Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Une rencontre rendue possible grâce à Mimirin-chan [Pv Takao]   Dim 30 Juin - 10:46
Invité
« Invité »
avatar


Mizuki s'était réveillé très tôt pour y aller. Vraiment très tôt. A 5h45 pour être précis. Il voulait absolument ne pas manquer ça. S'étirant tel un félin  avant de se lever définitivement de son lit, l'adolescent se prépara pour une nouvelle aventure dans le monde extérieur. Oui, chaque sortie faite est, pour lui, une sorte d'épopée, n'étant pas sorti souvent de chez lui ses seize dernières années... voir jamais. Euhm, euhm... Bref. Pendant qu'il mâchait ses corn-flakes avec l'apathie connue des adolescents, le jeune Ogawa faillit recracher ce qu'il avait dans la bouche en subissant une petite tape dans le dos. C'était sa mère.

"Maman, je te l'ai déjà dit des centaines de fois de ne pas me prendre par surprise comme ça... Un jour, je vais plus avoir suffisamment de points de vie et tu-...

- ... et moi, je t'ai déjà dit des centaines de fois que tu n'es pas dans un jeu vidéo, mon petit ange. Coupa l'avocate tout en se servant une tasse de café bien fort. Sinon, Mizuki, où vas-tu comme ça ? Je sais que t'as pris la naturellement bonne résolution d'aller en cours - Amen - mais on est un samedi... Qu'est-ce que tu fiches habillé normalement dans la cuisine pour prendre ton petit déjeuner comme un adolescent normal ? Tu vas sortir normalement avec des amis que tu t'es fait normalement ?"

Même pour le pauvre otaku, il y avait trop de "normal" dans ses questions. Résigné à lui répondre par un simple petit mensonge pour ne pas la décevoir, le brun justifia son attitude plus que bizarre chez lui - et normale chez les autres - en lui disant qu'il s'était fait un ami, il y a peu, au lycée, qu'il devait retrouver au centre commercial pour traîner la journée "entre potes". Il mentit aussi en disant qu'il était excité à un tel point qu'il s'était levé à 6h du matin. Il n'eut même pas le temps de continuer, sa mère s'étant évanouie en plein milieu de son discours. Oui, pour une fois, Mizuki voulait faire plaisir à sa mère en lui cachant ses véritables intentions d'otaku mais le résultat lui fit presque regretter de l'avoir fait...

Après avoir installé difficilement sa mère dans son lit et avoir appelé son bureau pour signaler l'absence de sa mère pour la journée dû à un problème de santé non identifié, le nolife d'hier se retrouva dans la rue, téléphone en main avec l'application gps ouverte, et prit son envol dans la grande ville qu'est Tokyo. Bon, vous voulez savoir comment il avait fait pour arriver à Tokyo alors qu'il habite à Yokohama ? Simple. Il a demandé à son vieux chauffeur de le déposer là-bas sans encombres . Pourquoi n'a-t-il pas continué avec lui ? Parce que Mizuki a très sérieusement sorti l'argument digne d'un véritable héros de shônen manga : "Je dois devenir plus fort et affronter l'adversité, Alexandre-san...". Oui, bon, ça le fait moins avec le prénom du chauffeur étranger...

Malgré toutes les difficiles épreuves qu'il a subi pendant tout le trajet (bousculer par une femme enveloppée, être poursuivi par un chihuahua enragé, se retrouver entouré par des jeunes femmes voulant "lui faire plaisir" dans un cul-de-sac), le garçon arriva enfin devant le centre commercial. Sans grande conviction, un peu dégoûté de la vie réelle par toutes ces péripéties, il fit le premier pas puis un deuxième et continua jusqu'à être à l'intérieur.

Première impression désagréable. Trop de monde. Beaucoup trop de monde. Les yeux grands comme des soucoupes, Mizuki chercha avec difficulté un plan des lieux. Grâce à une vieille dame un peu sénile, il réussit enfin par trouver ce fichu plan qui... était beaucoup trop difficile à déchiffrer pour son cerveau. Il savait hacker mais pas lire un plan d'un centre commercial. Il avait fait tout ça pour acheter l'édition limitée à 90 exemplaires de la figurine collector de Mimirin-chan, son idol virtuelle préférée, qui sortait seulement dans le grand centre commercial de Tokyo. Sachant que le magasin de figurines ouvrait ses portes à 10h et qu'il lui fallait environ 3h pour arriver avec encombres ici, il était parfaitement naturel pour le jeune geek de se lever à 6h pour aller acheter cette figurine. Ça lui laissait une avance d'une heure avant l'ouverture. Cependant, il fallait trouver le magasin dans tout ce bordel... Et ce plan est vraiment indéchiffrable pour lui... Et il était trop timide pour aller demander de l'aide aux autres. La mémé de la dernière fois était partie déjà.

"Ah... Mimirin-chan, attend-moi, je vais venir te chercher... Murmura-t-il entre deux gémissements plaintifs. Comment je vais faire..."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre rendue possible grâce à Mimirin-chan [Pv Takao]   Mer 10 Juil - 21:55
Kazunari Takao
« Élève dans l'équipe de Shutoku Gakuen »
avatar

Élève dans l'équipe de Shutoku Gakuen
✘ Date d'inscription :
08/10/2012
✘ Messages :
15
Membre du mois :
0


Comment était-il arrivé ici déjà ? Takao ne savait même plus pourquoi il était à 9h du mat’ au centre commercial qui, maintenant, est déjà rempli de monde. Quoi que...

Le samedi. Premier jour du week-end. Premier jour où tu profites de ta matinée. Enfin profiter est un bien grand mot. Dans la famille Takao, pas le temps de se reposer. Ce matin, à 6h précise, toute la famille était debout. Du coup, le plus jeune de la famille était de très mauvaise humeur. Cependant, il ne pouvait rien refuser à sa mère. Après tout, il n’est pas si méchant que ça, alors il n’allait pas refuser une sortie au centre commercial que sa mère avait planifié depuis 3 semaines au moins !

C’est donc un Takao assez fatigué qui partit accompagné ses parents au centre commercial. Pour rattraper un peu de son sommeil, il avait dormi pendant le court trajet de voiture. Sa mère s’était inquiétée… Un peu trop tard d’ailleurs. Il venait juste d’arriver et sa mère venait juste de se demander si elle avait bien fait d’emmener son fils fatiguer. Takao avait tout de suite essayé de la rassurer en lui disant que c’était de sa faute pour avoir passé une courte nuit (Sans sous-entendu hein 8D). Sa mère a souri et ils étaient enfin entrés.

La première chose que Takao remarqua, était le fait que le centre commercial était grand. Cpas qu’il n’est jamais venu, mais il n’a pas le temps d’aller tous les dans un endroit comme ça. Bref. Il y avait déjà du monde pour cette heure et cela gênait un peu le brun. Sa mère lui avait dit qu’il pouvait aller faire des achats si il voulait, cependant… Il ne savait pas quoi acheter. Sa tête n’était pas assez en route pour savoir quoi prendre, dans quel magasin.

Donc… Takao-mode-mal-réveiller partit à l’aventure dans ce centre commercial énorme. Son premier arrêt fut devant le plan qu’il lut assez rapidement. Les magasins où il allait s’arrêter était assez proche les uns des autres, ce qui lui simplifiait la tâche. Le brun se retourna et bouscula par inadvertance un jeune garçon de son âge qui avait l’air un peu perdu. Il s’excusa poliment.


« Excuse-moi, j’ai pas fait attention. Tient, pour me faire pardonner, je vais t’aider. Tu m’as l’air un peu perdu, n’ai-je pas raison ? »

Takao lui offrit son plus beau sourire afin que ce jeune garçon accepte son offre.

-------------------------------


Shin-chan ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre rendue possible grâce à Mimirin-chan [Pv Takao]   Sam 13 Juil - 21:16
Invité
« Invité »
avatar


Perdu de chez perdu, Mizuki regardait le plan comme s'il avait affaire à Dragon's Lair. Le pauvre. Même un gamer hardcore comme lui n'avait pas pu en venir à bout de ce jeu pourri ! Complètement abasourdi par le nombre incalculable d'informations sur le plan du centre commercial, le jeune garçon allait dégainer son smartphone pour faire quelques recherches plus facilement... mais il se fit bousculer quand il l'eut sorti enfin de sa poche de pantalon. Son portable avait atterri entre les deux obus d'une femme bien dans sa peau. Si vous voyez ce que je veux dire. Pleurant déjà la perte de son téléphone de cinquième génération chez la firme à la poire - attention aux copyrights, please -, le brun se retourna vers son agresseur, les sourcils froncés, prêt à le traiter de tous les noms. Seulement, son visage se radoucit direct après que ses pupilles vertes soient plongées dans celles bleu-grises de l'inconnu. Ses joues devinrent alors pourpres et ses bégaiements plus prononcés. Déjà un contact avec un garçon de son âge ?!! Il était pas prêt ! Un peu déstabilisé, il se raidit et regarde un point fixe pour ne pas stresser encore plus.

« Excuse-moi, j’ai pas fait attention. Tiens, pour me faire pardonner, je vais t’aider. Tu m’as l’air un peu perdu, n’ai-je pas raison ? »

Et il avait totalement raison. Il s'était en plus excusé. Quel gentleman ! Un véritable gentil petit pnj ! Ému, Mizuki alla jusqu'à le câliner, malgré son asociabilité maladive. Il avait de ces muscles pour son corps ! Oui. Mizuki Ogawa n'en avait pas l'air mais il était plus grand que l'autre garçon qui avait l'air plus... viril que lui. Reprenant ses esprits, il se recula vivement du brun, les joues très rouges, les mains tremblantes qui tenaient encore les épaules de l'étranger. Il voulait vraiment s'en faire un ami. Est-ce qu'un pnj pouvait devenir ami avec le héros ? Non. Il espérait vraiment que ce gentleman n'était pas qu'une aide dans sa quête pour sa figurine...


... Merde, sa figurine !


Il regarda sa montre plaquée or mise bien en évidence - le gosse de riches, je vous jure- et lit 9h25. Plus que 45 petites minutes avant l'ouverture du magasin ! Agité, Mizuki prit la main de Takao, son doux sauveur sur son cheval blanc - oui, bon, il y avait pas de cheval mais on s'en fout - et le traîna juste devant le plan où était agglutiné plein de monde. Il fit ses exercices de respiration pendant quelques secondes, ceux que son médecin de famille lui demandait de faire avant de parler à une personne dès que le stress venait, puis il prit chaque main de l'autre adolescent dans chacune des siennes avant de le fixer, le désespoir se lisant dans ses petits yeux de chien battu...

"J-Je... Je dois absolument aller dans un magasin d'otaku et il est dans ce centre commercial. Je crois qu'il y en a que... qu'un seul d-de ce genre-là. S-S'il-te-plaît, aide-moi à y être avant 10h !"

Il était fier de lui. Il l'avait demandé, certes de façon décousue et peu fluide, bégayant à tout bout de champ, mais il l'avait fait ! Il avait parlé à un garçon de son âge ! Toujours fier de son exploit, il sourit comme un imbécile heureux tout en regardant le meneur de Shutoku, ses mains gardant toujours leur emprise sur les siennes. Et il ne le remarqua que 3 bonnes minutes plus tard. Plus qu'embarrassé, le jeune Ogawa lâcha rapidement les mains qu'il trouvait douces de Takao pour aller les ranger dans les poches de son pantalon. Il avait pris les mains de son pnj helper ! Et en plus, il avait aimé lui prendre la main. Cherchant à éviter un contact oculaire avec l'autre, Mizuki préféra fixer son attention sur le plan en faisant semblant de chercher, cachant difficilement sa gêne. En tout cas, l'autre garçon lui plaisait beaucoup. Et tout le monde pouvait le voir... sauf le concerné.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre rendue possible grâce à Mimirin-chan [Pv Takao]   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre rendue possible grâce à Mimirin-chan [Pv Takao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))
» ♣ The Presentation of Karin-chan ♣
» Hebi-chan
» Joyeux anniversaire Misaki-chan !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: RP mise à jour-