Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   Mar 19 Fév - 13:39
Invité
« Invité »
avatar








Kumako Tsubaki



Nom : Kumako Prénom : Tsubaki Surnom : Koneko-chan Groupe Sanguin : A Orientation Sexuel : Hétéro Statut de Relation : Célibataire Age : 16 ans Date de Naissance : un 25 juin Nationalité : Japonaise Classe Social : Aisée Genre : Fille Emploi : Lycéenne et ventre sur pattes. Résidence : Appartement Poste au basket : Votre Lycée : Seirin Faites vous partie de l'équipe de Basket de votre équipe? : // Capacités : Maîtrise les arts martiaux. Poste au basket : // Taille : 165cm Poids : 45kg Peau : Claire Yeux : Pourpre Cheveux : Roses Accessoire : Aucun. Particularité : En cours Corpulence : Petite et menue avec un bonnet C. -sors- Tatouage ou percing? : Tatouage abstrait recouvrant le flanc droit.




Histoire :
« Tu veux jouer avec moi ? »

Il sentit une petite main agripper son t-shirt. Il se retourna et fit face à une petite fille de son âge. Elle avait des cheveux roses coiffés en deux couettes et ses yeux étaient légèrement pourpres. Sa peau était aussi claire que la sienne.

-Tu peux me voir ?

La petite fille pencha la tête sur le côté, ne comprenant pas pourquoi il lui posait une telle question.

-Je devrais pas ?

Le garçonnet ne répondit rien. C'était bien la première fois qu'une enfant le voyait et venait lui parler pour jouer avec lui. D'habitude personne ne le remarquait jusqu'à ce qu'il leur parle directement. Voyant qu'il ne répondait pas, la fillette réitéra sa question :

-Alors, tu joues avec moi Tetsuya ?

Il fut légèrement surpris qu'il connaisse son prénom, alors qu'il ne l'avait jamais vu et qu'il ne s'était même pas présenté.

-On est dans la même classe. Tu es toujours à l'écart et tu ne parles pas beaucoup. Comme moi, expliqua-t-elle doucement. Maman, elle, contrairement aux enfants, elle me voit. Papa et mon grand frère aussi. Parce qu'ils m'aiment.

Le petit garçon aux cheveux bleus l'écoutait, se demandant pourquoi elle lui disait cela.

-Si je vois Tetsuya, c'est parce que je l'aime bien. Il n'est pas méchant comme les autres garçons.
-Comment tu t'appelles ? Finit-il par demander.
-Tsubaki.

A cette époque, bien qu'il n'avait que 6 ans, il aimait beaucoup cette Tsubaki. Juste par le fait qu'elle le voyait faisait toute la différence.

-On joue alors ? S'impatienta Tsubaki.
-D'accord. Qu'est-ce que tu veux jouer ?
-A la balançoire.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Chacun poussait l'autre à tour de rôle. C'était quelque chose de banale mais c'était réellement amusant pour eux. Mais la récréation prit fin et ils durent rentrer chez eux lorsque leurs parents respectifs les appelèrent. Mais Tsubaki le retint par la main.

-On jouera ensemble à l'école d'accord ? Proposa Tetsuya.
-D'accord. On restera ensemble pour toujours ?
-Oui, pour toujours.

Sur ces mots, ils scellèrent leurs promesses en liant leurs petits doigts. Une innocente promesse d'enfant. Mais durera-t-elle vraiment ?

Rentrée des classes. Mois d'Avril.
Collège Teiko.


-Tetsuya, on est dans la même classe, déclara Tsubaki en pointant leur noms sur le tableau d'affichage.

Et effectivement, ils étaient dans la même classe. Comme à chaque fois. Ils avaient grandis tranquillement et étaient désormais en première année de collège. Ils rejoignirent leur classe. Ce fut une rentrée des plus banales. Ils visitèrent le collège, regardèrent les différents clubs, etc... D'un commun accord, ils s'inscrivent au club de basket, un sport qu'ils aimaient voilà quelques années déjà. Elle n'en as pas l'air mais Tsubaki est la fille d'une ancienne joueuse de basket de l'équipe nationale japonaise de basket. Son père est quand à lui, un maître d'art-martiaux qui possède sa propre école d'assez grande renommée. L'hérédité aidant, la petite Kumako était douée dans les deux domaines et était même considérée comme le génie de la famille, surpassant son frère aîné.

Très vite, elle se fit remarquer et devint titulaire de l'équipe féminine. Peu à peu son talent se développait. Sur le terrain, elle était connue pour sa rapidité et son agilité. A cause de la couleur de ses cheveux peu communs, elle reçut le surnom de « Pink Lightening ». Personne ne pouvait la suivre des yeux. Un éclair rose traversait littéralement le terrain. Mais son ascension lui coûtait cher. Son amitié avec Tetsuya. Petit à petit, ils s'éloignaient l'un de l'autre. Lui avec un certain Aomine Daiki, elle avec les membres de l'équipe qu'elle avait soigneusement préparé. Ses coéquipières, Junko, Hakuko, Tsubasa et Yui, formaient avec elle, une équipe imparable connue sous le nom de Typhon de Teiko. Elles enchaînaient victoire sur victoire, survolant les championnats. C'était comme un rêve.

Tsubaki avait la sensation que sa place était à leurs côtés et pas ailleurs. Mais au fond, quelque chose n'allait pas. Il lui manquait quelque chose. Et ce sentiment que tout allait bientôt tourner de travers grandissait peu à peu.

La deuxième année était déjà bien entamée. L'été laissait peu à peu sa place à l'automne. Les deux équipes de basket de Teikou se préparaient au championnat qui se déroulait durant l'hiver. Tetsuya et Tsubaki étaient encore dans la même classe. Cela la rassurait un peu. Elle apprit qu'il était finalement l'un des titulaires de son équipe. On l'appelait le sixième joueur fantôme. Pour immortaliser le moment, ils avaient pris en photo portant leur uniforme de match. Elle portait le numéro 4 et lui le dossard 15. C'était l'une des rares photos où ils souriaient tous les deux. Et peut-être la dernière.

Depuis quelque temps déjà, Tsubaki sentait que son corps n'allait pas bien. Elle s'essoufflait plus rapidement que d'habitude que ce soit en match ou à l'entraînement. Mais la finale était pour bientôt et elle ne se souciait pas réellement de son état de santé. Remporter ce championnat était sa priorité avant tout. Si les choses empireraient, elle avisera. Ce n'était pas le moment de flancher.

Comme il fallait s'y attendre, elles avaient gagné. Elles décrochèrent une nouvelle fois le trophée. Les voir crier de joie la rendait heureuse. Mais son bonheur était obstrué par quelque chose. Son souffle était court et haché bien qu'elle soit au repos. Que se passait-il bon sang ? Elle paniquait intérieurement sans le montrer sur son visage. Son regard devenait flou. Elle ne devait pas paniquer. Ce fut la voix de la coach qui la ramena à la réalité. Entendre sa voix lourde de sous-entendus lui donnait des sueurs froides.


Son regard était devenue vide. Elle n'exprimait plus rien, ne ressentait plus rien. À part peut-être ce sentiment d'impuissant et de néant sans fin. Une semaine plutôt, le verdict avait été rendu. Tsubaki était atteinte d'emphysème. Ses alvéoles pulmonaire se détérioraient peu à peu. La maladie avait été repéré à temps. Elle suivra un traitement pour le ralentir mais pas pour l'arrêter. Toutes activités physiques trop intenses lui étaient interdites. Plus de basket. Plus rien. Elle ne servait strictement à rien désormais.

Anéantie par tout cela, elle avait cessé de venir en cours durant toute une semaine. Ses parents étaient restés près d'elle, et avaient pris la décision de freiner leur déplacements pour mieux s'occuper d'elle. La fin de l'année était là. Elle ne s'était pas rendu compte. Elle ne se souciait plus de la date et de l'heure. Ces journées se résumaient à contempler le ciel ou ses mains qui ne la serviront plus aussi bien qu'avant. Pour une fois qu'elle les utilisait autre chose que pour frapper quelque chose. Comme protéger Tetsuya par exemple.

Repenser à son ami d'enfance la ramena les pieds sur terre. Tout son corps était lourd. Il était trempé par une pluie torrentielle qui se déversait sur Tokyo. Elle s'était mise à errer dans les rues. Elle était tombée par hasard sur lui.

-Tsubaki, où tu-
-Tetsuya, la coupa-t-elle.

Un orage gronda au-dessus de leur tête.

-Je... ne peux plus jouer au basket.

Il ouvrit grand les yeux comme si on venait de le gifler. Comment ça ? Que s'était-il passer pendant tout le temps où il ne l'avait pas vu ? Petit à petit, le visage de la rosette se décomposa. Son visage ruisselant d'eaux cachaient les larmes qui s'échappaient de ses calots pourpre. Sa voix suppliante et désespérée le déchirait de l'intérieur.

-Je... Tetsuya... qu'est... que je dois... j'ai, hoquetait-elle, mains tentant désespérément d'essuyer son visage.

S'ensuivit un un long cri de peine s'échappant d'une plus profond de son âme. Elle n'avait plus rien. Tetsuya était parti avec Aomine, son corps ne lui permettait plus de jouer. Plus rien. Strictement rien. Cette seule pensée lui fit encore plus mal. Sentant un poids autour d'elle, Tsubaki s'en dégagea rapidement et courut dans la direction opposée. La pluie frappant son visage l'empêchait de voir correctement. Si bien qu'elle se cogna contre quelqu'un.

-Tu vas tomber malade, déclara la personne bousculée en mettant le parapluie au-dessus de sa tête.

Bizarrement, elle reconnut cette voix et ne fut pas étonnée de voir Akashi Seijuro en face d'elle. La rosette était plongée dans ses yeux rubis, ne pouvant plus y remonter au point de se laisser faire. Pour une raison qu'il lui échappait, le capitaine de Teiko du club de basket masculin lui apparut comme un sauveur. Un échappatoire à cette triste réalité.

Tsubaki fixa longuement le tableau d'affichages. Était-elle entrain de rêver ? Elle était dans la 3-A mais pas avec Tetsuya. Comme si leur promesse venait de se briser. Mais son regard fut attiré par un autre nom : Akashi Seijuro. Il était dans sa classe cette année. Elle avait entendu dire qu'il était de loin le meilleur élève que le collège eut connu suivi de près par Midorima Shintaro. Il faisait également partie du club de basket si elle s'en souvenait bien.

-Tsubaki, allons-y, lui ordonna le rouquin dans son dos.

Derechef, elle se retourna vers le collégien et le suivit jusqu'à leur salle de classe. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés ce jour de pluie, ils avaient longuement discutés. Pas directement du moins. Durant les vacances de printemps, ils s'étaient simplement échangés des messages, racontant des banalités de tous les jours. La rosette ne s'était pas vraiment offusquer lorsqu'il commença à l'appeler par son prénom alors qu'ils n'étaient que des amis.

Enfin c'était ce qu'elle croyait. Mais petit à petit, à force de se fréquenter, des petits changements s'opéraient. Ils se tenaient par la main quelques instants, il la touchait légèrement, elle l'observait longuement lorsqu'il jouait au Shôgi avec Midorima. Ne pouvant plus pratiquer le basket, Tsubaki s'était inscrite dans un club un peu moins vivace : le tir à l'arc. Très vite, elle s'y adapta très vite comme au basket, et fut bientôt nommé l'une des meilleurs archères du collège. Prenant peu à peu goût à ce sport, il lui arrivait de faire du surplus d'entraînement et de rester tard.

Ce fut durant l'un de ses extras que les choses changèrent radicalement entre eux. Akashi qui s'entraînait durement également avait remarqué depuis quelque temps les lumières du gymnase voisin allumé. On racontait qu'un fantôme y traînait mais sincèrement il n'y croyait pas une seconde. Des fantômes, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! Résolu à effacer cette ridicule rumeur, il entra dans ce soi-disant gymnase hanté. Sauf erreur de sa part, les fantômes ne tiraient pas des flèches avec une telle précision et ne portait pas de couettes roses. Et un fantôme était beaucoup plus expressif que cela.

-Tu t'entraînes dur, Tsubaki, lâcha-t-il pour lui signaler sa présence.
-Seijuro, déclara la rosette en se retournant.

Arc en main, elle s'approcha de lui. Le rouquin nota son index, majeur et annuaire droit complètement rougi, avec de toute petite coupures. Jusqu'à quel point s'entraînait-elle ? Il prit délicatement sa main meurtri et les porta à ses lèvres. Elle le regarda faire, son visage n'expriment toujours rien. Cela l'agaçait. Ne pouvait-elle pas être troublée un minimum ? Pour la provoquer un peu, il lécha lentement son index. Il crut percevoir un léger mouvement de recul mais l'ignora et continua son traitement. Son petit jeu commençait à porter ses fruits. Ses joues s'étaient légèrement colorés, ses yeux... Ses yeux parlaient d'eux même. Il lâcha enfin sa main pour s'occuper de ses lèvres. Ce jour-là, il s'était complètement abandonné l'un à l'autre sur le parquet froid du gymnase.

A partir de là, leur relation s'officialisa aux yeux de tous. Il n'y avait rien à cacher. Kumako et Akashi avaient entamés une relation amoureuse plus ou moins normale. Ou presque. En public, aux yeux des autres, ils étaient normaux. Mais une fois à l'abri des regards, les choses pouvaient déraper et terminer par de petites morsures ou griffures sur leur corps. Il y avait comme une sorte de jeu de provocation entre eux, se demandant qui allait craquer le premier.

Mais leur relation prit fin, ne leur laissant pas le temps de savoir qui serait le gagnant, vers la fin de l'année scolaire. Une petite discussion sur leur orientation respective les avait amenés à se séparer. Elle à Seirin, lui à Rakuzan. Il n'eut pas de larmes, pas de cris. D'un accord silencieux, tout était fini. Presque aussi brusquement ça avait commencé. Ce jour-là, il avait beaucoup plut. Comme cette fois-là.


Tsubaki serrait les dents en sentant l'aiguille parcourir son épiderme pour tracer des lignes roses abstraites sur tout le flanc droit. Le travail dura presque une heure. Elle resta longuement allongé sur le flanc opposé, essayant d'oublier la douleur. Ce rituel était vraiment éprouvant mais elle n'avait pas à contester les ordres de son père. Bien qu'ils passaient peu de temps ensemble, Tsubaki l'aimait beaucoup. Après tout, il était difficile de détester l'homme qui vous avais mis au monde. Depuis qu'elle était tombée, il était plus souvent là, veillait sur elle mais de loin. Sa mère quand à elle, toujours souriante et heureuse faisait tout pour lui remonter le moral. Tsubaki ressemblait beaucoup à sa mère physiquement mais n'avait rien à avoir le caractère d'un des deux parents. Il en valait de même pour son grand-frère Takumi de 23 ans. Il était tout le contraire de sa jeune soeur, arborant toujours une aura menaçante comme s'il était prêt à vous tuer dès la seconde où vous disiez un mot de travers.

Tsubaki voyait bien qu'elle n'avait rien de normal. Que sa vie n'était pas normale. Que sa force d'ours n'était pas normale. Que ce tatouage décorant son flanc droit, partant de l'épaule, quelque ligne se perdant sur sa poitrine, continuant vers ses jambes n'était pas normal. Pourtant, elle ne se posait jamais de question si c'était bien ou pas. C'était sa vie. C'était comme ça. Elle ne regrettait rien sauf peut-être le fait de ne plus pouvoir jouer au basket. C'était la dernière chose qui lui manquait peut-être. Retrouver toutes ses sensations lors d'un entraînement ou d'un match. Tout cela lui manquait cruellement.

Lorsqu'elle sut que Tetsuya allait rejoindre le club de basket à Seirin, elle l'envia un peu. Regarder un bon match n'était pas aussi bien que d'y participer mais ça lui convenait. Mais elle n'était pas convaincue. Elle n'était pas entièrement satisfaite. Elle avait compris un jour, alors qu'elle avait vu un camarade sa classe, Kagami Taiga, s'entraîner seul sur un terrain de basket. Voir son dunk provoqua un pincement. Elle avait enfin compris...

A quel point elle aimait le basket.


Mentalement :
Il ne vous ait jamais arrivé de croiser une jeune fille, coiffés de deux couettes, assise dans un parc sur une balançoire ? Si ? Vous avez donc remarqué son visage sans expression, ses yeux pourpres dans lesquelles on ne peut pas déceler le moindre de ses sentiments. Tsubaki, depuis toute petite, a toujours été ainsi. La plupart de ses camarades de classe vous diront qu'elle est toujours dans les nuages, a rêvé et peut être complètement à l'ouest. Mais ça, c'est ce que disent les personnes qui ne la connaissent pas. Bien qu'elle puisse paraître hors contexte parfois, elle est toujours consciente de ce qui ce passe autour d'elle. Même si elle ne fait pas attention à l'environnement qui l'entoure, elle écoute, pense, réfléchit. Peut-être même plus.

De nature discrète, personne ne la remarque vraiment, de ce fait, peu de gens ne viennent la voir ou l'embêter. Sauf lorsqu'elle se balade seule dans les rues après les cours. Il lui arrive de se faire aborder par quelques garçons ayant de mauvaises intentions. Mais s'intéresser à la petite Kumako dans ce sens, revenait à creuser sa tombe. Bien que n'aimant pas utiliser la force, elle en userait si quiconque blesserait une personne importante à ses yeux. Jusqu'à maintenant, ils ont tous été envoyés à l'hôpital. On a pas idée d'affronter une demoiselle dotée de la force d'un ours..

Aussi improbable que cela puisse paraître, la rosette est très intelligente. Chaque année, elle faisait partie du top 3 lors des examens. Elle devait son salut à sa mémoire auditive et visuelle qui sont supérieures à la normale. Comme quoi les apparences sont trompeuses.

Vous vous souvenez que Tsubaki est du genre inexpressive n'est-ce pas ? Et bien pas totalement non. Ses yeux brillent de bonheur, d'excitation, de joie lorsqu'on lui propose quelque chose à manger ou lorsqu'elle se trouve face à quelques choses de mignons. D'ailleurs, vous la verrez à 95% du temps entrain de grignoter quelque chose, mais le plus souvent, ce sont des pockys au chocolat qu'on le trouvera dans sa bouche.

Il y a plusieurs autres facettes indescriptibles et innommables qu'il vaudrait mieux apprendre et découvrir de vos propres yeux. Ou pas.

Alors Invité,es-tu prêt(e) à prendre le risque de l'approcher?



Prénom ou Pseudo : Tsubaki c'est bien. Age : 17 ans Ou nous a tu trouver ? Grâce à quelqu'un sur ce forum '-' comment tu trouve le forum : Il est super beau et actif! Et ça fait un moment que je voulais m'inscrire sur un KnB RPG!




Dernière édition par Tsubaki Kumako le Ven 22 Fév - 11:17, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   Mar 19 Fév - 16:14
Invité
« Invité »
avatar


~ Tsu-chan <3 Trop contente de te voir sur le forum :D Comme je te disais sur le tchat, si tu as des questions n'hésite surtout pas :3
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   Mar 19 Fév - 18:25
Dylan A. Kingslay
« Papa gâteau dans l'âme. »
avatar

Papa gâteau dans l'âme.
✘ Date d'inscription :
22/07/2012
✘ Messages :
527
Membre du mois :
4


Bienvenue sur le forum x) Et bien tout d'abord je trouve que tu a tout a fait raison de priorisé tes études (Moi j'ai pas la volonté...) Ton délais supplémentaire est accepter x) Sinon si tu a des questions et des doutes ou quoi que ce soit n'hésite pas x)

-------------------------------
Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   Mer 20 Fév - 0:12
Invité
« Invité »
avatar


Alors oui j'ai une question Dylan-sama! Est-ce que c'est possible d'être la manager de Seirin, s'il vous plaît? Non, j'essaye pas de rivaliser avec Momoi '-'
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   Ven 22 Fév - 11:03
Invité
« Invité »
avatar


Pardon pour le double-post mais j'annonce fièrement que ma fiche est terminée o/ Bien que je la trouve baclée u.u -sors-

Avant qu'on me tape, j'aimerais prevénir que j'ai demandé à Tetsuya et Akashi si je pouvais les intégrer dans mon histoire et ils ont été d'accord. Mais si y'a pas moyen, je peux changer, ça me dérange pas vraiment ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   Ven 22 Fév - 13:12
Shiro Kuragari
« Élève Ordinaire de Seirin Gakuen »
avatar

✘ Date d'inscription :
26/08/2012
✘ Messages :
497
Membre du mois :
73

Oh une fille toute mignonne :3 A seirin en plus o/ Une grignoteuse comme moi ♥ C'est le comble x) Bienvenue et...





Toute nos félicitations tu es Validé(e)



₪ Je t'invite alors à recenser ton avatar si tu ne l'as pas encore fait ici :
₪ Ainsi qu'à approuver les règles ici : 
₪ Si tu as d'éventuelles questions ou tu as besoin d'information, le staff est disponible par MP (Message Privé) ou dès fois via la CB (Chat Box) ou bien les membres de ce forum peuvent aussi bien t'aider
₪ Si tu n'as pas trouvé de partenaire de RP et si tu en veux un, tu peux en demander un ici : 
₪ Faire ta fiche de lien ici : 
₪ Faire une fiche RP ici : 
₪ N'oublis pas les règlements du forum et sois actif ! Car au bout de 14 jours sans rp posté de ta part tu seras considéré(e) comme fantôme et tu verras peut-être ton compte supprimé...à part si tu as un motif justifié
₪ Une dernière chose.. Amuses-toi bien à nos côtés !




-------------------------------

Ma fiche~ Mes liens~
Un gros mercii à DiReN pour ma magnifique signa' et à Stain pour mon vava~ love 


Spoiler:
 

Vive les ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

Kumako Tsubaki {The Pink Lightening} [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De [Kohaku Junko] à [Kumako Tsubaki] - Conversation n°1
» Salut ! tu veux être mon ... Amy ? ;) [ PV Jackson Amy et Kumako Tsubaki ]
» Facebook de Kumako Tsubaki
» [ De Kumako Tsubaki à Akashi Seijuro || Conversation n°2 ]
» Heartbreaker version girl [Finish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Look at me :: Votre Personnage :: Votre Présentation :: Présentations Validées-