Basketball which Kuroko plays
Dans la vie il n'y a pas que le basket voyons ! Bien sûr, vous êtes en plein coeur des compétitions entre hommes ou entre femmes, des compétitions corsé et intense qui proviennent de nul autre chose que de ce merveilleux ballon orange. Mais êtes-vous réellement obligé de vous y mêler ? La réponse est non.. Ce n'est pas parce que tout le monde se garoche en bas du pont que vous devez devenir un mouton et sauté vous aussi...Voyons... Vous êtes à Tokyo ! Des boutiques, des maisons, des garderies, de grandes écoles selon un niveau de popularité différente ... Des starlettes et à notre grand désespoir des Journaliste fouineur qui feront tous pour faire éclater les scandales. Basketteur en herbe ? Prend tes souliers et fonce au gymnase, accumule des Kuroko's points et troque les contre des xp et vois ton équipe devenir la meilleure et peut-être que ce sera toi l'étoile de Tokyo à la fin...a moins qu'un méchant journaliste tue ta réputation avant même que tout soit commencer.... Allez fille ou garçon intègres une équipe et participe au match. Les autres encouragés vos équipes, faites connaissance avec les joueurs et qui sait peut-être que vous en rapporterez un chez vous... Vivez, explorez.. Découvrez et devenez ...Vous-même.



 
Nous accueillons un demi-dieu sur le forum ! Et oui, Voici l'apparition d'un Vice-Admin qui se connectera sur le compte de Games Master ♥️
Kaijo vous accueille, venez remplir ce pauvre cocon vide ~

Partagez | .
MessageSujet: Octavia Murakami   Sam 5 Jan - 17:23
Invité
« Invité »
avatar








MURAKAMI OCTAVIA



Nom : Murakami. Prénom : Octavia. Surnom : Octy. Groupe Sanguin : O+ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle. Statut de Relation : Célibataire. Age : 17 ans. Date de Naissance : 25 juin. Nationalité : Japonaise. Classe Sociale : Aisée. Genre : Fille. Emploi : Aucun. Résidence : Appartement. Poste au basket : Aucun. Votre Lycée : Seirin. Faites vous partie de l'équipe de Basket de votre équipe? : Non. Capacités : A de la répartie. Poste au basket : Aucun. Taille : 1m68. Poids : 53 kg. Peau : Claire, légèrement hâlée. Yeux : Noirs. Cheveux : Noirs, ondulés. Accessoire : Ses écouteurs, son appareil photo. Particularité : Elle essaye de savoir tout sur tous les élèves. Corpulence : Mince, élancée. Tatouage ou percing? : Un piercing sur la lèvre inférieure.




Histoire :

C'était un matin. Et Il pleuvait. Octavia, respirait pour la première fois, dans notre monde. Mais ce n'était pas un jour joyeux. Vous me concéderez qu'il y a plus commun comme prénom que Octavia. Elle est l'enfant d'une japonaise pauvre qui vendait son corps sur la voie publique, et d'un européen qui passait par là. Octavia n'a jamais su qui était vraiment ses parents, et à vrai dire, n'a jamais vraiment cherché à le savoir. Elle fut laissée à la porte d'un orphelinat.

Un couple l'adopta alors qu'elle avait cinq ans. C'était un couple anglais, dont la femme était stérile, qui était tombé sous le charme de cette jeune demoiselle. Les démarches avait duré plusieurs mois. Octavia avait toujours vécu dans l'orphelinat, s'était fait des amis, parlait le japonais de son accent rond et enfantin. C'était presque comme si on l'amputait de ses dernières racines. Aussitôt ramenée à Tokyo, on la casa dans une maternelle. C'était une demoiselle renfermée, elle boudait les autres enfants, et les instituteurs avaient du mal à la canaliser.

Les enfants savaient. Et ils sont cruels, les enfants. Quand ils voyaient cette demoiselle, à la crinière noire sauvage, aux yeux couleur charbon, son teint halé. C'était un peu comme si Pocahontas avait décidé de suivre l'école avec eux. Au début, c'était amusant. Et ensuite, c'était frustrant. Les années défilèrent, toujours de la même manière. Quand un enfant s'approchait d'elle, tentait de devenir son amie, il récoltait les brimades, la quasi-exclusion de ses semblables. Oui, cela pouvait très vite ressembler en procession punitive, digne du Roi Lion quand les girafes et les rhinocéros entonnent le couplet « TRAHISON, DISGRAAAACE » (promis, j'arrête les références Disney.) Elle n'avait plus foi en grand chose, et pour couronner le tout, elle était loin d'être surdouée.

* * *

C'est au collège que sa condition s'améliora. La plupart des enfants ne la connaissait pas, et elle se fondit dans un petit groupe, qui avait l'air en tous points, paradisiaque. Un peu comme les brochures touristiques où ils vous promettent une chambre avec vue sur l'eau turquoise. Et que le seul truc turquoise que vous voyez, c'est le rejet des eaux usées de l'usine radioactive d'à côté. Elle était entrée dans ce groupe par le biais d'une demoiselle, aux allures punk, crinière multicolore et multiples piercings sur le visage, qui avait pris pitié de la voir toujours toute seule. Ils semblaient tous à peu près normaux. A peu près.

La demoiselle s'appelait Reina, et l'étrange spécimen (qui lui rappelait les dinosaures dans les musées) se faisait nommer Shun. Ils trainaient ensemble, se détestaient, puis s'adoraient. Se roulaient des gadins dans les couloirs, avant de se frapper dessus l'heure suivante. Bref. Octavia ne comprenait pas grand chose. Et préférait se caler contre le geek pas causant, Sidney, un anglais. Toujours à fond dans ses jeux en ligne, du genre Dofus et autre. Le quatuor trainait ensemble, et Octavia finit par comprendre. Ils étaient les rejetés de la société. Et elle n'était qu'au collège. Ça commençait bien.

Reina se jeta, comme d'habitude, sur Shun. Elle en profita pour lui mordre la lèvre inférieure, et il émit un grognement mécontent. Octavia s'empressa de regarder ailleurs. Elle n'aimait pas particulièrement assister à leurs représentations publiques. La punk dévisagea Octavia, du Regard de la Honte mêlé de Dégoût, une variante du Rictus Hautain.

▬ Bah quoi, joli cœur ? Et elle attrapa le menton d'Octavia.
▬ R-Rien. Bafouillât-t-elle, sans oser repousser l'offensive.
▬ Je préfère ça.

Elle s'éloigna, pendant que Shun lui foutait un grand coup de coude dans le flanc, en la réprimant. Octavia tressaillit lorsqu'elle sentit de nouveau la présence du geek à ses côtés.

▬ T'as d'la chance. Moi, elle m'avait carrément embrassé, pour me « punir ».
▬ Sympathique.

Elle enfonça ses écouteurs au fond de ses oreilles pour se déconnecter de ce monde de barges. Quelques jours plus tard, ils se battaient encore. Pour avoir la place voisine de la sienne, pour le dernier dessert au self, pour arriver le premier au cours de sport. Reina avait encore eu une super idée. Mais elle refusait d'en dire un mot avant le moment venu. C'est ainsi qu'elle traina le quatuor dans un quartier mal fréquenté et attendit.

▬ Reina. On va nous prendre pour des putes, si on reste sur le bord de la route, comme ça.
▬ Humpf.
▬ Pardon, Shun. Elle marqua une pause. Et des gigolos.

Ils attendirent. Et un monsieur arriva. Ils les guidèrent dans une petite pièce miteuse où étaient placardés sur les murs des posters de femmes dénudées, ou d'autres trucs obscènes. Sidney et Octavia se glissèrent dans un coin pas trop crasseux. Reina retira son t-shirt et l'homme put se rincer l’œil comme jamais. Elle s'allongea sur un vieux canapé, (un de ceux où Octavia aurait refusé de s'asseoir sans l'avoir aspergé de liquide anti-bactériologique au préalable.) et il commença à dessiner sur sa peau. Elle les avait trainés dans ce taudis pour se faire tatouer. Après cinq heures d'attente, elle se releva. Sa peau était rouge et enflammée autour du tatouage mais elle l'exhiba à la vue de tous. Une paire d'aile, entre les omoplates. Qu'elle était ironique, cette Reina.

* * *

Au lycée, Reina les traina chez un coiffeur et Shun se retrouva avec la moitié du crâne rasé. Il trouvait que ça faisait viril en plus, ce con. Elle organisa une grande fête, un week-end où ses parents n'étaient pas là. Pour ne pas se retrouver une fois de plus en petit comité, quatre autour d'une bouteille de coca cola, à jouer au strip poker, elle décida de faire la promotion de sa fête.

▬ Ce sera samedi, à 22h.
▬ Y'aura de l'alcool ?
▬ Bien sûr, mon chou. Et pleins d'autres trucs. Elle ajouta avec un clin d’œil appuyé.
▬ Quel genre ?
▬ Caféine. Nicotine. Kétamine. GHB, DVD, PCP, LSD. Diazépam, lorazépam. Tous les trucs en « pam ». Pas de discrimination.

L'intéressé hocha la tête, avant de s'enfuir dans le bain lycéen. Reina hocha les épaules et un rictus traversa son sourire. Elle n'arriverait pas à faire venir des gens, pour la simple et bonne raison qu'elle était complétement barge. Et dire qu'elle espérait que les plus beaux mecs du lycée se battent sur le seuil de sa porte. Shun allait encore être obligé de lui payer une bouteille de vodka pour qu'elle se noie dans sa tristesse. Sidney décida de prendre les choses en main, et les gens vinrent. Samedi, elle les accueillit dans sa robe moulante noire, perchée sur ses talons hauts de quinze centimètres dépassant la plupart des garçons qui étaient venus. Octavia avait troqué sa tenue habituelle - t-shirt, jean noir - pour une robe plus saillante, d'un joli rouge cramoisi, assorti au rouge de ses lèvres. Elle faisait pâle figure face à la dynamite vivante qu'était Reina. Cette-dernière se baladait avec Octavia, bras-dessus, bras-dessous, en agitant sa main, comme le ferait une miss après avoir reçu son bouquet de fleurs et sa couronne de diamants. Elle la planta près d'un groupe de mecs.

▬ Salut les garçons. Je vous présente ma meilleure amie de toujours, Octavia. Octavia, voici.. Elle s'arrêta, se rendant compte que c'était de parfaits inconnus. Voici les garçons. Elle leur offrit son sourire colgate.
▬ Bonsoir. Elle ne leur accorda même pas un regard.
▬ Comme vous pouvez le constater, Octavia est vraiment coincée. Elle salue comme une coincée. Elle marche comme une coincée. Elle boit comme une coincée. Elle fume, et encore. Bordel, Octavia, qui dit « Bonsoir » à la plus grande fête du siècle ? Et ne me réponds pas « un petit pois dans un ascenseur. » Elle prit une pause dramatique.
▬ Ta gueule, Syphilis. Et elle la planta au milieu du hall d'entrée pour se réfugier près du bar.

Elle se choisit un verre de jus d'orange, vérifia la date de péremption, dépassée depuis plus de deux mois, reposa son verre. Et se servit dans la bouteille de vodka. Elle but cul sec, et tituba pendant quelques instants, la gorge en feu. Elle détestait Reina. Shun avait plaqué une pauvre blonde peroxydée dans un coin, et faisait la machine à laver avec sa bouche. Elle emporta son verre et croisa Sidney.

▬ Tu sors ?
▬ Ouai.

Ils se retrouvèrent au bord de la piscine. Sidney fouilla dans sa poche et en sortit un petit cachet blanc. Octavia lorgna dessus.

▬ Je parie que c'est pas de l'aspirine.
▬ Mieux. De l'ectasy.
▬ Allez. Donne m'en un. De toute façon, cette pute m'a gâché la soirée.

Elle en piocha un, le glissa sur sa langue et le laissa fondre quelques instants. Elle but une gorgée pour faire disparaitre le goût. Pendant que Sidney qui en avait aussi ingurgité un, lui tirait le bras vers le salon où la fête battait son plein. Sans raison, ils se mirent à danser comme des fous, au milieu des autres jeunes, qui les jaugeaient d'un regard médusé. Ils rirent aux éclats, aux blagues les plus connes du monde, se tordant, se tenant le ventre. Puis, les gens partirent les uns après les autres. Et Octavia s'endormit dans la baignoire.

* * *

Le lendemain matin fut difficile et Reina arborait ses lunettes mouches pour cacher ses cernes violettes, et l'effet de la boisson de la veille sur sa gueule d'ange. Octavia et Sidney l'aidèrent à ranger le plus gros du bordel avant de rentrer chez eux. Ils ne savaient même pas où était passé Shun, si ce n'est avec la blonde au regard de bambi qu'il avait galoché toute la soirée. Quelques jours plus tard, Octavia se rendit chez le coiffeur et se teint une mèche de cheveux en rouge.

▬ Wow. Quel swag.
▬ Merci Disney.
▬ Disney. Il écrasa son mégot de cigarette sous son talon. T'es tarée.
▬ Bien sûr que oui.

* * *


Mentalement :



Prénom ou Pseudo : Ninja. Age : 17 ans. Ou nous a tu trouver ? Oula, top-sites, il me semble. comment tu trouve le forum : Je ne pense pas que je vais regretter de m'être inscrite. 8D


Dernière édition par Octavia Murakami le Dim 6 Jan - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Octavia Murakami   Dim 6 Jan - 7:57
Dylan A. Kingslay
« Papa gâteau dans l'âme. »
avatar

Papa gâteau dans l'âme.
✘ Date d'inscription :
22/07/2012
✘ Messages :
527
Membre du mois :
4

OHHH ! Yeah ! 1 cm de moins que Dydy !!! XD fait attention ce sont des géant par ici fuuuuhh oui je parle de toi stupide bleu ou de toi Mumu en sucre de 2m08 /meurt/ Alors bon bonne chance pour ta fifiche x3

-------------------------------
Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Octavia Murakami   Lun 25 Fév - 13:06
Shiro Kuragari
« Élève Ordinaire de Seirin Gakuen »
avatar

✘ Date d'inscription :
26/08/2012
✘ Messages :
497
Membre du mois :
73

Du nouveau pour cette fiche?

-------------------------------

Ma fiche~ Mes liens~
Un gros mercii à DiReN pour ma magnifique signa' et à Stain pour mon vava~ love 


Spoiler:
 

Vive les ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Octavia Murakami   Mer 6 Mar - 23:51
Dylan A. Kingslay
« Papa gâteau dans l'âme. »
avatar

Papa gâteau dans l'âme.
✘ Date d'inscription :
22/07/2012
✘ Messages :
527
Membre du mois :
4

ATTENTION ceci est la toute dernière Relance. Si vous ne donnez pas de nouvelles vous serrez supprimer.

-------------------------------
Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Octavia Murakami   
Contenu sponsorisé
« »


Revenir en haut Aller en bas
 

Octavia Murakami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chambre Naba Chizuru et Murakami Natsuma
» Natsumi Murakami
» What doesn't kill you make you stronger + Octavia
» Octavia Blake - Terminée
» Shuisseki bangou no uta ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basketball which Kuroko plays :: Fiche abandonnée-