, alors que moi je restais pétrifié comme un gros bêta. Je finis par me reprendre au bout de quelques secondes, puis secouai la tête pour replacer ma frange qui tombait à la mauvaise place sur mon visage. Voilà, maintenant je voyais correctement.

    Mais, quand toute attente, je le vis se relever, venant me demander si je n'avais pas des vêtements... à lui prêter. Eumh... pour... ah! Ouais, je venais de remarquer la tache. Ça serait pas intelligent de sortir avec ça... ça dirait tout.

    Je me mordillai un peu la lèvre, tentant d'étouffer mon rire qui pourtant, se fit bien attendre. Il se coupa bien aussitôt quand je ressentis des élancement et que je finis par grogner.

    « Ouais. Je dois avoir ça. »

    Je regardai le sol... puis posai les pieds dessus avec hésitation. Ma commode était à deux mètres. J'avais peut-être une chance d'y arriver sans tomber... Pinçant les lèvres, je me relevai, m'appuyant sur le lit au tout début, puis me dirigeai vers la meuble où je rangeais mes vêtements. Un pas... deux pas... putain ça faisait mal! Je poussai un juron, fermant les yeux un moment, prenant une grande respiration, tremblant, puis fit un autre pas. Depuis quand mon bureau était aussi loin?! Ma mâchoire se crispa alors que je faisais quelques autres pas encore, jusqu'à ce que je parvienne à être assez proche de la commode et m'appuie dessus, fouillant rapidement dans les tiroirs pour en sortir des vêtements et pour lui, et pour moi. Je me retournai un peu trop brusquement, et je perdis l'équilibre, me rattrapant juste à temps. N'aller pas imaginer que à cause d'un mal de cul, que j'allais perdre mes réflexes, hein! J'étais peut-être épuisé, mais j'avais encore mes réflexes... et ma fièreté. Je reviens vers le lit, m’asseyant dessus et lui tendant les vêtements. Heureusement que je prenais mes vêtements un peu plus grand. J'aimais bien être confortable dedans.

    « Tient... et tu peux rester pour la nuit. J'espère seulement pour toi que tu ronfles pas! »

    Et ce, dit alors que je fixais les vêtements que je m'étais pris, retirant ma chemise que je portais déjà pour enfiler la nouvelle, et essayé de mettre le boxer en grommelant parce que ça m'étirait. Ptin, si c'était pas du sport, ça! Y'avait pas des échauffements à faire pour que ça fasse moins mal? Jvoulais bien croire que la préparation était censé rendre la chose moins souffrante mais... mais voilà quoi. Oui, c'était la première fois... ça devait être pour ça. Pffu... bordel.

    Je me passai la main dans les cheveux une fois que j'eus enfiler le boxer, puis regardai le pantalon, lâchant un rire amer. Merde. Un autre truc à mettre!

    « Ptin.. en plus j'ai envie de pisser...! »

    Je l'avais murmuré, tout en essayant d'enfiler le reste des vêtements. Bon c'était con à dire comme ça. Très con mais... merde, comment j'allais me rendre à la salle de bain en ayant autant de difficulté à marcher?! Et ce, sans alerter un de mes parents? Genre... " ouais papa je me suis casser la gueule dans ma chambre et euh... c'est ça. " nan mais sérieusement quoi!!  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Mer 10 Juil - 21:52
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


Il venait de lui demander si il n'avait pas des vêtements de rechange. Il avait semblé intrigué sur le moment avant de tomber sur le fait même, que le pantalon du bleuté était taché de sa propre semence. Il ne pouvait refuser. Après tout, si il sortait avec un chandail tacher ainsi que son pantalon, ses parents se demanderaient sûrement quoi. Il ne prévoyait tout de même pas de le séquestrer dans sa chambre hein ? Si il faisait ça, il jurait de se barrer en sautant par la fenêtre... ou pas c'était un peu haut en fait.

« Ouais. Je dois avoir ça. »

Le bleuté lui lança un regard amusé quand il fixa le sol et y posa ses pieds, hésitant. A chaque pas, il grimaçait, grognait ou jurait. Si il avait réussit, il aurait étouffer son petit rire. Enfin, il arrivait plus ou moins à l'étouffer vu qu'il se mordait la main pour ne pas rire. Chose assez difficile. Puis Keiji s'appuya contre sa commode, fouillant celle-ci pour des vêtements. Il en tira pour lui et pour le plus grand. Et quand il tourna les talons pour retourner à son lit, il manqua de tomber. Seiji avait voulu le rattraper, mais il semblait avoir gardé ses réflexes, ce qui fit soupirer le plus âgé. Il aurait bien voulu l'avoir dans ses bras lui...

Quand il lui passa les vêtements, il lui annonça aussi qu'il pouvait rester la nuit mais qu'il espérait pour lui qu'il ne ronflait pas. Comment pouvait-il savoir qu'il ronflait ou pas ? Il s'enregistrait pas la nuit lui ! Il regarda sur le bureau du plus foncé, et y vit une boîte de mouchoirs. Il alla en prendre un, se nettoyant la main puis le jeta dans la corbeille.

Il finit par fixer Keiji, qui semblait avoir plus ou moins de mal à s'habiller. Il siffla quand il eut enfiler son haut puis fit un petit sourire.

« Ptin.. en plus j'ai envie de pisser...! »

Ah ça, il était pas le seul ! Lui aussi avait envie d'aller se vider la vessie !  Seiji soupira, puis enleva sa chemise qu'il déboutonna avant de la faire glisser pour qu'elle tombe au sol. Il s'étira de nouveau et grimaça. Il était tout endolori. Il enfila alors le tee-shirt que lui avait passé le plus petit, puis détacha son pantalon qu'il venait de mettre et l'enleva. Pendant un moment, il regarda le pantalon, puis il l'enfila et l'attacha. Il se tourna ensuite vers le plus jeune qui peinait à enfiler son propre bas. Il s'approcha alors, s'accroupit et l'aida en le levant et le lui attachant tout en le tenant contre lui.

« Bah on va y aller à deux alors. J'ai besoin aussi. »

Ayant retrouvé une partie de ses forces, il maintint contre lui le corps encore bien chaud de son.. amant ?  Il ne résista pas, plongeant son visage dans ses cheveux et respirant son odeur. Il finit, après quelques secondes, par se diriger vers la porte qui était à seulement trois pas. Il fit tourner la clé dans le serrure et d'un coup, son cœur se remit à battre la chamade. Derrière cette porte, il y avait peut-être un de parent de l'ébène. Pourtant, il ne l’espérait pas ! Alors là, pas du tout !

Il finit par ouvrir la porte, et fut soulagé de voir qu'il n'y avait personne. Il avança alors, passant sa tête et regardant de droite à gauche. Sachant qu'il avait la chambre au bout du couloir. Le bleuté sorti alors de la chambre, tenant toujours contre lui le plus foncé. Il n'était pas prêt à la laisser, à la lâcher. Il ferma la porte doucement, sans faire de bruit. Il se mit donc à marcher, lentement, très lentement dans le couloir. Attendant que Keiji lui dise quelle porte était celle de la salle de bain. Putain ils étaient pas encore arrivé.

A un moment, il retint sa respiration, mettant sa main sur la bouche de l'ébène quand il vit, à travers une petite fente d'une porte [ oublié le mot XD ] un homme brun, grand de taille. Enfin, il en avait l'impression. Il lança un coup d'oeil à l'ébène puis se remit à marcher, voulant aller le plus vite possible à cette foutu selle de bain. Puis quand enfin, le nageur lui montra la porte, le basketteur émit un soupire de soulagement. Puis un pied devant l'autre, il se dirigea vers la porte... avant de tomber comme un con et d'étouffer un gémissement.

Par chance, il était tombé sur le dos, Keiji à dessus de lui. Les yeux fermé, il grogna puis les ouvrit avant de pâlir. Oh la merde !  C'était la merde totale ! En plus d'être étalé comme une crêpe au sol, avec au dessus de lui le mec à qui il venait d'offrir sa première fois, il avait maintenant le gars qu'il avait vu quelques secondes plus tôt, en train de les fixer avec, se qui lui semblait être, un regard noir.
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Jeu 11 Juil - 2:35
Invité
« Invité »
avatar



    J'étais entrain de désespéré, de me dire que je n'arriverais jamais à enfilé ce putain de pantalon du démon! Pourquoi les vêtements devaient existé! Ça serait bien si on pouvait se promener en tenu d'Adam à toute heure du jour sans se faire juger... Ça serait normal, et tout le monde s'en moquerait! Eumh... délire mit à part, je soupirai, grimaçant, puis sursautai lorsqu'il vint m'aider à mettre mon vêtement réticent. Je profitai d'être contre lui pour sentir son odeur, fermant un peu les yeux, puis les rouvrant quand il parle, lui jetant un coup d’œil.

    « Bah on va y aller à deux alors. J'ai besoin aussi. »

    Ah... fiou... je ne serais pas le seul à me promener amocher dans la maison! J'avais seulement peur de tomber sur mes parents... ou pire encore, mon petit frère, qui ne comprendrait peut-être pas... bon, ouais il avait l'âge de saisir, mais... il était con parfois. Ça devait être de famille.

    Bon... ma vessie. Fallait que je la soulage. Et, selon ses dire, lui aussi. Fallait maintenant croisé les doigts... merde, j'avais peur. Je déglutis, me dirigeant vers la porte avec lui... une chance qu'il me maintenait contre lui, je me serais effondré, sinon. Mes jambes semblaient en carton, et mon derrière était en feu. Il déverrouilla la porte, et je retins ma respiration. Par pitié... qu'il n'y ait personne attendant derrière!

    Fort heureusement pour nous... c'était vide. Personne susceptible de poser des questions, ou de dire qu'on nous avait entendu. Juste à cette pensée, je me sentais mal. On avança finalement... sans faire de bruit aucun, chose surprenante. On était pas vraiment des plus subtiles, disons... moi déjà qui m'accrochait à Seiji, et ce dernier ayant mes vêtements sur le dos, chose encore plus... bizarre. Sans compter qu'il me tenait aussi contre lui. Vite, la salle de bain... je n'avais pas envie qu'on nous voit. Et putain de salle de bain à l'autre bout du couloir, aussi! Ça aurait tellement été moins compliqué si j'en avais eu une attenante à ma chambre!

    Le souffle court, je regardais partout dans le couloir pour être bien certain qu'il n'y avait personne. Vite, vite! D'ailleurs, Seiji dû penser à la même chose que moi, sur ce coup-là, alors que dans l'embrasure de la porte, je venais de voir mon père. Je me retrouvais avec la main du bleuté sur ma bouche, coupant tout son que j'aurais pu produire à ce moment-là. Puis, on avança un peu plus rapidement, moi lui indiquant où se trouvait la pièce qu'on voulait atteindre. Je ne pouvais pas voir derrière Seiji, chose que j'aurais bien aimé, histoire d'être bien certain que mon père ne nous avait pas vu.

    Au moment même où j'avais cette pensée, je me sentis basculer vers l'avant, lâchant un cri de surprise mêlé de douleur alors que je m'effondrais sur mon camarade de classe. Putain, manquait plus que ça! Pourquoi il était tombé?! On était si près du but! À même pas un bordel de mètre à la con!

    Je poussai un grognement de douleur, puis relevai la tête... avant de me figer, carrément. J'avalai ma salive de travers, toussotant pour me reprendre. Nan! Pourquoi! On était... si près! On allait l'avoir! J'allais pouvoir pisser en paix! Rah foutu parent toujours là au mauvais moment! Fait chier! Surtout avec le regard noir qu'il nous lançait... je sentais que je n'allais pas m'en sortir comme ça... pas aussi facilement. Mais... il comprendrait, non? Il... pouvait comprendre? Si?

    « B-Bonjour papa... »

    Je me redressai en poussant au sol avec mes mains, la tête penchée et fixant Seiji, gêné. La position dans laquelle on était, en plus... rien pour aider! Mais si je tentais de me relever par moi-même, j'allais me trahir moi-même. Merde... je devais faire quoi? Tenter de trouver un mensonge probable, chose que je savais ne pas être capable de faire en ce moment? Dire que... et bien, je m'étais fait mal dans ma chambre d'une quelconque façon, que mes jambes faisaient les connes? Bordel!

    « J-Je... eumh... »

    Je ne savais pas quoi dire. C'était stupide. Moi qui, en temps normal, n'hésitait pas à les rembarrer quand ils posaient des questions indiscrètes... me voilà qui était complètement bouché. Comment ne pas se douter de quelques choses dans ces cas-là? Surtout que je n'arrivais pas du tout à affronter son regard. Il risquait d'être « gentil » en raison de la présence de Seiji... mais même à ça, il risquait de toute faire pour nous mettre mal à l'aise. Par gentil, j'entendais surtout qu'il allait parlé en cachant sa frustration. Sinon...

    « Gomen...» marmonnais-je finalement.

    Comme si ça allait changer quelque chose à tout ça. Pff... et par-dessus tout... merde j'avais envie! Pourquoi fallait que ça arrive pile au moment où ma vessie allait exploser! Je me dandinai un peu, réveillant par le fait même ma douleur, me faisant grimacer. Je parvins finalement à me relever, m'appuyant au mur pour avoir un soutient, me décidant à regarder mon père. Je voyais le désappointement dans ses yeux... et je fronçai brusquement les sourcils.

    « T'étais pas censé terminé de travailler tard en soirée? »

    Son regard se fit encore plus noir, et je déglutis péniblement, encore une fois. Je ne portais même plus attention à Seiji tellement j'avais la peur au ventre.

    « C'est qui, lui? Pourquoi il porte tes vêtements, Keiji? »

    Je jetai un coup d’œil à mon... mon quoi? Comment on définissait ça? Amant? Partenaire? Arf... bordel, c'était chiant d'être un néophyte en la matière...

    « Un ami... » lâchais-je, au final.

    Je me mordillai la lèvre inférieur, honteux.

    « Simplement un ami? »

    Hein? Il voulait sous-entendre quoi, par ça?! Nan, c'était insonorisé, il pouvait pas avoir entendu! Et en plus, il avait même pas répondu à ma question, il l'avait tassé et m'avait posé la sienne!

    « Je... »

    Rien à faire, je parvenais pas à expliquer... je suppliai mon camarade de classe de m'aider, d'un regard. Je m'en sortirais pas seul! Quoi que... c'était peut-être pas la solution. D'un coup qu'il déballait tout?  




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Jeu 11 Juil - 12:22
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥


Papa ? Il venait bien de dire bonjour à ce type ? Mais... il n'avait pas déjà dit papa à son.. père ? Si ? Alors... soit il avait deux pères et une mère... soit deux pères et pas de mère. Là, le bleuté était confus. Il cligna des yeux, et fixa Keiji qui semblait... paniqué voir apeuré ? Il avait essayé de dire quelques choses, mais il n'y avait qu'un ''Je'' qui était sorti de sa bouche.

Le plus grand pinça ses lèvres pour ne pas sourire. A la place, une grimace s'installa sur son visage. Il trouvait la situation amusante. Fort amusante. Entre un père.. qui les regardait d'une façon noire et presque hautaine, un jeune dépucelé qui semblait en proie à la nervosité, et un étalé qui faisait tout pour ne pas rire du moment, c'était difficile pour Seiji de rester calme.

Mais vint le moment où Keiji se dandina puis se leva. Mais merde quoi ! Il se dandinait, sur lui, sur ses hanches ! Il était con ou quoi ?! Fallait pas faire ça.. là ! Pas là ! Un sexe, mâle, ça se réveille presque en claquant des doigts ! Et lui, il trouvait rien de mieux que de se dandiner là ! Putain de petit noir ! Le plus grand se mordit alors la lèvre, se sentant déjà.. bander. Et putain ! Heureusement que le pantalon que Keiji lui avait passé était encore un peu large. Il le bénissait sur le moment. Puis à son tour il se leva, plantant son regard saphir sur l'homme brun.

« C'est qui, lui? Pourquoi il porte tes vêtements, Keiji? »

Quelle finesse pour un père ! Il venait tout juste d'esquiver de façon totalement brillante la question de son fils pour deux questions à la fois ! Quel père exemplaire ! Keiji jeta d'ailleurs un coup d'oeil à son partenaire avant de lâcher qu'il s'agissait d'un ami. Sur le coup, le bleuté fronça les sourcils et émit un grognement qui fit tourner les yeux du paternel vers lui. Un ami ? Lui ? Nan mais oh ! Ce n'était pas un simple ami ! C'était l'ami dépuceleur ! C'était le type qui lui avait ôté de façon magistral sa putain de virginité l'air de rien !

Mais le père, n'étant pas dupe, il avait juste demandé si il s'agissait de simplement un ami. Bah oui Kei... quand tu mens, quand tu es nerveux, stressé, honteux, ou encore plusieurs autres choses, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure ! Il se mordillait toujours la lèvre inférieure ! Chose qui excitait plus qu'autre chose Seiji qui retint son souffle en le voyant faire ça.
Le bleuté soupira, passant une main dans ses cheveux. Puis il lança un regard vers l'ébène juste quand celui-ci le fixa afin de le supplier du regard.

Instinctivement, le plus grand arqua un sourcil, fit une mine presque boudeuse puis souffla. Refaisant vite l'histoire dans sa tête, il finit par ouvrir la bouche. Mais bon, on ne change pas les vieilles habitudes hein ? Si il s'enfonçait, il enfonçait Keiji avec. Mais lui, il s'en foutait. Si il disait une connerie, il risquait juste de se faire foutre à la porte... mais ne connaissant pas la région, il prendrait certainement du temps avant de rentrer chez lui... bon pas grave, il crécherait dehors pour la nuit.. devant chez lui ! Histoire d'emmerder le père !

« En fait monsieur, Keiji voulait vous l'annoncez ce soir... mais on... va se marier! »


Et hop ! Connerie lancée. Keiji allait certainement le tuer. Le père écarquilla les yeux, ouvrant la bouche puis la referma, ne sachant quoi dire. Mais comme pour confirmer ses dires, le basketteur attrapa le bras de l'ébène et le tira contre lui avant de l'embrasser tout en essayant d'étouffer un rire. Lui même se trouvait extrêmement con.
Puis il se recula et se lécha les lèvres avant de regarder, sans le savoir, le père avec une lueur de défit et d'une façon hautaine aussi.

« Non en fait on sort juste ensemble monsieur... »


Ouais mieux vaut dire ça que laisser sa connerie. Puis il glissa derrière le plus jeune, mettant ses mains sur sa taille. Keiji avait voulu de l'aide, il allait le regretter ou alors... être encore plus gêné ! C'était à voir. Mais la situation amusait tellement le plus grand qu'il ne pouvait ne rien dire ou dire quelque chose de... concret ? Puis le père sembla être remis et il parla enfin, faisant émettre au plus âgé un grognement bien sonore.

« Vous sortez ensemble hein ? Pourquoi tu ne me l'as pas dit directement Keiji ? Et puis, pourquoi quelqu'un avec un caractère comme ça ? »

Il avait quoi son caractère ? Bon d'accord, Seiji était chiant, narcissique, hautain, sadique, masochiste, méchant, cruel, manipulateur, arrogant et on en passe.. mais quand même ! Il ne pouvait tout de même pas juger quelqu'un alors qu'il ne le connaissait pas. Il crispa d'ailleurs sa mâchoire ainsi que ses mains qui étaient sur les hanches du plus jeune. Puis il jeta un coup d'oeil derrière lui. Quelques pas seulement... deux trois pas plus. Doucement, il fit un pas en arrière, puis deux, trois et quatre tout en gardant l'ébène contre lui. Il ouvrit la porte et lança un grand sourire au père qui fronçait les sourcils. Il obligea le fils à entrer dans la salle de bain presque en le poussant à l'intérieur, puis il fit un signe de main vers le père [ pas de fuck hein XD. Juste un signe comme pour dire : à la prochaine ] puis entra à son tour et ferma la porte sans pour autant le verrouillé.

Quand il se tourna vers le plus petit, c'est une tension électrique qui flottait dans l'air.. Il le sentait mal ce coup là. Il lança un coup d'oeil intrigué vers celui-ci puis se mordit la langue pour ne rien dire de désobligeant. Sauf que comme un con, il se mordit trop fort, se faisant saigner. Bon ça le dérangeait pas lui hein....
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Jeu 11 Juil - 14:35
Invité
« Invité »
avatar


    J'avais peur... peur qu'il dise une connerie qui m'enfonce encore plus... et à sa mine, je devinais aisément que ça allait être le cas. Merde!

    « En fait monsieur, Keiji voulait vous l'annoncez ce soir... mais on... va se marier! »

    Sur le coup... je ne réagis même pas. Je restai figé... avant de tourner mon regard vers mon père... puis vers Seiji, un petit tic agitant l'un de mes sourcils. De... de quoi il parlait, ce con? C'était ridicule! Et puis, sans que je n'ai eu le temps de réagir, je me retrouvai contre mon camarade de classe, à l'embrasser... devant mon père. Si ça c'était pas me foutre encore plus dans la merde! Et je l'entendais rigoler, en plus! Malgré le fait qu'il avait tenté de le cacher, je l'entendais parfaitement!

    Il se recula finalement, me laissant par le fait même, rouge tomate... voir encore plus rouge. En plus qu'il se léchait les lèvres, gestes qui me fit saliver sur le coup, et m'excita. Focusser sur sa bouche, je sursautai quand il parla de nouveau.

    « Non en fait on sort juste ensemble monsieur... »

    Mes yeux s'ouvrirent d'un coup, alors que je fixais brusquement mon père pour voir sa réaction. Eumh... content, pas content? Je n'arrivais pas à le déterminé... il devait être en colère que je lui ai « menti » même si je n'avais pas vraiment menti... enfin... je sais même pas moi-même. Pour cet imbécile avait dit qu'on était ensemble? J'allais encore plus tomber dans le mensonge, maintenant! Sans compter que Seiji ne faisait rien pour aider à la situation, se plaçant derrière moi et posant ses mains sur ma taille, faisant en sorte que je rougisse encore plus.

    « Vous sortez ensemble hein ? Pourquoi tu ne me l'as pas dit directement Keiji ? Et puis, pourquoi quelqu'un avec un caractère comme ça ? »

    J'ouvris la bouche, puis la fermai... pour recommencer mon manège, comme si je tentais de dire quelque chose... de muet. Je pouvais répondre quoi à ça, de toute façon? Que bah, je lui avais pas dis directement parce que c'était pas vrai? Et le caractère... ouais, Seiji avait un caractère de merde, mais j'étais qui pour parler, moi? Mon caractère était juste beaucoup moins pire lorsque j'étais à la maison, c'était tout... j'étais un vrai emmerdeur, sinon!

    « … »

    Je n'eus même pas le temps de dire quoi que ce soit que je me sentais bouger vers l'arrière. Je suivis, incapable de me soutenir tout seul de toute façon. Jusqu'à maintenant j'avais cacher mes élancement au mieux, mais dès que je me reculai, je grimaçai. En moins de deux, nous fûmes dans la salle de bain, alors que je lançais un regard quasi d'excuse à mon paternel, chose que je ne faisais que très rarement. Moi m'excuser... c'était même pas dans mon vocabulaire, ce mot là!

    Je poussai un soupire brusque, puis le fixai. J'hésitais. J'étais tenaillé entre la colère, mais ma honte du moment m'empêchait de faire quoi que ce soit. Je serrai les poings, crispai la mâchoire... mais ne dis rien pour le moment.

    « … Sortir ensemble, hein? »

    Et ce, dit après un petit moment de silence. Je n'avais rien trouvé de mieux. Je n'avais pas la force de le frapper... je tomberais comme un con sous l'élan. Je fis quelques pas vers l'arrière et m'appuyai au comptoirs non loin de là, pour avoir un appuie et continuer de le fixer. J'étais surtout troubler, pour l'instant... je n'arrivais pas à reprendre le contrôle de mes émotions démontrer cette face sarcastique que je montrais à tous.

    « Ils vont plus me lâcher avec ça, maintenant! Bordel... »

    Je me passai une main dans les cheveux, puis tournai la tête vers la toilette, et indéniablement vers le bain. Oh... un bain... ça serait bien pour calmer mes nerfs ça! Sans attendre de réponse, je me dirigeai vers le dit bain, mais m'arrêtai face à la toilette, me rappelant mon envie. Ah ouais, avant le bain... ma vessie. Est-ce que j'allais réussir à tenir debout? Ça serait le bout du rouleau si je devais tomber quand je me soulageais... Je grognai, continuant de fixer la toilette.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Jeu 11 Juil - 15:18
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥



[ Gomen, pas de pavé j'dois miamer D: ! J'ferais mieux pour la prochaine réponse ! ]



« … Sortir ensemble, hein? »

Seiji fit un petit sourire avant de grimacer. Putain, à cause que l'autre con c'était dandiné, il avait réveillé son sexe. Et en plus, con comme il était, il s'était collé à ce con, l'excitant de plus en plus. Et là, autant dire qu'il avait de nouveau un bon début d'érection. Et voir Keiji troublé tout en étant énervé (?), ça... l'excitait d'avantage ! Autant dire, que même si ils venaient de finir il y a un peu moins d'un quart d'heure, là, le bleuté avait de nouveau envie.

Il avait été jusqu'à ne pas faire attention à la phrase de l'ébène, il l'avait juste regardé et avait léché ses lèvres. Putain il était sexy en fait !

Puis Keiji s'était appuyer sur... tient il avait jamais vu ça dans une salle de bain... pas dans la sienne en tout cas. Il le fixa, cligna des yeux puis écouta enfin l'ébène. Le lâcherait pas avec quoi ? Bah si il voulait pas qu'il parte, il devra faire avec son caractère, ses blagues à deux yens et.. et lui et son humeur du moment qui peut changer d'une seconde à l'autre.
Bah il était mignon le Keiji à être énervé. vraiment... mignon.

Puis il s'était mis devant les toilettes, regardant celle-ci puis la baignoire. Oh il voulait un bain ? Les lèvres de Seiji s'entrouvrirent en s'imaginant le plus petit dans l'eau, nu.Puis elles se fermèrent aussitôt. Il se glissa une nouvelle fois derrière l'ébène et le maintint à la taille et tourna la tête vers la porte.

« Dépêche toi... je regarde pas. »

Bien qu'il en ait envie, c'était pas ça qui lui manquait. Il se mordit la lèvre inférieure. Nan mais il rêvait ou depuis ce matin il enchaînait les changements de comportement et la prise des habitudes d'autres personnes ? C'était énervant comme pas possible... bien qu'il aimait bien cette habitude du : je me mords la lèvre inférieure. Et il aimait encore plus cette habitude quand c'était Keiji lui-même qui le faisait. C'était si... si sensuelle, excitant et ça donnait chaud !

Puis il y avait cette question qui était arrivée comme si de rien n'était. Keiji avait deux pères. Ca, il l'avait tilté. Mais, et sa mère ? Elle était où ? Elle était partie ? Morte ? Juste pas là pendant les journées

« En fait... tu as deux pères... mais... et ta mère ? »

Vu la tête que faisait Keiji quand il tourna la tête, ça devait pas être de mauvais souvenirs. Il grimaça se rendant compte de son erreur. Lui, avec sa mère il avait de bon souvenir, mais rien de plus. Elle était juste devenue une chose essentielle pour lui.

Instinctivement, il se plaqua contre le plus jeune, sentant son postérieur contre son.. érection. Quand il se rendit compte de son geste, il recula d'un pas, baissant la tête tout en fermant les yeux.
Oh le con !
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Jeu 11 Juil - 18:28
Invité
« Invité »
avatar


    Je fixais la toilette comme s'il s'agissait du démon, me demandant s'il j'allais m'étallé comme une crêpe devant celle-ci... foutu d'envie à la con...! Je poussai un petite soupire, puis tournai la tête lorsque je sentis les mains de Seiji sur ma taille, me maintenant.

    « Dépêche toi... je regarde pas. »

    Oh... pas besoin de me le dire deux fois! En moins de deux, je m'arrangeai pour détacher ceinture et tout le tralala, puis me vidai la vessie... soulagement! Deux sortent de soulagement en même pas une heure, si c'était pas merveilleux! Je poussai un petit soupire de satisfaction, puis arrangeai mon pantalon.

    « En fait... tu as deux pères... mais... et ta mère ? »

    Uh? Ah ouais! C'est vrai que... je lui en avais pas parlé, de ça... pas eu le temps, ou pas pensé, en fait... c'était rendu tellement normal pour moi, que quand j'avouais au gens que mes deux parents étaient des hommes... ça leur faisait bizarre. Je tournai de nouveau la tête vers Seiji, grommelant... puis soupirant.

    « Elle s'est cassé lorsque j'avais 5 ans. Je m'en rappel très peu, mais mon père... mon vrai biologique, là, m'a dit qu'elle avait pas pensé à son « avenir » avant de se marier et d'avoir des gosses... du coup, elle est partie en nous laissant derrière elle... Sans donner aucune nouvelle d'elle par la suite. »

    Je lui en voulais encore. Horriblement... j'aurais bien aimé connaître ma mère, mais ma haine envers elle me disait que si je la voyais... qu'elle ne s'en sortirait peut-être pas indemne. Frapper une femme, selon certain, ça ne se faisait pas. Mais moi, je n'avais pas ce principe stupide. Une femme était un être humain, inférieur! Un point, c'est tout! Je vois pas pourquoi je devrais les différencier des mecs avec qui il m'arrivait de me battre. Sauf qu'avec elle, au moins, j'étais certain de faire mal à tout coup...

    J'allais ouvrir la bouche pour parler, mais je le sentis me serrer contre lui... en plus de sentir la bosse contre mon derrière. Mes yeux s'ouvrirent d'un coup, et je les plissai un peu après que la surprise sois passer. J'avais fais quoi pour qu'il se réveille comme ça, celui-là?! Je me rappelais pas... oh merde! L'idiot! Je m'étais dandiner comme un imbécile sur lui, tout à l'heure, lorsque j'avais été mal à l'aise face à mon père... zut!

    Comme à toute les fois où j'étais mal à l'aise, je me mordillai la lèvre, puis rigolai un peu... contre toute attente. Je ne sais pas. La situation me donnait envie de rire... J'étirai finalement un petit sourire, puis me retournai pour être face à lui et passer mes bras autour de son cou.

    « Je te fais tant d'effet? »

    D'où je sortais cette phrase, moi? Elle avait passé mes lèvres, comme ça, sans que monsieur le cerveau analyse les donnés au passage! Crétines de neurones inutiles! Enfin, bref... tant qu'à avoir sorti cette phrase, autant me la jouer comme ça jusqu'au bout. Je m'étirai un peu, profitant du fait qu'il avait la tête penché pour aller lui mordiller le lobe d'oreille.

    « Sei-ji! »

    J'avais appuyé sur les syllabes, donnant un petit coup de langue à l'oreille par le fait même, puis me reculer pour le fixer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   Jeu 11 Juil - 20:36
Invité
« Invité »
avatar



Et plus si affinités ~

PV : Keiji Oruma ♥

[ Alors là, pas relue du tout ! Flemme aigüe, ça se soigne pas D: ]



« Elle s'est cassé lorsque j'avais 5 ans. Je m'en rappel très peu, mais mon père... mon vrai biologique, là, m'a dit qu'elle avait pas pensé à son « avenir » avant de se marier et d'avoir des gosses... du coup, elle est partie en nous laissant derrière elle... Sans donner aucune nouvelle d'elle par la suite. »

Oh ceci explique cela... Voilà pourquoi il avait deux père. Mais non rien à voir ! Alors là, carrément à coté de la plaque ! Ca expliquait pas pourquoi il avait deux parents masculin.

Seiji cligna des yeux, écoutant attentivement le plus jeune, tête toujours baissée. Oh... elle était donc partie pour son avenir. En fait, la mort d'un parent devait sûrement être mieux que de savoir qu'il était parti on ne sait où en vous laissant derrière.

Il se pinça les lèvres, fermant les yeux. Sa mère lui manquait tant. Après tout, elle avait été la seule personne à s'occuper de lui pendant que son père s'en fichait et son frère ne faisait pas attention à lui. Bizarrement, son cœur s'emballa. Ca faisait tellement mal de savoir qui la seule personne qui vous aimait était partie et qu'elle ne reviendrait jamais.

Quand Keiji se retourna, après s'être soulagé, et qu'il mit ses bras autour de son cou, Seiji releva la tête, le regardant sans.... aucune expression. Le regard totalement vide.
Il avait mal. Lui, il avait l'air de se foutre que sa mère soit partie comme ça. Alors que le bleuté ressentait un énorme vide. Il avait besoin d'elle d'une façon ou d'une autre.

Puis il lui demanda si il lui faisait tant d'effet. Keiji finit par se coller à lui, allant mordiller son oreille.

« Sei-ji! »

C'était quoi ce ton de voix ? Cette façon de dire son prénom ? Ce... cette manière ? Depuis quand il était aussi entreprenant ? Putain il avait pas le cul en feu ? Bon il avait été doux... sauf vers la fin quand il y était allé plus fort. Mais quand bien même, il y allait là.

Savait-il seulement qu'il risquait gros ? Qu'il risquait de ne pas savoir marcher pendant un jour ou deux ? Il avait eu sa première fois il y a moins d'un quart d'heure et il se collait comme ça à lui ? C'était dangereux. Se retenir la première fois, ça passait. Mais deux fois sur la même journée, c'était mission impossible pour lui.

Le regard vide du bleuté se ralluma comme on allume la lumière dans une pièce. Il se mordit la lèvre inférieure, imitant presque parfaitement l'ébène qui s'était un peu reculer pour le regarder. Mais ce type était impossible ! Voir insatiable ou quoi ? Non le mec insatiable dans la pièce, c'était lui pas le petit nouveau venu dans le monde du sexe. C'était lui qui était en train de bander comme un cheval au moment même où il croisa les yeux océan du plus jeune.

Il entrouvrit la bouche puis se pencha légèrement, capturant les lèvres de celui-ci. Puis il se recula, se redressant.

« Si tu me fais tant d'effets hein ? »

Il se tut un instant, réfléchissant sérieusement. Pesant le pour et le contre des sentiments qu'il ressentait à l'instant présent. Il lui faisait de l'effet, c'était certain. Maintenant, si c'était physique, c'était beaucoup plus que certain. Il était carrément attiré à lui comme un bête métal le serait par un aimant. Il avait l'impression d'être une abeille autour d'une fleur, d'être un lion chassant une gazelle. C'était bizarre comme sensation. Bien qu'il l'avait déjà ressentie avec d'être type... mais pas à ce point.

Sinon niveau sentiments. C'était la catastrophe. Dès qu'il le regardait, il avait chaud. Son cœur s'emballait étrangement et il avait comme de picotement au niveau de son ventre. La seule personne avec qui il avait ressenti ça, c'était son putain d'aîné. Mais ça n'était resté que minime. Là, ses tripes étaient retournées, faisant des loopings. Son cœurs, il avait l'impression qu'il sortirait de sa poitrine tellement il battait fort.

Seiji finit par sourire avant de hocher la tête positivement et de murmurer à l'oreille de l'ébène, que oui, il lui faisait de l'effet et qu'il se demandait même si c'était que physique. Puis il se recula, et mit sa main sur le visage hâlé du plus jeune avant de la faire glisser vers son chandail puis son pantalon. Quand il attrapa le vêtement, il le tira vers lui et il murmura de nouveau, qu'il ne devait pas le provoquer ainsi. Il pouvait risquer gros. Surtout son derrière, et que malheureusement pour lui, c'était trop tard.

Mais avant de faire se qu'il voulait faire, il s'écarta et regarda la baignoire avec un certain intérêt. Il se pencha au dessus pour aller tourner le robinet d'eau chaud puis d'eau froid afin de régulariser l'eau.Il boucha la baignoire, puis il se tourna vers Keiji avec un grand sourire avant de se lécher les lèvres. Puis il attira de nouveau le plus jeune vers lui, abaissa le pantalon de celui-ci, mit ses bras autour de sa taille et le suréleva. Avec son pied, il eut le temps d'enlever le vêtement avant de déposer de nouveau le plus jeune au sol.

Il prit son visage entre ses mains, et déposa ses lèvres sur celle de l'ébène, quémandant directement avec sa langue l'entré à sa bouche qui ne tarda pas. Sa langue alla alors rencontrer sa jumelle, qui à présent, se connaissaient assez bien pour ne plus être timide l'une envers l'autre.
Seiji fit aussi glisser une de ses mains dans le dos de Keiji, et le lui caressa, ne voulant en rien casser ce petit moment... doux ? Tendre ? Il n'en savait rien. C'était juste agréable.

Mais comme tout pervers qui se respecte, il ne réussit pas à s'en empêcher. Il fit alors glisser sa main sous le boxer du plus jeune, allant saisir une de ses fesses en pleine main avant d’étouffer un grognement de satisfaction. Et il approfondit le baiser en penchant légèrement le tête sur le côté. Il fit descendre le boxer du plus jeune, l'attrapa, après avoir enlever sa main, au niveau de la taille et le suréleva pour le mettre dans l'eau. Puis il le lâcha, s'occupant de lui retirer son haut qu'il lança sur le carrelage.

Ses lèvres se déposèrent dans son cou puis descendirent vers pectoraux qu'il embrasse. Puis il fit courir sa langue jusque sous son nombril avant de lancer un regard plus qu'envieux et désireux au plus jeune. Il avait conscience qu'il avait les jambes en coton, mais ça il s'en fichait. Il se mit donc à mordiller la peau hâlée puis il remonta jusqu'aux tétons. Il en lécha un avant de le mordiller lui aussi et de le lécher de nouveau.

Il aimait tellement cette sensation de bien être dans la quelle il était plongé à cet instant là. Si ce n'était que lui, il n'en sortirait pas et garderait Keiji avec lui dans cette bulle de plaisir.
RP fiche par Sympi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

[ FINI ] ~ [ YAOI - SM ] Et plus si affinités ~ [ Keijii ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: RP Terminés-